english

Résultats records pour BMW en 2006

Un bénéfice avant impôt en progression de 25%, et une branche moto en progression de 10%

Au terme de l'exercice 2006 caractérisé par un volume de ventes et un chiffre d'affaires une nouvelle fois en forte hausse, le bilan pour le BMW Group est plus que positif avec un nouveau résultat record. « Cet exercice aura été le meilleur de toute l'histoire de l'entreprise. Nous avons réalisé et parfois même dépassé tous les objectifs établis pour 2006 », a commenté à Munich Norbert Reithofer, Président du Directoire de BMW AG.

Le bénéfice avant impôts du BMW Group augmente en effet de 25,5 % à 4 124 millions d'euros (2005 : 3 287 millions d'euros). Ce résultat intègre un profit exceptionnel de 372 millions d'euros venant du règlement partiel d'un emprunt échangeable sur les actions du fabricant britannique de moteurs aéronautiques Rolls-Royce plc. Au niveau purement opérationnel, c'est-à-dire en excluant ce gain, le bénéfice avant impôts progresse de 3 %.

Le bénéfice net augmente quant à lui de 28,4 % pour atteindre un nouveau record à 2 874 millions d'euros (2005 : 2 239 millions d'euros). Le bénéfice par action s'élève à 4,38 euros (2005 : 3,33 euros) par action ordinaire et à 4,40 euros (2005 : 3,35 euros) par action privilégiée. Le chiffre d'affaires du BMW Group a progressé de 5 % pour atteindre 48 999 millions d'euros (2005 : 46 656 millions d'euros) grâce d'une part à des volumes de ventes de plus en plus importants et d'autre part grâce à la croissance continue du secteur des services financiers. Ainsi, la marge avant impôts du BMW Group est aujourd'hui de 8,4 % (2005 : 7 %).

Au regard du volume commercial record atteint en 2006, le BMW Group estime que sa politique de marque et que ses excellents produits actuels offrent encore un potentiel de croissance très intéressant en 2007 : « Nous visons un nouveau record en 2007, » a expliqué M. Reithofer. « Nos trois marques devraient encore mieux se vendre. Nous voulons absolument conserver notre place de leader dans le segment des voitures haut de gamme en 2007. »

Croissance des résultats automobiles en dépit de facteurs monétaires défavorables

Le bénéfice avant impôts de la branche automobile du BMW Group au terme de l'exercice 2006 a augmenté de 1,2 % pour s'élever à 3 012 millions d'euros contre 2 976 millions d'euros en 2005 et cela en dépit de facteurs monétaires défavorables et du coût élevé des matières premières. Le chiffre d'affaires de ce secteur a augmenté de 4,2 % à 47 767 millions d'euros (2005 : 45 861 millions d'euros), un accroissement légèrement plus rapide que celui du volume des ventes.
Le nombre total de voitures de marque BMW, MINI et Rolls-Royce vendues en 2006 a augmenté de 3,5 % pour culminer à 1 373 970 unités (2005 : 1 327 992 véhicules). Les trois marques – BMW, MINI et Rolls-Royce – dominent leur segment de marché.

Le nombre de voitures de marque BMW vendues a augmenté de 5,2 % à 1 185 088 unités (2005 : 1 126 768 unités). Par contre, en raison des travaux d'extension de l'usine d'Oxford qui ont temporairement restreint les capacités de production, le nombre de MINI vendues a baissé de 6,2 % à 188 077 voitures contre 200 428 en 2005. Au cours de cette année, la seconde génération de MINI, lancée en Europe le 18 novembre 2006, devrait favoriser les ventes de ce modèle ; des ventes qui devraient finalement dépasser les excellents résultats de 2005. Enfin, Rolls-Royce Motor Cars a légèrement augmenté ses volumes avec la vente en 2006 de 805 Phantom contre 796 en 2005, soit une croissance de 1,1 %.

La branche motos affiche toujours de bons résultats

Les résultats de la division motos du BMW Group ont encore progressé en 2006, essentiellement grâce à un volume de ventes soutenu et à des améliorations apportées à l'efficacité même de cette activité. C'est ainsi que le bénéfice avant impôt de ce segment a augmenté de 10 % pour s'établir à 66 millions d'euros contre 60 millions d'euros en 2005. Grâce à la commercialisation constante de nouveaux modèles, le chiffre d'affaires de ce secteur a augmenté de 3,4 % à 1 265 millions d'euros (2005 : 1 223 millions d'euros). Pour la première fois, les ventes de l'exercice ont dépassé la barre des 100 000 unités pour s'établir à 100 064 motos, soit une progression de 2,7 % (2005 : 97 474 unités).

Augmentation des investissements

En 2006, le BMW Group aura surtout investi dans une nouvelle extension de ses capacités de production et de son réseau commercial. Les investissements ont augmenté de 8 % pour s'élever à 4 313 millions d'euros (2005 : 3 993 millions d'euros). Les coûts de développement, désormais assimilés à du capital en vertu des normes IFRS, ont augmenté de 10 % pour culminer à 1 536 millions d'euros contre 1 396 millions en 2005. Cette augmentation résulte d'un niveau plus élevé des dépenses avancées pour les nouveaux modèles. Quant aux investissements en propriétés, usines, équipements et immobilisations incorporelles, ils ont augmenté de 6,9 % à 2 777 millions d'euros (2005 : 2 597 millions d'euros), en partie à cause de l'extension des capacités de production.

Nouveaux records de production

La production automobile du BMW Group a une nouvelle fois battu des records en 2006 . En effet, le nombre total de BMW, MINI et Rolls-Royce sorties des chaînes cette année aura été de 1 366 838 unités, une hausse de 3,3 % par rapport à 2005 (1 323 119 voitures produites). La marque BMW se taille la part du lion avec 1 179 317 voitures produites, soit une augmentation de 5,1 % par rapport à l'an dernier. Les mesures prises pour augmenter la capacité de production de l'usine d'Oxford ont fait baisser le nombre de MINI produites en 2006 de 6,7 % (186 674 voitures assemblées). En revanche, ce sont 847 Rolls-Royce Phantom qui ont quitté les ateliers de Rolls-Royce situés à Goodwood, soit 22,4 % de plus qu'un an auparavant.

Mutuelle