Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Les customs pour le permis A2

20 modèles pour cruiser de 471 cm3 à 1.745 cm3

Tous les nouveaux titulaires du permis moto doivent, depuis 2016, se conformer au permis A2 qui limite l'accès à des motos dont la puissance maximale ne peut pas dépasser 95 chevaux et devant être bridées à 47,5ch maximum pendant au moins deux ans. De fait, les motards sous le coup du permis A2 sont principalement contraints de se tourner vers des machines de petites et moyennes cylindrées, sauf en matière de customs.

En effet, malgré leurs grosses cylindrées, les customs misent sur le couple et non la puissance pure. Ainsi, beaucoup de machines se retrouvent susceptibles d'être homologuées pour les jeunes permis. Chez Harley-Davidson, c'est la quasi totalité de la gamme qui se retrouve ainsi bridable, à l'exception des machines de Touring. En revanche, les alternatives sont assez restreintes chez la concurrence, notamment chez Yamaha ou Suzuki qui n'ont plus de modèles répondant à ces critères.

On dresse la liste des customs compatibles avec le permis A2 et actuellement commercialisés par les principaux constructeurs moto.

Harley-Davidson

Street 750

Positionnement un peu délicat que cette Harley-Davidson, construite en Inde et d'abord destinée aux marchés émergents, où elle est disponible en deux cylindrées, 500 et 750 cm3. C'est cette dernière que Harley-Davidson propose également sur les marchés occidentaux, où elle constitue l'entrée de gamme chez le constructeur de Milwaukee. De fait, on ne va pas se mentir : ici, pas de grosses sensations mécaniques, pas de "good vibrations" et pour tout dire, pas grand-chose, à part le logo, qui vous rattache à l'univers traditionnel de ces belles américaines. Mais il faut savoir parfois pousser les murs, évoluer et aller vers le plus grand nombre. C'est ce que fait cette Street 750, que l'on apprécie avant tout pour son moteur très souple, assez volontaire (la version bridée conserve quasiment le même couple et au même régime, que la version full), sa selle basse (710 mm) et sa grande facilité de conduite. Au catalogue depuis 2014, la Street 750 est mieux équipée depuis 2017 (feu arrière à LEDs, indicateur de rapport engagé, régime moteur...).

Harley-Davidson Street

Sportster Iron 883

C'est très certainement l'archétype de la "vraie" Harley-Davidson dans l'esprit des débutants. Le Sportster traine sa ligne intemporelle et inimitable (bien qu'assez imitée !) depuis 1957. Son look fait toujours mouche (traitement mat, roues à bâtons avec sections en aluminium biseauté) et les sensations de son moteur sont toujours aussi délicieuses. Attention, c'est quand même un peu old school : moteur inerte, boîte lente, mais les sensations restent au rendez-vous, en dépit de performances qui sont, globalement, modestes. Peu importe : l'Iron 883, c'est une classe à part.

Harley-Davidson Sportster Iron 883

Sportster Superlow

Avec 705 mm de "hauteur" de selle et des commandes au pied en position centrale, ce Sportster Superlow se veut le plus accessible de la marque. Pour les utilisateurs au physique un peu chétifs, c'est assurément le bon choix, d'autant que les 258 kilos en ordre de marche de l'engin ne se sentent pas du tout en roulant. Revers de la médaille, la bassesse d'ensemble s'obtient aussi en réduisant le débattement des suspensions : de fait, le confort est un petit peu sautillant sur les bosses, vous voilà prévenus !

Harley-Davidson Superlow

  • Cylindrée : 883 cm3
  • Puissance : 57 ch
  • Bridage : 47,5 ch
  • Poids : 258 kg
  • Prix : 10.665 €

Sportster Iron 1200

L'Iron 883 a été un vrai succès commercial : on ne peut pas reprocher à Harley-Davidson d'avoir tenté de répliquer la recette avec le 1200, dont la base mécanique est tout de même assez proche. De fait, on en retrouve sans surprise les ingrédients principaux : un traitement très dark de l'ensemble, des coloris qui reprennent les livrées historiques de l'époque "Harley-Davidson Aermacchi". En bonus : un petit capot de phare qui est, paraît-il, très à la mode sur la West Coast !

Harley-Davidson Sportster Iron 1200

Sportster Forty Eight

La Forty-Eight, c'est le look brut de fonderie à l'état pur ! Un moteur, deux roues, une petite selle, un micro-réservoir d'essence et basta ! On la reconnaît principalement à ses deux roues "ballon" de 16 pouces et à sa grosse fourche. A noter qu'une version "Forty-Eight Special" est depuis peu au catalogue : au programme, des différences subtiles. En effet, on la reconnaît à son guidon "TallBoy" et à ses carters moteurs chromés, des différentes qui sauteront aux yeux des initiés.

Harley-Davidson Sportster Forty Eight

Sportster 1200 T Superlow

Les Harley-Davidson qui sont dédiées au tourisme peuvent souvent paraître assez intimidantes auprès des débutants. C'est pour cela que la marque américaine a préparé une version routière de son Sportster 1200 : pare-brise amovible, sacoches en cuir rigide, selle creusée et confortable (en plus d'être très basse : à 705 mm, avec les repose-pieds en position centrale, elle se veut vraiment accessible à tous) sans oublier le gros réservoir de 17 litres qui permet de faire des étapes de largement plus de 300 kilomètres.

Harley-Davidson 1200 T Superlow

  • Cylindrée : 1.202 cm3
  • Puissance : 68 ch
  • Bridage : 47,5 ch
  • Poids : 274 kg
  • Prix : 12.790 €

Sportster Custom

Roues à rayons avec gros pneu de 16 pouces à l'avant, gros réservoir de 17 litres, touches de chrome savamment dosées (casquette de phare, support compteurs, carters moteurs et échappement), cette version Custom n'est pas la plus vendue de la gamme mais elle possède une identité bien à part. On notera le soin apporté à la qualité des peintures, avec deux à trois couleurs, sur le réservoir. Assurément le Sportster de ceux qui ont des goûts plus affirmés pour les motos rares et précieuses.

Harley-Davidson 1200 Custom

  • Cylindrée : 1.202 cm3
  • Puissance : 68 ch
  • Bridage : 47,5 ch
  • Poids : 268 kg
  • Prix : 12.550

Roadster

Ne vous fiez pas trop à ce patronyme : certes dénommé "roadster", cette machine bien lookée n'en conserve pas moins son ADN de Sportster, en dépit de sa fourche inversée et son double frein à disque à l'avant. Certes, l'ensemble est un peu plus dynamique que les autres modèles de la gamme et la garde au sol est un peu améliorée. Néanmoins, vous ne ferez pas la course avec une Triumph Street Triple A2 sur une montée de col. Il n'en reste pas moins que cette machine est très stylée et un peu plus réactive que les autres.

Harley-Davidson Roadster

  • Cylindrée : 1.202 cm3
  • Puissance : 68 ch
  • Bridage : 47,5 ch
  • Poids : 259 kg
  • Prix : 12.990 €
  • L'essai de la Roadster

Street Bob

Le Street Bob a été entièrement revu en 2017, comme toute la gamme des Softail, par ailleurs. Le Street Bob, qui appartenait auparavant à la famille des Dyna, a été entièrement repensé : moteur 107 ci (1745 cm3, vif et puissant avec ses 86 ch en version libre), suspension arrière dont l'amortisseur est désormais caché sous la selle, petit tableau de bord digital, cette machine séduit par son agilité assez incroyable et sa grande facilité de prise en mains. Que l'équation "gros moteur" dans une moto compacte ne vous effraie pas !

Harley-Davidson Street Bob

  • Cylindrée : 1.745 cm3
  • Puissance : 92,5 ch
  • Bridage : 47,5 ch
  • Poids : 297 kg
  • Prix : 14.860 €
  • L'essai de la Street Bob

Low Rider

Avec ses roues à bâtons, le Low Rider se veut une machine polyvalente et efficace en toutes circonstances. Son gros réservoir de 18,9 litres permet une bonne autonomie sur les routes, tandis que la position de conduite pas trop typée la rend accessible au plus grand nombre. A la rigueur, les motards les plus sportifs regretteront qu'il n'y ait qu'un seul disque à l'avant, car l'engin pèse tout de même 300 kilos avec les pleins. Pas de quoi bouder ce que l'on ressent, toutefois, comme plaisir, au guidon de cette machine simple et essentielle.

Harley-Davidson Low Rider

  • Cylindrée : 1.745 cm3
  • Puissance : 92,5 ch
  • Bridage : 47,5 ch
  • Poids : 300 kg
  • Prix : 16.660 €
  • L'essai de la Low Rider

Fat Bob

C'est assurément la plus grande modification génétique de la gamme Harley-Davidson en 2017 ! Le Fat Bob mue pour adopter une posture carrément plus agressive avec sa fourche inversée, ses deux disques à l'avant, son optique de phare qui ressemble un peu à une meurtrière, ou encore sa ligne d'échappement où les traitements dorés et anodisés alu se combinent pour une posture radicale. Ainsi, le Fat Bob va presque aller marcher sur les platebandes, au moins esthétiques, des Vmax et Diavel. Côté moteur, les 107 et 114 sont disponibles. Seul le 107 est bridable et on apprécie sa souplesse, sa sonorité et les bonnes sensations de conduite qu'il distille. Une dernière chose : le nouveau cadre Softail autorise presque une conduite assez enjouée ! Quand on vous disait que c'était une révolution !

Harley-Davidson Fat Bob

  • Cylindrée : 1.745 cm3
  • Puissance : 92,5 ch
  • Bridage : 47,5 ch
  • Poids : 306 kg
  • Prix : 17.860 €
  • L'essai de la Fat Bob

Sport Glide

La Sport Glide, c'est un peu le meilleur des deux mondes, ou en tous cas celui du tourisme light : car les deux valises et le petit tête de fourche se retirent facilement : de fait elle est à la fois classe et dépouillée en ville, tout en offrant le minimum de bagagerie et de protection (là, on est cependant dans le minimum du minimum, car le petit tête de fourche façon Street Glide dévie à peine le vent). Néanmoins, elle est plus légère et plus, non pas "sportive", mais "dynamique" que d'autres déclinaisons routières de la marque de Milwaukee et ça fait partie de son charme...

Harley-Davidson Sport Glide

  • Cylindrée : 1.745 cm3
  • Puissance : 92,5 ch
  • Bridage : 47,5 ch
  • Poids : 317 kg
  • Prix : 18.260 €

Softail Slim

Elle mélange les genres, cette Softail Slim : entre son pneu arrière étroit, son avant façon "Fat Boy", avec la grosse nacelle de phare et sa couleur "militaire" disponible au nuancier, elle ne donne pas vraiment dans un look introverti. C'est sûr, avec, vous vous ferez facilement remarquer et il faut vous préparer à recevoir quantité de compliments sur votre monture. C'est ça aussi, de vivre avec le mythe Harley-Davidson.

Harley-Davidson Softail Slim

Softail Deluxe

La Softail Deluxe, c'est l'incarnation d'un certain classicisme américain sorti tout droit des années 50. Avec ses pneus à flancs blancs, sa selle généreuse, son petit porte paquet et son feu arrière '"tomb boy", on l'imagine garée devant un "diner" aux couleurs acidulées, sirotant un milkshake fruité et contemplant un alignement de Cadillac Eldorado aux ailerons démesurés. Oui, tout cela est d'un horrible cliché, mais c'est aussi pour cela que l'on aime, cette Harley, pour cette capacité à nous replonger dans le passé...

Harley-Davidson Deluxe

  • Cylindrée : 1.745 cm3
  • Puissance : 92,5 ch
  • Bridage : 47,5 ch
  • Poids : 316 kg
  • Prix : 21.460 €

Heritage Classic

Parmi les modèles qui se sont complètement métamorphosés avec la nouvelle génération de Softail, l'Heritage Classic mérite largement sa place sur le podium. Terminé la routière indolente aux sacoches cloutées, à la selle à frange et aux couleurs pimpantes. L'Heritage Classic devient plus "dark" et assume sa posture : le moteur 114 dépote vraiment (le 107 n'est pas mal non plus) et le châssis, entièrement nouveau, séduit par son agilité et son train avant précis qui permet d'entrer dans les virages avec une belle agilité : oui, écrire ce genre de phrase à propos d'une Heritage Classic n'aurait pas été possible en 2017 et avant ! Et pour le reste, on découvre une routière sobre, efficace, vraiment plaisante.

Harley-Davidson Heritage Classic

Fat Boy

Le Fat Boy a lui aussi été entièrement revu pour le millésime 2018 : terminé les formes rondouillardes, un nouveau phare à LEDs de forme plus carrée à fait son apparition. Le choc visuel a été assez conséquent pour certains (c'est vrai que le Fat Boy n'avait pas beaucoup change, esthétiquement, en près de 30 ans de carrière), mais l'esprit est là et les roues pleines sont toujours au rendez-vous.

Harley-Davidson Fat Boy

  • Cylindrée : 1.745 cm3
  • Puissance : 92,5 ch
  • Bridage : 47,5 ch
  • Poids : 317 kg
  • Prix : 22.060 €
  • L'essai de la Fat Boy

Honda

CMX 500 Rebel

Sur la base mécanique des CB 500, c'est à dire un bicylindre vertical à la fois souple et volontaire, bien qu'un peu linaire, Honda a conçu ce petit custom bien sympathique. Une transmission plus courte que sur le CB 500 lui confère un poil de peps en plus et cette machine séduira en particulier les petits gabarits, tellement elle est compacte et facile de prise en mains (a contrario, les grands gabarits se sentiront quand même un peu à l'étroit). Honda a également prévu une belle gamme d'accessoires pour personnaliser cette machine. Bref, le plus accessible des customs A2 mérite le détour.

Honda CMX 500 Rebel

Indian

Scout Sixty

Un peu après avoir lancé sa Scout de 1200 cm3, Indian a dérivé ce modèle en Scout Sixty (Sixty pour 60 pouces cube, soit 999 de nos cm3). De fait, avec une présentation un peu simplifiée (moins de chrome, une selle noire et pas en cuir marron comme sur la 1200, plus luxueuse), ainsi qu'une boîte de vitesse qui perd son sixième rapport (mais 5, ça suffit déjà amplement !), cette Scout Sixty se veut plus accessible financièrement et dans l'absolu. Au guidon, on découvre le custom américain, mais moderne : moteur linéaire, certes, mais plein d'allonge et surtout, cadre aluminium et partie cycle nettement plus précise que celle d'un Harley-Davidson Sportster.

Indian Scout Sixty

Kawasaki

Vulcan S

Sur la base technique du bicylindre vertical qui anime aussi les ER-6, Ninja 650 et Versys 650, Kawasaki a développé ce petit custom aux accents sportifs, le Vulcan S. Et on peut dire que le résultat est carrément séduisant : certes, le look n'est pas aussi tranché que sur certains de ses concurrents et la finition laisse trop la part belle au plastique, mais entre le moteur souple et coupleux, voire presque pétillant et le châssis sain qui permet de s'amuser, la conduite de cette Vulcan S est bien ludique ! En bonus, on apprécie un poids qui ne se fait pas trop sentir ainsi qu'une selle bien basse, accessible à tous...

Kawasaki Vulcan S

Plus d'infos sur les motos A2

Tous les dossiers Motos