Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Comment bien choisir son agence de voyage moto

Quelles précautions prendre avant de faire un voyage en moto

Vous voulez partir au bout du monde, visiter un pays, mais en moto ? Comment faire ? Comment bien choisir son agence ? Quels critères et quels points à vérifier pour que tout se passe bien ?

Quel type de voyage moto ?

Choisir le tour opérateur spécialisé moto qui vous convient requiert d’abord de savoir le type de voyage que vous cherchez :

  • découvrir un pays à moto ; l’essentiel est alors de découvrir un pays, ses habitants, son histoire en choisissant la moto comme l'un des moyens possibles
  • faire de la moto dans un pays ; l’essentiel est alors de faire de la moto, le pays n’étant qu’un moyen de le faire de façon différente
  • prendre des vacances à moto; l'idée est ici de partir en vacances, de façon décontractée, où la moto concourre aux vacances mais n'en est pas un point indispensable

Ces trois types de vision du voyage moto détermineront le prestataire éventuel mais conditionneront aussi le rythme du voyage.

La visite d’un pays demande du temps : le temps de s’arrêter pour les paysages, les monuments, les hommes. Il faut alors revoir ses ambitions de tout voir et se contenter d’un nombre de kilomètres parcourus souvent réduit.

Faire de la moto dans un pays permet de faire du kilomètre et de parcourir de grandes distances. Certains périples proposent des rythmes de roulage important, quelquefois de 8h par jour voire plus, sans pratiquement descendre de selle. Ceci se fait alors au détriment de la découverte du pays et des hommes.

Prendre des vacances en moto : il s'agit alors essentiellement de se détendre dans un cadre magnifique, de profiter du temps et d'avoir une moto à disposition pour se déplacer, en évitant les excursions locales souvent très chères. Le nombre de kilomètres total sera assez faible, exception faite sans doute des Etats-Unis où les longues routes droites permettent malgré tout de faire du kilomètre sans fatigue, tout en tenant compte des limitations de vitesse à respecter.

Agence voyage en moto

Vérifiez le nombre d’heures de roulage quotidien

Le nombre de kilomètres indiqués dans une brochure ne sert presque à rien. Il vaut mieux parler en heures de roulage par jour. En effet, en fonction du pays, la vitesse moyenne peut varier du simple au quadruple, en fonction du type de route/piste et du style de conduite local.

On a ainsi déjà vécu un kilométrage officiel de 150 kilomètres pour une journée (kilométrage qui s’est transformé après des détours en 200 kilomètres, ce qui reste très raisonnable d'après nos critères français) qui malgré un départ matinal et sans aucune pause touristique et avec un simple encas rapide le midi s'est terminé par deux heures de roulage nocturne ! Pas top quand on pense être partis pour un voyage détente/balade en se fiant seulement au tout petit nombre de seulement 150 kilomètres !

Des moyennes de kilométrage quotidien variant du simple au quadruple

Si dans les pays occidentaux, on peut facilement compter sur des moyennes de 90-100 km/h sur une journée (voire plus), dans des pays plus exotiques, la moyenne peut tomber à moins de 30 km/h. Piste, sable, routes de montagne, largeur de la route, état du bitume, cailloux, conditions de circulation… sont autant d’éléments qui influeront sur la moyenne, et ce, presque quel que soit le niveau de pilotage.

Vous vous dites alors ? Sur piste ok, mais pas de problème s’il s’agit de routes bitumées ! Que nenni ! Un roulage sur piste peut-être plus rapide qu’un roulage sur bitume, si sur piste il n’y a personne et si sur route, il y a une circulation intensive, qui peut encore être accentuée par la manière de conduite locale. On a ainsi roulé beaucoup plus vite sur les pistes d’Argentine que sur les routes bitumées d’Inde.

Vérifiez le niveau de difficulté

Chaque pays et chaque voyage moto incluent des difficultés différentes, liées à l’état des routes, au nombre de kilomètres à parcourir chaque jour, à la qualité de l’assistance (matériel et mécano) mais aussi à la compétence du guide (connaissance de l'état des routes qui peuvent varier en fonction de la saison, des pluies, de la température). Certaines routes peuvent être faciles pendant une saison donnée et relever du défi à une autre saison (notamment quand la pluie peut rendre certaines sections impraticables et où il faut alors faire d'énormes détours pour passer).

Les pistes d’Argentine sont faciles, même pour quelqu’un n’ayant jamais roulé hors bitume. Si vous choisissez une agence comme Andes Motos / Mandes Travel qui propose davantage une découverte du pays en moto, c’est même une mise en jambes idéale avant un pays comme la Bolivie dont la difficulté technique est supérieure. Et cependant, personne du groupe n’a eu de problème en Bolivie, même dans le cas de presque débutant, et malgré le sable, les cailloux, les passages de gués. Il faut dire que le guide Moto-Andina était excellent et a fait la différence pour que tout se passe bien.

Agence voyage en moto

Le prestataire

Agent de voyage

Légalement, toute vente en France d'une prestation touristique doit être effectuée par un prestataire possédant une licence de voyage, obtenue sur base de compétences multiples et d'un dossier auprès de l'APS (Association Professionnelle de Solidarité du Tourisme) qui garantit les défauts de paiement et une assurance Responsabilité Civile Professionnelle Des agents de Voyages.

Ainsi, réserver via un prestataire officiel français offre de nombreuses garanties, de qualité, d'engagement et de responsabilité. Une agence enregistrée doit pouvoir fournir un numéro de licence à neuf chiffres (obligatoire). Pour vérifier si une agence est licite, consultez toujours le registre des opérateurs de voyage.

La plupart des voyagistes spécialisés n'offrent qu'un pays ou une région du globe. Par contre, ils connaissent bien le pays et ont l'expérience indispensable pour la réussite de votre projet.

Intermédiaire

Certains voyagistes ne sont que des intermédiaires, ayant souvent "juste" sélectionné une agence locale dans le pays; agence locale que vous trouverez facilement dans la liste des agence de voyage listés sur le Repaire. Dans ce cas-là, vous payez un intermédiaire en plus (entre 5% et 10% en général), mais avec l'assurance apportée par un prestataire ayant une licence telle que décrite au-dessus.

En cas de problème lors du voyage, vous pourrez ainsi vous retourner facilement contre lui (même si lui passe par un intermédiaire local) puisque vous avez réservé votre voyage auprès d'un prestataire français avec licence. C'est bien lui qui engage sa responsabilité.

Avantage, un intermédiaore propose souvent un choix beaucoup plus large de pays et circuits différents et peut donc vous conseiller sur le voyage correspondant le plus à vos attentes.

Entreprise étrangère ou français à l'étranger

Certains voyagistes "français" prospectent à partir de l'étranger ou avec seulement un bureau de représentation en France mais n'ont en réalité aucune licence en France; c'est effectivement un bon filon pour éviter les impôts et contraintes légales françaises. Vous n'aurez dans ce cas-là peu voire aucun recours en cas de problème. Il devient en effet presque impossible de se retourner contre eux, à moins de prendre un avocat spécialiste en droit international avec un coût qui peut être cher et une probabilité d'être remboursée faible. Alors, faites attention et en toute connaissance de cause.

Certains exercent même sans aucune couverture. Les avantages sont nombreux pour eux, à la fois au niveau impôts mais aussi engagements en cas de problème. Attention une nouvelle fois. Pensez toujours à demander le numéro de licence.

Association

Il existe aussi des associations, fonctionnant sous le régime de la loi 1901, qui organisent annuellement un certain nombre de voyages pour leurs membres, sans location de moto donc. Devenir membre permet alors de bénéficier des déplacements organisés et d’avoir une voix à leur AG annuelle pour exprimer d' éventuelles doléances.

Vérifier toutefois que ces Associations sont bien reconnues, que leur expérience soit effective et qu’elles disposent d’une assurance responsabilité civile, obligatoire. Le nombre de déplacements pouvant être organisés par une association est légalement limité. Ceci présente des avantages, notamment sur le nombre de participants (et la capacité à les rencontrer) et des circuits, souvent en marge des grands circuits touristiques traditionnels.

Attention ! Si l’Association est tenue d’avoir une assurance Responsabilité Civile, ce sera VOTRE propre assurance qui vous couvrira lors de ces déplacements.

A noter que les clubs et autres associations ne pourront bientôt plus organiser de voyages avec une obligation de se mettre en accord avec la nouvelle législation. Certaines associations étaient en effet plus des agences de voyages déguisées.

Le prix

Comme partout, le prix peut-être un critère déterminant dans le choix entre plusieurs agences proposant apparemment la même chose. Les bons circuits sont copiés et les descriptifs officiels sont souvent quasiment identiques en termes de trajets et villes traversées.

L'assistance

Le prix d’un voyage moto à l’étranger dépend : du pays et de son niveau de vie, de la qualité des prestations hébergements et restauration mais aussi et surtout de l’assistance. Car dans de nombreux pays non occidentaux, il est indispensable d’avoir en plus d’un guide, un véhicule d’assistance avec des pièces de rechange. Qui dit véhicule dit un chauffeur et un mécano, en sachant que la plupart du temps, ces deux fonctions sont dissociées. Et si votre agence a un mauvais matériel et/ou mécano, vous pouvez vous retrouver à passer dans le meilleur des cas une partie de votre journée immobilisée en plein "désert", avec ensuite une route de nuit peu agréable. Et dans le pire des cas, vous pouvez être immobilisé une ou plusieurs journées sans rouler, raccourcissant d'autant votre voyage.

Certaines agences incluent systématiquement un véhicule d’assistance avec mécano et pièces, d’autres pas. Certaines font varier la prestation en fonction du nombre de participants. Ainsi, pour 2 participants, aucun véhicule d’assistance. Par contre, à partir de 3 personnes, il y a un véhicule d’assistance. Ceci influe sur le prix, puisque le coût de l'assistance est réparti entre le nombre de personnes.

L’essentiel est naturellement d’être au courant avant. Cela vous permet ainsi de prévoir la quantité de bagage que vous prendrez avec vous. Sans véhicule d’assistance, vous ne pouvez prendre que le minimum avec vous, les bagages ne suivant pas.

La caution/franchise

Prenez en compte dans le prix du voyage le montant de la caution/franchise demandée et vérifiez bien ce qui est entendu par caution et franchise.

Un voyage en moto comporte toujours des risques et donc un risque de casse. Pour certaines agences, la caution est une avance sur l’intégralité des frais de réparation ! Pour d’autres, il s’agit d’une franchise maximale restant à votre charge en cas d’accident, le reste étant pris en charge par une assurance spécifique prise par le voyagiste. La différence peut être énorme et représenter plusieurs centaines d'euros restant à votre charge à la fin du voyage. De quoi rendre le voyage beaucoup moins sympathique.

Attention ! Certains voyagistes indiquent un montant de caution dans leurs conditions générales de ventes, mais changent ce montant en cours de route, notamment lors de la confirmation du voyage ou pire sur place en signant les derniers papiers ! Demandez donc bien avant la définition de la caution/franchise et prenez avec vous une trace écrite/imprimée. Nous avons déjà vu un voyagiste peu scrupuleux écrire 200 euros dans ses conditions générales de vente et parler ensuite de 1500 euros, à verser en espèces ! (pas toujours facile à tirer à l'étranger). En cas de pépin, le voyage risque alors de coûter très cher.

Caution par empreinte de CB

Certains voyagiste vous demanderont une empreinte de Carte Bleue Visa à titre de caution. Vous ne devez accepter cela que d’une agence ayant pignon sur rue et qui vous a donné des preuves de toute confiance. Il faut savoir qu’en cas de pépin vous ne pourrez en aucun cas faire opposition à la somme qui vous sera débitée. Cette empreinte ne devra être délivrée en tout état de cause qu’en échange d’un contrat de location précisant la somme maximum affectée à la caution. Lorsque vous rendrez le matériel, vous récupèrerez l’empreinte (deux tickets, celui de l'organisateur et le double pour vous) et vous ferez préciser sur le double du contrat que tout était OK ou le détail de la somme défalquée en prenant soin de faire signer ce retour par les deux parties (vous-même et l’organisateur).

L’hébergement

L’hébergement proposé dans le cadre de voyages motos, dans un même pays, peut naturellement aller du plus sommaire au plus luxueux. N’hésitez pas à poser des questions avant, sachant que les définitions du nombre d’étoiles éventuel peuvent être très différents entre la France et un pays étranger. Certains n'ont peu ou pas de définitions d'étoiles.

Même sans avoir besoin de luxueux, un logement propre avec douche et eau courante est toujours un plus pour se reposer dans de bonnes conditions, surtout après une longue journée de route difficile et poussiéreuse.

Pensez également à demander s’il s’agit d’hébergement local ou aux standards européens et les différences. Il nous semble plus intéressant pour découvrir un pays de rechercher un hébergement local même plus sommaire afin d’être davantage dépaysé.

Les hébergements proposés par Mandès Travel étaient toujours dans un style local, avec une vraie recherche d'originalité et de confort. En Bolivie, l'infrastructure hotelière est beaucoup plus sommaire, mais Moto Andina a toujours réussi à proposer des hébergements de charme et de qualité. Sans tomber dans le luxueux, un hébergement avec charme ajoute toujours une note agréable supplémentaire au voyage.

L'hébergement peut être en B&B (chambre avec petit déjeuner), en demi-pension ou en pension complète. Dans tous les cas, faites bien préciser si les boissons sont comprises ou non. Si l'alcool n'est jamais compris, l'eau est souvent incluse mais pas toujours, même dans le cas de pension complète. Dans certains pays, cela peut représenter une jolie somme et de sacrées - mauvaises - surprises.

La pension complète est une solution pratique, qui va vous éviter de chercher un restaurant, mais aussi vous éviter de sortir de l'argent tout le temps. Et moins vous sortez d'argent pendant le voyage, plus ce seront des vacances. Pensez à faire confirmer par écrit qu'il s'agit de pension complète, même si c'est indiqué dans la brochure officielle. J'ai déjà vu un voyagiste en Inde déclarer à notre arrivée que c'était de la demi-pension, alors que nous avions lu pension complète au départ (preuve à l'appui). Il a fallu que tout le groupe conteste pour ne pas avoir à payer (ayez un document écrit (email/contrat) en votre possession pour preuve).

Les formules

Les Formules peuvent aller du simple B&B à la pension complète. D’autres prestations peuvent être incluses jusqu’à la formule tout compris : hébergement, repas avec boissons ou non, carburant et assurance. Cela peut être très intéressant dans certains conditions comme par exemple dans le cas de la moto-neige où le budget carburant + huile peut se révéler fort onéreux.

Certains pays nécessitent d’avoir un guide, un accompagnateur gouvernemental, des plaques d’immatriculations spécifiques si vous êtes avec votre propre véhicule et une assurance spécifique intra-territory (Libye, Algérie, Egypte...). Vérifiez bien tous ces points avant car le surcoût peut être conséquent. De toute façon vérifiez bien que TOUS les détails de la formule proposée figurent bien sur la fiche d’inscription à en tête de l’organisation.

Vérifiez bien que les confirmations fournies par la société sont en accord avec l'inscription. On a déjà vu des surprises aussi à ce niveau-là.

Le vol avion

Les voyagistes motos et agences locales incluent rarement voire jamais les vols avions. Par contre, ils ont souvent un contact ou une agence à conseiller/proposer. Moto Andina nous avait ainsi conseillé une agence locale qui nous a permis d’avoir un aller-retour moins cher sur Air France qu’en passant par les comparateurs internet avec des vols comportant plus d’escales.

Attention ! Le prix du billet d’avion peut représenter jusqu’à 30% du prix total de votre voyage. Le prix dépend des dates de départ et d’arrivée, de la saison, et du nombre de mois en avance pendant lequel le billet est pris. Changer de date de départ ou d’arrivée de 1 ou 2 jours (en évitant le week-end par exemple) peut faire varier le prix de 25% voire plus. S’y prendre bien à l’avance permet quelquefois de bénéficier de prix bien inférieurs, même aux promos de dernières minutes.

Le Guide

Certains voyagistes annoncent clairement la couleur : le "guide" est un accompagnateur route et non pas un guide culturel. N'attendez alors aucune découverte culturelle du pays. Personnellement, je le déconseille fortement. Tant qu'à voyager avec une agence, autant découvrir le pays et ses traditions de façon vivante. Ceci ne doit pas vous empêcher d'avoir un Routard ou un Lonely Planet, toujours intéressant en plus.

La qualité du guide et sa capacité à aimer le pays et à en parler peuvent changer du tout au tout le voyage dans son intégralité. Encore une fois, tout dépend de ce que vous attendez d’un voyage : une découverte d’un pays ou juste un tour de moto.

Comment régler son voyage

L’idéal est de régler par carte bleue, et encore plus par carte Premier/Gold si vous en avez une. Les assurances incluses avec ce type de carte vous permettent non seulement d’annuler éventuellement en dernière minute mais de prendre en compte certains problèmes sur place. En fait, la cotisation annuelle d’une carte Gold est souvent amortie par un seul voyage.

Attention toutefois ! La délivrance d’une Carte Premier est conditionnée à un certain niveau de revenus. La carte Bleue Visa offre des conditions d’assurance moins intéressantes mais qui ont le mérite d’exister. Les conditions varient d'une banque à l'autre, donc pensez à contacter la votre.

Attention aux voyagistes qui demandent à être payés en espèces sur place. Vous perdez une possibilité d’assurance et vous prenez un risque en transportant une importante somme d’argent sur vous (à déclarer normalement en douanes).

Quelle assurance prendre

L’assurance habitation inclut souvent une assurance rapatriement. A vérifier avec votre assureur avant le départ, en fonction du pays. Attention ! Cette assurance ne couvrira pas le risque moto en lui-même, mais éventuellement uniquement un rapatriement médical. Normalement, le voyagiste inclut dans son prix une assurance. Vérifiez si cette assurance couvre uniquement la moto ou également le pilote et son passager éventuel.

En principe votre assurance moto, pour peu que vous soyez assuré en complémentaire conducteur et passager peut couvrir votre voyage. Certaines compagnies vous couvrent même si vous ne pilotez pas votre propre moto. Il faut donc bien lire les conditions de VOTRE propre contrat.

Certaines de nos assurances fonctionnent en doublons (Assurance RC maison et Assistance de votre contrat auto ou moto par exemple) et nous sommes souvent assurés plusieurs fois pour le même risque (en doublon donc).

Vérifiez bien toutefois que le pays dans lequel vous allez vous rendre est couvert par votre compagnie et fait partie de la liste au dos de votre carte verte et n’est point barré. Pour ceux qui se retrouveraient dans cette alternative sachez que Mondial Assistance c’est cher, mais c’est le top.

Les papiers : passeport, visa et permis international

Un passeport en cours de validité est bien sûr obligatoire, mais rarement suffisant. Dans de nombreux cas, la date de validité doit être effective jusqu'à 6 mois après le retour prévu. Donc, attention aux dates de validité et au délai nécessaire pour un renouvellement d'un passeport existant.

Certains pays requièrent en plus des visas (souvent payants) dont la délivrance peut parfois prendre plusieurs semaines.

Le permis international n'est pas toujours obligatoire mais fortement recommandé. Il est gratuit et réalisé en préfecture très rapidement.

Conclusion

Nous avons parlé ici exclusivement d’agences de voyage moto avec guide. Il reste naturellement la possibilité de louer une moto sur place, ou de passer par une agence qui trouvera un loueur local. C'est ce que nous avons fait pour des circuits bitumés avec faible risque d'aventure comme le Canada ou le Mexique. Dans ce cas, pas de guide, pas d’accompagnant, mais juste le prix de la location. Pensez alors à vérifier que l’agence de location est connue (ex:. Eagle Rider) et peut vous aider en cas de problème, ne serait-ce que par des contacts sur le parcours que vous lui indiquerez. Assurez-vous d'avoir un numéro de portable d'un responsable qui pourra vous aider en cas de galère. Toutes les agences de loueurs essayées nous ont ainsi toujours laissé un numéro joignable 24h/24.

Certaines agences proposent désormais des voyages libres en moto mais fournissent un GPS avec un roadbook. Ce peut également être la solution, vous permettant ainsi de rouler à votre rythme, mais d’avoir au moins des roadbooks de qualité. D'autres s'occupent en plus de toutes les réservations sur le chemin; un service qui se paye mais qui peut-être une vraie garantie si vous partez dans une période touristique à forte affluence.

Plus d'infos

Suzuki