english

Bien choisir ses bottes et chaussures de moto - guide d'achat

Guide explicatif pour bien choisir ses bottes et chaussures moto

Baskets, chaussures, bottes, bottines... s'y retrouver pour bien se protéger et rouler avec style

En France, la législation impose aux motards et scootéristes le port d'un casque homologué CE et de gants certifiés EPI. Mais ce n'est pas parce que le reste de l'équipement n'est pas obligatoire qu'il doit être perçu comme accessoire, surtout pas les bottes et chaussures.

En effet, les pieds sont parmi les membres les plus exposés en cas d'accident, de la cheville au tibia. Selon les chiffres officiels, ce sont ainsi 29% des blessés graves qui présentent des lésions orthopédiques. D'où l'intérêt de bien s'équiper au niveau du chaussant pour limiter les risques, quelle que soit son utilisation.

Protéger le pied, la cheville, le tibia
Protéger le pied, la cheville, le tibia

Car il y a autant de chaussures, bottines, bottes que d'utilisations... pour rouler en ville, sur route, en tout-terrain ou sur piste... ce qui déterminera des modèles très différents.

Ensuite, il y a le style. Car oui, il y a de tout pour s'équiper entre urbain en scooter, sportif en roadster, piste ou cross... avec un choix devant aussi tenir compte de la saison entre modèles imperméables pour la mi-saison et l'hiver ou au contraire respirant l'été.

Et là, vous aurez un large choix parmi toutes les marques connues - Alpinestars, Bering, Dainese, Forma, Ixon, Spidi, Stylmartin, TCX pour citer les plus connues - mais aussi les marques propres de Dafy (All One), Louis (Vanucci) ou Motoblouz (DXR), sans oublier Falco, Furygan, Gaerne, Harisson, Held, Helstons, IXS, Overlap, Oxstar, Rev'It, Richa, Segura, Sidi, Soubirac, V Quattro ou encore XPD. Certaines marques sont surtout spécialisés piste (Sidi, XPS) ou au contraire Vintage (Helstons, Soubirac) la plupart des marques proposant une gamme relativement large pour tous les goûts.

Mais alors que choisir parmi tous les modèles, allant de la basket à la botte, en passant par les bottines, demi-bottes et chaussures et pour quelle utilisation ? On vous guide depuis les normes à respecter jusqu'aux critères de choix à prendre en compte, pour être protégé avec style et avec le confort maximal.

Tous les styles de bottes et chaussures moto
Tous les styles de bottes et chaussures moto

La norme EPI : 3 critères, 2 niveaux

Le port de bottes de motos n'étant pas obligatoire, les fabricants peuvent commercialiser des équipements qui ne sont pas spécifiquement homologués. Cela peut-être le cas pour deux raisons : soit la chaussure ne répond pas aux impératifs de la norme, soit le fabricant n'a pas soumis son modèle aux tests pour des raisons de coût. De notre côté, on vous conseille de vous tourner uniquement vers les chaussures et bottes qui arborent le logo CE et qui répondent à la norme EN 13634.

Sortie en 2002, puis mise à jour en 2010 et pour la dernière fois en 2015, cette norme définit le niveau de protection de la botte selon divers critères. En premier lieu, une botte/chaussure de moto doit impérativement présenter une hauteur de tige minimale pour être admissible aux tests. La hauteur de tige doit ainsi mesurer au moins 162 mm pour les pointures inférieures au 36 et au moins 192 mm au-dessus du 45.

Si elle respecte les conditions, la botte peut passer les tests qui lui attribueront un niveau 1 ou 2 (le plus élevé étant le plus protecteur) sur chacun des trois critères de résistance à la coupure, à l'abrasion et à l'écrasement. Ces valeurs sont inscrites dans cet ordre, sous le logo EPI du motard.

Des mentions peuvent venir s'ajouter selon le niveau d'équipement de la botte avec IPA en cas de présence d'une protection de malléole, IPS pour une protection du tibia et WR (Water Resistant) si la botte est imperméable.

L'etiquette de la chaussure doit mentionné la certification
L'étiquette de la chaussure doit mentionner la certification

Ainsi, une botte peut-être homologuée sans pour autant être dotée de protections spécifiques aux chevilles, au tibia... À vous de voir ce que vous souhaitez protéger.

Botte ou basket ?

Botte racing, bottine rétro, basket urbaine, botte d'enduro, chaussure touring... Quand on voit la richesse de l'offre des fabricants, il n'est pas forcément évident de savoir vers quel modèle se tourner.

Forcément on est tenté de s'orienter vers un modèle s'accommodant au style de son deux-roues. Quitte à être équipé autant le faire en prenant soin de l'esthétique. Et c'est loin d'être une mauvaise chose, car chaque type de modèle prend en compte les différences d'utilisation des motos ou des terrains pratiqués. Au-delà de la pratique, la flexibilité et la position du pied ne sont pas du tout les mêmes et demandent donc des modèles prenant en compte la pratique.

Bottes pistes Format
Bottes pistes Forma

Par exemple, utiliser des bottes de piste pour tenir debout sur un trail en hors-piste va vite se révéler problématique avec la boue sur une semelle lisse. À l'inverse, des bottes d'enduro très rigides sur un roadster ou une sportive induiront de l'inconfort en raison de la position plus pliée de la cheville sur ce type de motos.

Si les équipements typés Touring présentent la plus grande polyvalence pour une utilisation sur route, ils ne sont cependant pas parfaits dans tous les domaines. Par exemple, l'absence de slider sur l'extérieur du pied peut rapidement se traduire par une usure de cette zone sur piste...

Les modèles 'Racing' sont souvent mieux dotées en protections, mais moins confortables au quotidien
Les modèles 'Racing' sont souvent mieux dotés en protections, mais moins confortables au quotidien

C'est essentiellement votre pratique de la moto qui doit déterminer votre choix, mais aussi votre activité en journée. Les baskets sont les modèles les moins protecteurs, mais ce sont également ceux qui s'accoutument le mieux du quotidien. Si l'on n'a pas de solution pour changer de chaussures sur son lieu de travail ou que l'on doit marcher, alors des baskets seront plus confortables que des bottes, mais avec une protection moindre, en hauteur notamment, la tige d'une botte étant plus haute que celle d'une chaussure.

Même pour une basket, il faut toujours veiller à ce que la tige soit suffisemment haute, si possible avec une protection de malléole
Même pour une basket, il faut toujours veiller à ce que la tige soit suffisemment haute, si possible avec une protection de malléole

Mais quoi qu'il arrive, il faut proscrire l'utilisation de chaussures de prêt à porter, particulièrement celles en toile et celles ouvertes qui ne présentent pas la moindre protection. Mesdames, le talon aiguille ou la ballerine sont une très mauvaise idée (et on ne parle pas des tongs, même à la mode).

Eviter les talons aiguilles
Eviter les talons aiguilles

La matière : cuir ou textile ?

Le cuir offre presque systématiquement une meilleure résistance à l'abrasion, en fonction bien sûr de son épaisseur. Plus il est épais, plus il protège, mais a contrario, moins il apporte de sensations et de contact, notamment avec le sélecteur. Une chaussure textile permet a contrario de mieux sentir le sélecteur. Mais à l'inverse des gants, les pieds n'ont pas besoin d'avoir énormément de ressentis. Après, c'est une question d'habitude et de confort souhaité au quotidien.

Maintenant, les deux niveaux de certification des EPI permettent de faire le tri plus efficacement. Il faut ainsi privilégier plutôt une chaussure textile ayant obtenu un niveau 2 sur tous les points qu'un modèle en cuir qui ne sera qu'au niveau 1. Bien entendu, libre à chacun d'avoir sa préférence en la matière; c'est le cas de le dire.

Baskets et chaussures motos
Baskets et chaussures motos

Imperméable ou ventilées ?

Là encore, c'est votre utilisation du deux-roues qui doit conditionner votre choix. Si vous habitez le sud et que vous ne roulez qu'à la belle saison, il n'y a absolument aucun intérêt à opter pour une chaussure imperméable, d'autant plus que les membranes, même respirantes, limitent l'évacuation de l'humidité. Si elles sont très utiles sous la pluie, elles peuvent se transformer en étuves sous les fortes chaleurs. Les personnes roulant davantage par temps chaud auront tout intérêt à s'orienter vers des modèles plus ventilés.

Et ne croyez pas qu'il faille attendre une température de 30°C pour ressentir un effet d'étuve. A partir de 20°C, certains chaussures imperméables sont juste trop chaudes au point d'être désagréables... y compris quand on les enlève ensuite pour les odeurs. Il faut alors privilégier ceux qui ont une membrane respirante efficace et reconnue.

Aujourd'hui, de plus en plus de modèles sont disponibles dans deux versions : imperméable et respirante, avec le même look extérieur. L'occasion de profiter des soldes pour envisager de prendre les deux modèles. Et attention, une membrane respirante n'est pas une membrane thermique et ne signifie donc pas qu'elle va tenir chaud. Ceci explique que l'on additionne souvent les différentes membranes pour obtenir pour chaque membrane une qualité et un effet.

Bien choisir des bottes de moto
Bien choisir des bottes de moto

Naturellement, il ne suffit pas que la botte soit étanche, encore faut-il que l'eau ne glisse pas facilement à l'intérieur. Et en cas de pluie, la combinaison ou le pantalon de pluie jouent parfois ce rôle de rediriger la pluie vers l'intérieur de la chaussure, si celle-ci n'a pas une tige suffisamment haute. Forcément, une botte sera plus facilement recouvrable par le pantalon de pluie en limitant les possibilités d'infiltrations (rien de pire que ce filet d'eau qui se glisse petit à petit dans la chaussure).

Chauffantes ou pas ?

Il n'existe pas de chaussure chauffante actuellement, mais il existe par contre des semelles chauffantes connectées comme les Digitsole. Autant les gants ou les gilets chauffants se révèlent indispensables l'hiver, il est rare d'avoir les pieds gelés si on est bien équipé, mais dans les régions les plus froides, cela peut-être un plus pour remplacer alors la semelle d'origine interne.

Zip ou lacets ?

Lacets, zip latéral, élastiques, fermetures par câbles, boucles de type micrométrique, velcro... Il existe là encore une multitude de systèmes de fermeture, du plus simple au plus sophistiqué. Celui-ci a son importance puisque c'est lui qui permet à la chaussure de rester bien fermée sur le pied. Le système de fermeture influe aussi sur l'ergonomie et encore plus la facilité d'enfilage.

Une grande ouverture latérale facilite toujours l'enfilage
Une grande ouverture latérale facilite toujours l'enfilage

Un simple lacet sera ainsi plus facile à nouer qu'un trio de boucles micrométriques, mais peut aussi céder plus facilement s'il n'est pas retenu par une bande velcro. Là, c'est un peu à l'appréciation de chacun. Mais le must, ce sont les bottes munies d'un zip latéral, parfois en plus des lacets, ce qui facilite grandement l'enfilage.

Certaines chaussures et encore plus les bottes à lacets se révèlent souvent très fermées naturellement. On rage alors contre le fait de devoir les desserrer au maximum pour arriver à les enfiler ou les enlever. Le zip permet d'enfiler le pied ou de l'extraire bien plus facilement et rapidement.

Baskets avec lacets ET zip, chez Dainese avec les Metropolis
Baskets avec lacets ET zip, chez Dainese avec les Metropolis

Dernier point, qui n'a jamais eu un lacet se prenant dans le sélecteur et empêchant alors de poser le pied sur le sol ? Chute assurée ! Et en plus, on peut se faire mal (et pas uniquement au niveau amour propre).

Avec protection sélecteur ou non ?

La plupart des chaussures motos ont une protection sélecteur, mais ce n'est pas une généralité.

Chaussure avec large protection sélecteur, Helstons Freedom
Chaussure avec large protection sélecteur, Helstons Freedom

Il y a également une solution sur certains modèles, comme une zone d'origine plus foncée et donc moins sensible justement à ces traces mais sans ajout d'une pièce spécifique.

Emplacement sélecteur spécifique
Emplacement sélecteur spécifique

Les modèles plus urbains notamment n'en ont pas, comme chez Helstons avec par exemple le modèle Heritage, pourtant CE et moto.

Bottine Helstons Heritage, sans protection sélecteur
Bottine Helstons Heritage, sans protection sélecteur

On peut toujours s'équiper d'une protection séparée pour cela. En fait, la protection sélecteur est surtout utile sur les modèles marrons, ayant tendance à souffrir en virant au noir sous l'effet de la pression du caoutchouc du sélecteur. Et il est vraiment difficile de les nettoyer ensuite pour enlever cette trace de noir. Par contre, on ne parle que d'esthétique, car même sans renfort sélecteur, je n'ai jamais vu une botte se percer à l'endroit du frottement avec le sélecteur. Et il faut noter que pour un modèle urbain, cette protection sélecteur fait "moto" et est moins esthétique.

La semelle

C'est un point auquel on pense quasiment jamais quand on achète une paire de chaussure de prêt à porter mais auquel on pense quand on achète une paire de randonnée. C'est un peu pareil à moto. La semelle va assurer le grip au sol et notamment sa résistance au hydro-carbures, avec des qualités anti-dérapantes indispensables. Et l'écart peut aller de 1 à 10 entre deux chaussures motos, une paire se révélant être une savonnette dès qu'il pleut ou dans une station service et une autre très sécurisante.

La semelle et sa capacité à ne pas glisser, notamment sous la pluie
La semelle et sa capacité à ne pas glisser, notamment sous la pluie

Quelle pointure ?

Le système de taille des chaussures de moto n'est pas différent de celui des chaussures classiques. Si vous chaussez du 44, achetez du 44. Les Italiens ont tendance à tailler petit et il faut parfois prévoir une taille en plus.

Comme pour les modèles de prêt à porter, chaque marque ajuste ses bottes selon ses critères. Selon le fabricant, on se retrouvera donc face à des chaussures moins épaisses, plus larges, plus hautes au niveau du bout du pied... mieux vaut donc essayer ou suivre les avis des autres utilisateurs pour savoir s'il vaut mieux prendre une taille au-dessus ou en dessous.

La bonne taille de chaussure est très importante
La bonne taille de chaussure est très importante

Le confort

Comme pour le prêt à porter, il est difficile de présager qu'une chaussure est confortable ou non, en fonction de sa construction, de la hauteur de la tige, du cuir ou du textile, de la qualité globale, de l'épaisseur et de la rigidité de la semelle (souvent renforcé par une barre métal, qui pour l'anecdote fait souvent bipper les portiques d'aéroport).

Une botte enduro se rapproche de base plus d'une chaussure de ski avec laquelle il est difficile de marcher, à l'opposé d'une botte touring plus souple et plus adaptée - raisonnablement - à la marche. Entre les deux, on trouve les bottes "piste". Les baskets et chaussures urbaines étant les plus confortables au quotidien, mais pas du tout suffisantes pour aller rouler sur piste ou dans les chemins sans se faire mal (notamment avec les projections de pierres en tout-terrain, sans même parler de chute).

Mais les derniers modèles de sneakers sont aussi agréables à porter que des modèles disponibles en magasins de sport et pour le quotidien, c'est un plus.

Un modèle textile est généralement plus confortable qu'un modèle cuir. Mais la rigidité du cuir peut faire toute la différence. Il y a des modèles en cuir qui ne s'assouplissent pas du tout (pire que les rangers de l'armée) et a contrario d'autres dans lesquels on est à l'aise immédiatement. A titre d'exemple, TCX nous a régulièrement surpris au fil des ans avec des modèles en cuir hyper confortables dès le début. A contrario, les Helstons sont souvent rigides.

Baskets ou Sneakers KnitLite
Baskets ou Sneakers KnitLite

Le style

C'est le point volontairement mis en dernier, que l'on met souvent en premier. On choisit d'abord une botte pour son look et on regarde ensuite ses qualités et propriétés. Aujourd'hui, entre toutes les marques, le choix s'est largement diversifié, pour aller de l'urbain au vintage, de l'enduro au cross en passant par la piste, avec des looks capables de satisfaire tous les goûts.

Finition de bottes en cuir moto
Finition de bottes en cuir moto

Homme ou femme

Il y a quelques années, il n'y avait vraiment pas beaucoup de modèles pour les femmes, au mieux avec du rose et avec des petites fleurs ou alors très moches. Cette période est finie et on trouve désormais régulièrement un même modèle décliné en version homme et femme et surtout plus obligatoirement avec du rose ou des paillettes. Pour les trouver, il suffit de faire une recherche avec le mot Lady.

Du cuir, des renforts, mais pas homologué moto
Du cuir, des renforts, mais pas homologué moto

Quel budget ?

Il n'est pas simple de définir un budget type pour les bottes de moto, sachant que le prix va différer en fonction du type de modèle, du nombre de protections, des matériaux utilisés, des membranes internes et aussi de la marque...

Pour une paire de bottes montantes de touring, certifiées EPI, on peut ainsi passer d'une centaine d'euros pour un modèle d'entrée de gamme au style très classique à 300 euros pour la version Gore-Tex toute équipée d'un fabricant premium, voire même plus dans certains cas.

Les baskets sont plus abordables avec des prix contenus le plus généralement entre 80 et 200 euros. Même chose pour les bottines qui dépassent rarement les 250 euros. En revanche, ce sont les bottes trail/adventure qui se montrent les plus onéreuses avec des prix situés entre 150 et 400 euros.

Il y a souvent de belles affaires à faire pendant les soldes, avec des prix jusqu'à -50% avec des modèles de la saison précédente, mais avec toutes les protections nécessaires et le style que vous aimez. C'est aussi l'occasion de pouvoir s'équiper en marque avec le modèle dont vous rêvez, plutôt que d'un modèle choisi uniquement en raison de votre budget, limité.

De nombreux équipements proposent aujourd'hui un look très proche du prêt à porter
De nombreux équipements proposent aujourd'hui un look très proche du prêt à porter

Conseils avant de prendre la route ou la piste

Des bottes motos sont souvent plus rigides et en fonction des marques très rigides. Elles ne se font pas obligatoirement facilement et ne sont pas confortables tout de suite. Ne prenez donc jamais la route pour un long voyage avant de les avoir porté un minimum au préalable. Cela vous permettra d'éviter de vous retrouver au bout de quelques centaines de kilomètres avec une botte qui fait mal, capable de vous gâcher tout votre voyage.

Il en est de même pour une botte piste, très fermée et rigide. Ne partez pas sur votre première journée de roulage ou piste avec une botte neuve. Une journée piste est déjà éprouvante et si vous n'arrivez pas à changer les vitesses parce que la botte est trop rigide, le stage va se transformer en cauchemar.

Nettoyage et entretien

Les chaussures, c'est comme pour tout, cela s'entretient, surtout si elles sont en cuir.

Une chaussure, çà s'entretient
Une chaussure, çà s'entretient

Conclusion

On conseille toujours d'essayer avant d'acheter. Mais autant un blouson à peu près à sa taille peut aller, autant une chaussure pas à sa taille ou glissante ou trop chaude ne se distingue pas sur une photo. Il ne faut donc pas hésiter à aller essayer en magasin, et/ou à bien vérifier les conditions de retour quand on commande sur internet.

Et garder en tête qu'il n'y a pas une botte polyvalente dans l'absolu, pour des raisons de style, de confort, d'utilisation. A vous de trouver les paires qui vous conviennent en fonction de votre utilisation.

Plus d'infos sur les bottes de moto

Commentaires

Coolapix

Je ne suis pas certain qu'il existe un mode d'emploi pour choisir des bottes (ou autre). Faut tester, se gourer, tester... Et si on a du bol, on finit par trouver chaussure à son pied.

21-04-2021 22:41 
B2-69

Bon article ; c'est vrai qu'on insiste pas assez sur les bottes mais en cas d'accident ça protège.

22-04-2021 08:23 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous