english

Grand Prix Moto : nouvelle réglementation sur les pneumatiques

L'année 2007 sera marquée par l'entrée dans l'ère des 800 cm3 et des nouveaux pneus

pneu motoLe Grand Prix du Qatar a marqué la première course MotoGP de l'ère des 800 cm3 et, a également, lancé la nouvelle réglementation en matière de pneumatiques, dont l'effet s'avère crucial pour les pilotes et les teams dans la manière de préparer les courses.

Mise en place pour réduire les coûts, la nouvelle réglementation limite les pilotes à 14 slicks avant et 17 slicks arrière par week-end. Afin de tirer le meilleur du nouveau système, un fabricant de pneus comme Michelin travaille désormais individuellement avec chacun de ses pilotes MotoGP pour leur fournir des pneus sur mesure répondant à leur style de pilotage ainsi qu'au caractère de leur machine. Chaque pilote détermine son « paquetage » comportant les 31 slicks avant chaque épreuve. Les code-barres apposés au moment de la fabrication sont scannés et enregistrés auprès du directeur technique des Grands Prix dans l'après-midi qui précède les essais. Pendant le week-end, les pneus pré-sélectionnés sont contrôlés dans les stands par des commissaires missionnés, équipés de lecteurs de code-barres.

Le règlement implique que pilotes, teams et manufacturiers de pneumatiques mettent au point une stratégie inédite au niveau des choix d'enveloppes, à la fois avant et pendant les courses, permettant de s'adapter aux prévisions météorologiques et en s'assurant qu'ils disposeront des meilleurs pneumatiques pour la course.

« Pour nous pneumaticiens, le challenge n'a jamais été aussi important, et le MotoGP est désormais plus /stimulant que jamais, “ indique Jean-Philippe Weber, responsable de la compétition moto chez Michelin. “ Comme toujours, nos pilotes partenaires ont besoin d'enveloppes d'un niveau de performance et de constance maximum, mais le nouveau règlement augmente singulièrement l'importance de la stratégie du choix de pneumatiques. »

« Les pilotes semblent avoir apprécié de travailler avec le nouveau système au Qatar, mais il s'agissait de la première course et le temps chaud et sec était constant. Lorsque les conditions sont plus difficiles et que le pilote sait qu'il a utilisé ses meilleurs pneus aux essais, et qu'il ne bénéficiera donc plus du meilleur choix pour la course, alors les choses seront peut-être assez différentes ! » « Le nouveau règlement va ajouter beaucoup de piment car les résultats seront beaucoup moins prévisibles. Certains pilotes prendront plus de risques que d'autres lorsqu'ils choisissent leur gamme de pneumatiques pour la course suivante. Si un pilote effectue un très bon choix dans sa gamme de pneus, il risque de posséder un avantage encore plus marqué que par le passé. Mais le règlement peut également fonctionner dans l'autre sens, surtout si les conditions sont très différentes des prévisions. Il y a beaucoup de variantes dans la façon dont chaque team va gérer les pneus de son pilote, et évidemment aucun team ne peut être sûr de la stratégie employée par les autres équipes. » « Il n'est pas impossible pour un pilote de sélectionner cinq solutions parmi son « paquetage » de 17 slicks arrière, mais il s'agit évidemment d'un choix très risqué car il disposera d'un très faible nombre de pneus du même type. D'un autre côté un pilote peut opter pour trois solutions, si bien qu'il disposera de plus de pneus du même type. D'une certaine façon cette stratégie sera moins risquée, en revanche ses pneus ne couvriront pas toutes les conditions. Tout dépendra de la stratégie individuelle des pilotes et des teams. »

« Je crois que le nouveau règlement rendra les choses plus intéressantes au fur et à mesure que la saison progresse, selon les différentes directions que prennent les pilotes dans le développement de leurs pneumatiques. Les informations remontées par les pilotes seront d'une importance grandissante, car plus ils disposeront de data pour le développement de leurs pneus, plus ceux-ci seront adaptés pour la course suivante. Et ce sera d'autant plus vrai lorsque nous nous rendrons sur des tracés où nous n'avons pas effectué d'essais privés. »

Plus d'infos sur les Grands Prix moto

24.03.2007

Suzuki