english

Belgian Moto Tour - 2e étape : Frédéric Lejeune en tête

Une journée de vrai rallye moto

Belgian Moto Tour 2007 La particularité d'une compétition comme le Moto Tour, c'est que tout peut rebondirà chacune des épreuves qui rythment le programme quotidien de ses courses. La 3ème Spéciale courue hier soir sur le circuit de karting de Spa Francorchamps en a fait la preuve… Les deux Spéciales et la Base Chrono disputées pour cette seconde journée de compétition en ont apporté la confirmation !!

DU CHANGEMENT DANS LA NUIT DE JEUDI !

Ainsi, la 3ème Spéciale qui s'est déroulée hier soir avec 5 tours de piste sur le circuit de karting de Spa Francorchamps, a quelque peu modifié la donne du Classement provisoire que nous avions annoncé après les 2 premières spéciales. La bataille fût acharnée et spectaculaire sur un circuit peu enclin à recevoir des engins de ce calibre, ce qui n'a pas manqué d'enthousiasmer les quelque 7 000 spectateurs noctambules. A l'issue de cette ultime Spéciale du jour, Jehan d'Orgeix a remis les pendules à l'heure et fait une remontée de 4 places dans le Classement général provisoire en 6ème position, tandis que Denis Bouan a pris la troisième place devant Emmanuel Siaux et Wilfried Tallone. Frédéric Fiorentino et Frédéric Lejeune ont quant à eux maintenu leurs positions de tête avec un écart de 16 secondes.

LA DEUXIEME ETAPE : ENTRE ALLURE…ET DUR ! DUR !

Changement de tableau pour cette seconde journée. Au regard d'un public chaleureux et abondamment présent depuis le début du BMT, la Belgique se devait de montrer son plus beau visage… Voilà chose faiteavec un soleil radieux, mais les deux spéciales du jour qui attendaient nos concurrents n'avaient pourtant rien d'une ballade printanière !!!

Dès 9H30 ce matin, les 85 pilotes ont mis les gaz pour la 4ème Spéciale deWanne, sur un parcours à travers bois qui permettait une allure rapide. Fred Fiorentino a pris à coeur de démontrer que ses performances sous la pluie n'étaient pas le fait du hasard. Sur sol sec, il a sorti la grosse attaque pour s'imposer, ne devançant toutefois Emmanuel Siaux et sa Buell que de quelques dixièmes de secondes. Toute la difficulté a été ensuite de « freiner les chevaux » pour affronter la Base Chrono qui, rappelons-le, est une épreuve de régularité imposant de parcourir une certaine distance en respectant une moyenne horaire de 60 km/h, mais sans savoir où se trouve le point d'arrivée. Et là, coup de théâtre ! Frédéric Fiorentino, qui, rappelons-le, dispute son tout premier rallye commet une erreur de calcul et pointe six minutes en avance. La sanction est inévitable et le leader du rallye sombre dans les profondeurs du classement. « Si j'ai commis une erreur, je m'incline», reconnaît sportivement le « Fio ». « Je suis là pour apprendre et une chose est certaine, je reviendrai avec la ferme intention de m'imposer! » Petite pause bien méritée vers 12H30. Les pilotes se sont regroupés à Theux pour « casser la croûte » en compagnie des habitants : un moment de détente, mais surtout de rencontre et de convivialité, dans une ambiance qui n'a rien à envier à celles des étapes du Dark Dog Tour. La Spéciale de Theux a pour sa part mis plus durement à l'épreuve les capacités techniques des pilotes et des machines : un parcours très sinueux, beaucoup d'épingles, et par la force des choses un rythme plus lent que le matin.

IL PLEUT DES PENALITES

Au dire de Marc Fontan, le coordinateur du Championnat International des Rallyes et directeur du Dark Dog Tour, le BMT a pris aujourd'hui l'allure du « vrai rallye », avec ses pièges, ses pénalités, ses problèmes de pointages et ses erreurs de navigation. Beaucoup de pilotes en ont fait les frais, et les réclamations ont inondé le Jury. Mais les problèmes techniques évoqués par les concurrents n'ont pas eu raison des sentences prononcées ! Le malheur des uns faisant souvent le bonheur des autres, c'est désormais Frédéric Lejeune qui mène la danse au guidon de sa BMWHP2 Megamoto.

Au classement général établi avant la liaison de nuit, le grand favori de l'épreuve compte un peu plus de 7 secondes d'avance sur Wilfried Tallone, très impressionnant au guidon de sa Suzuki GSX-R. Les pénalités données à Jehan d'Orgeix (30'') et Denis Bouan (1'15''), les ont respectivement relégué à la 5ème et 9ème place du Classement Général Provisoire, pour laisser la 3ème et 4ème place à François Flick et Patrick Bournisien. Quand à Fred Fiorentino, ses 1'30''de pénalités lui coûtent une 14ème position, à plus d'1'46''de son homologue belge. Mais, comme en témoignent les rebondissements du jour, rien n'est joué pour la victoire. Ce soir, les concurrents auront encore à faire leurs preuves sur les 135 km de la Boucle de Nuit qui, diton, sera rythmée par des CH serrés…très serrés…!

ET DEMAIN ? 3ème jour - Samedi 19 Mai ( +/- 300 Km)

6ème Spéciale (3,5 Km) / « Basse Bodeux –Shoei » : petite route pas très large. Assez rapide. Revêtement moyen. Très dégagée. Belle visibilité.

7ème Spéciale / « Houffalize - Cartronics » : rapide, route large, bon revêtement. Le long d'une rivière, bordée d'arbres. Début assez plat, légère montée à la fin, avec une grande ligne droite (+/-00m).

8ème Spéciale : Circuit de SPA Francorchamps. 2 tours. Séries de 30 pilotes par 2 vagues.

Mutuelle