english

Dakar 2007 : étape 12 : Ayoun > Kayes

Liaison : 110 km - Spéciale : 257 km - Liaison : 117 km - Total : 484 km

VICTOIRE D'ETAPE POUR ISIDRE

Changement de décor pour le Dakar aujourd'hui avec l'entrée au Mali et le " bush " africain. Le plus rapide de l'étape a été Isidre Esteve (Gauloises KTM) qui a terminé premier devant Goncalves et Czachor. David Casteu (Gauloises KTM) a terminé 8ème et Cyril Després 13ème. Leur coéquipier de l'équipe Gauloises KTM, Frans Verhoeven, a chuté dans la spéciale et les premiers examens indiquent qu'il aurait une luxation des deux clavicules. Il est en cours de rapatriement vers le bivouac.

Isidre Esteve (Gauloises KTM) 1er 6ème au général (à 2.35'04) "C'est bon d'avoir gagné la spéciale - ça m'a redonné le sourire. Il y avait beaucoup de navigation et il fallait être très vigilant. Juste avant le premier ravitaillement au CP1, j'ai rattrapé Cyril (Després) et Marc (Coma) et nous avons roulé ensemble jusqu'à la fin. Il y avait beaucoup trop de poussière pour prendre le risque de doubler."

David Casteu (Gauloises KTM) 8ème (à 12'21) 3ème au général (à 1.10'13) "Je suis arrivé le premier au ravitaillement, puis j'ai ouvert la piste jusqu'à 30 km de l'arrivée, lorsque j'ai fait une petite erreur et les autres sont passés. La navigation n'était pas facile et la piste étroite avec beaucoup d'ornières et de poussière. Je pense que Frans (Verhoeven) a du tomber dans la poussière. C'est vraiment dommage pour lui d'abandonner alors qu'il ne reste plus que deux spéciales avant l'arrivée. "

Cyril Després (Gauloises KTM) 13ème (à 15'25) et 2ème au général (à 52'48) "J'ai beaucoup apprécié la spéciale d'aujourd'hui. C'était sympa en pilotage et la navigation était un vrai challenge. J'étais avec Marc (Coma) et lorsque celui qui ouvrait la piste a fait une petite faute, il a laissé le suivant prendre le commandement. C'est un code de respect mutuel que nous avons et lorsque vous roulez avec des gens qui jouent ce jeu, c'est un réel plaisir. Au km 80 nous avons, Marc et moi, commis la même erreur. Marc était en tête, je l'ai vu hésiter et j'ai essayé de me faufiler par la gauche en espérant qu'il ne me verrait pas. A la fin il nous a fallu refaire un peu la trace. Dommage, car si j'étais parti à droite, j'aurais pu faire un petit break. Ca n'aurait pas eu beaucoup d'impact au général, mais ça aurait entretenu le spectacle. Comme ça se passe maintenant, tout le monde se regroupe et certains pilotes s'excitent un peu à l'idée de gagner la spéciale. C'est dommage que Frans soit tombé si prés du but car il avait très bien roulé sur ce Dakar. J'ai appris à le connaître. Il m'a beaucoup aidé et a parfaitement rempli son rôle de 'porteur d'eau'. "

Demain, l'avant dernière " vraie " étape de ce Dakar. 458 km entre Kayes et Tambacounda agrémentés de 260 km de spéciale.

Tous les résultats sur le site du DAKAR

Mutuelle