Débuter en moto

Quelle moto pour un débutant ?

Honda CB 500Le choix de la première moto est toujours cornélien. On entre dans le monde moto et l'on n'a pas encore obligatoirement une connaissance approfondie de tous les modèles. Dès lors, on est surtout attiré par la gueule d'une moto.

La première règle est simple : oubliez les sportives, qu'elles quelles soient, et je serai tenté de dire, quel que soit votre âge.

Appelées, sportives, hypers-sportives ou GT-Sport, ces motos demandent de l'expérience afin d'éviter la gamelle dans le meilleur des cas, l'hôpital ou pire. En tout état de cause, le montant de l'assurance est prohibitif pour les jeunes permis dans ces cas là, pouvant dépasser les deux mille euros à l'année, dans les cas où l'assurance accepte de couvrir; et c'est extrêmement rare !

La meilleure moto pour débuter sera donc une moto qui donnera du plaisir sans risque. Les motos présentes en moto-école en sont les meilleurs exemples : ce sont principalement des trails ou des roadsters avec une cylindrée comprise entre 500 et 600 cm3.

Kawasaki ER-5Là, en occasion, on trouve les vieilles BMW Funduro 650, Honda CB 500, Transalp, Kawasaki ER-5, ER-6 et 500 GPZ ou encore KLE, Suzuki GS 500 ou Freewind, Bandit 600, Triumph Bonneville, Yamaha 600 XT et 600 Diversion, ZR-7... Ce sont de bonnes motos, loyales, peu chères à l'entretien, qui ont fait leurs preuves en termes de fiabilité, raisonnables en neuf comme en occasion et économes en assurance. Dernier avantage non négligeable, elles se revendent également facilement en occasion... à d'autres débutants. Il est vrai que ce sont souvent des motos dont on peut se lasser au bout d'une année, pour certains impatients au bout de quelques mois. Mais au moins, elles auront permis de se faire la main et d'acquérir l'expérience indispensable avant de passer à la vitesse supérieure. Rien ne remplace les kilomètres.

Plus récemment, en neuf (et on commence à voir des occasions propres pour pas trop cher), les Suzuki Gladius, Kawasaki ER6, Yamaha XJ6 Diversion ou Fazer... Et avec ces modèles, contrairement aux motos basiques d'il y a dix ans, on a des motos qui peuvent vous accompagner sans perte de plaisir pendant plusieurs années.

Suzuki GSE 500L'important, surtout en moto est de progresser régulièrement, en commençant par du basique afin d'acquérir la maitrise de la moto au niveau poids, équilibre, vitesse, freinage sur sec et mouillé. Ainsi la technique théorique apprise au permis deviendra peu à peu réflexe, et s'améliora au fil des milliers de kilomètres.

Ceci dit, pour un début, certains hésitent surtout entre les roadsters de type Bandit, ER-6, Fazer, Hornet, XJ6 Diversion, BMW F800. Là, il est plutôt conseillé d'éliminer GSR 600 ou GSR 750, trop puissante. Après c'est une question de goût, caractère moteur et utilisation.

Maintenant, ce qui importe, c'est de répondre aux questions suivantes : quelle expérience, quel type de conduite (prudent, fonceur, fou-fou), quel age, quelle utilisation, quel gabarit ?

Age

Pour les petits jeunes, il vaux mieux rester dans la catégorie 500-600 cm3. Ces moyennes cylindrées restent raisonnables, même si l'envie de tirer la poignée dans le coin vous titille. Et en cas de surprise, vous aurez plus de chance de rester maitre de la moto.

Par contre, les plus agés (ceux qui abordent la moto vers 40-50 ans), eh bien là, il peut être intéressant de s'orienter vers une moto avec un gros couple (type : CBF 1000, GSX 1200 ou 1400, XJR 1300). L'age aidant, on tourne un peu moins la poignée, et le couple et la cylindrée importants permettent d'envisager de longues balades pour monsieur et madame.

Il n'y a plus de mauvaise moto dans la production actuelle. C'est le pilote qui fait la différence.

Morphologie : taille et poids

Yamaha XT 600Les petits gabarits devront choisir tout d'abord une moto qui permette de mettre pied à terre et donc éviter les trails, trop hauts. La hauteur de selle de la moto est ici déterminante, même s'il reste toujours possible de la creuser (en enlevant de la mousse).

Des modèles comme la Triumph Tiger, la Varadero 1000, la Super Ténéré 1200 et lourds sont trop hauts pour des pilotes d'un mètre soixante-dix, alors en dessous...

Ensuite, les poids plume devront choisir une moto facile à manoeuvrer à l'arrêt. En effet, la différence de poids entre différentes 600 cm3 peut être de plus de 30 kilos, une grosse différence dans les manoeuvres lentes.

A contrario, les grands gabarits seront plus à l'aise sur un trail de type Transalp, KLE ou une ZR-7 que sur une ER-5 ou une GSE 500.

Pensez également à votre poids... une ZR-7 sera plus adaptée à quelqu'un pesant 90 kilos qu'une ER-5.

Position de conduite

Essayez la moto avant de vous décider. Vous devez vous sentir bien sur la moto : position du guidon, du sélecteur, largeur de selle : plus droite avec un trail, un peu moins avec un roadster.

Les sportives sont ainsi souvent déconseillées à ceux qui ont des problèmes de dos. Les motards à dos fragile s'orienteront plutôt vers un roadster ou un trail.

Tempérament et caractère

Fonceur ?

Vous êtes plutot fonceur, prudent, craintif ou foufou ? Si vous êtes fonceur et foufou, prenez une moto plus calme afin de ne jamais vous faire surprendre par un coup de tête (et coup de poignet agressif).

Calme

Si vous êtes d'un tempérament calme, vous pouvez vous orienter vers une moto plus puissante, que vous utiliserez sur une plage d'utilisation restreinte (d'abord sous les 6.000 tours) en passant plus rapidement les vitesses afin de rouler sur le couple et moins dans les tours qui demandent plus d'expérience.

Utilisation : ville, route, montagne ?

Yamaha XJN 600 DiversionVous comptez l'utilisez surtout en ville ? Une basique ou un roadster en version N (sans carénage) est pour vous; plusieurs ont été cités plus haut. Vous pourriez même vous orienter vers une SV 650 ou un Monster 696, maniable et joueuse; mais un peu moins adaptée tout de même pour un débutant à cause du couple du bicylindre plus important qui peut surprendre.

Vous comptez faire un peu de route ? Vous apprécierez la protection apportée par un carénage et les roadsters en version S : Fazer, Bandit S, CBF 600...

Neuf ou occasion ?

On a cité des motos bien vendues et qui ont fait leurs preuves. Surtout, ce sont des motos qui sont en général en bon état à la revente en fonction de leur kilomètrage par rapport à des motos plus pointues qui auront pu être malmenées. On pourrait être tenté par une moto moins ordinaire, mais attention : une moto peu vendue est aussi une moto avec des pièces en occasion plus rares et en entretien quelquefois plus onéreux.

Toutes les basiques sont très peu chères même en neuf, et encore moins en occasion. Il est conseillé de les acheter en occasion à un prix raisonnable, afin de ne pas trop perdre à la revente dans les mois qui suivent. Attention aux roadsters par rapport aux basiques, qui sont souvent plus malmenés et à bien surveiller lors de l'achat en occasion : les points à vérifier.

Passion et goûts

Volontairement en dernier, même si c'est le point le plus important, il faut choisir une moto qui plaise. La moto c'est avant tout du plaisir et de la passion; donc autant se faire plaisir en prenant un modèle qui plaise ! Mais que ce plaisir ne fasse pas oublier les conditions énumérées ci-dessus.

Le mot de la fin : les coûts moto + assurance + équipement

Après le permis, déjà couteux, on pense aussitot à acheter une moto... mais il ne faut pas oublier le cout de l'assurance à prendre en compte et surtout l'équipement de sécurité : un bon casque, des gants résistants, un blouson solide avec des protections si possible, et une paire de bottes en cuir. Il vaut mieux réduire le cout d'achat de la moto mais ne surtout pas faire l'impasse sur la sécurité : une moto se remplace toujours, pas le motard !

Et si vous voulez lire les avis des motards, de tous ages, rendez-vous sur les forums où le sujet a été abordé plusieurs fois : Quelle moto pour un débutant

Pour vous faire votre idée, vous pouvez aussi consulter les essais motos et tous les avis des utilisateurs dans la section Guides.

Michelin Michelin Michelin
Publicité
Réduire
ouvrir