" /> MotoGP à Sachsenring : 10e manche du Championnat du Monde moto en Allemagne
english

MotoGP à Sachsenring : 10e manche du Championnat du Monde moto en Allemagne

Le circuit de Sachsenring est un tracé sinueux qui tourne dans le sens inverse des aiguilles d’une montre

Le Championnat du Monde MotoGP 2008 bascule en Allemagne dans sa deuxième moitié. Leader du championnat, Dani Pedrosa (Repsol Honda RC212V-Michelin) se rend au Sachsenring, un tracé sinueux qui tourne dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, avec l’espoir de réitérer sa victoire de 2007.

Son coéquipier Nicky Hayden (Repsol Honda RC212V-Michelin) donnera tout pour monter sur le podium après avoir manqué de justesse une troisième place à Assen Elle revenait finalement à Colin Edwards (Yamaha Tech 3 YZR-M1-Michelin), dont l’objectif en Allemagne sera à nouveau de marquer de gros points, comme les autres pilotes Jorge Lorenzo (Fiat Yamaha Team YZR-M1-Michelin), Andrea Dovizioso (JiR Team Scot Honda RC212V-Michelin), James Toseland (Yamaha Tech 3 YZR-M1-Michelin) et Randy de Puniet (Honda LCR RC212V-Michelin).

Le petit circuit du Sachsenring est au calendrier MotoGP depuis 1998, soit 25 ans après que l’ancien circuit routier du Sachsenring ait accueilli son dernier GP. Les premières courses au Sachsenring remontent à 1927 et le premier GP y fut organisé en 1961.

« Le Sachsenring n’est pas particulièrement abrasif, mais il s’avère très exigeant pour le côté gauche du pneu arrière, » indique Jean-Philippe Weber, responsable de la compétition moto chez Michelin. « Son asymétrie constitue la caractéristique principale de ce tracé, ce qui est très contraignant pour le flanc gauche des enveloppes et nous devons concentrer nos efforts sur ce point. Le circuit est également très vallonné et le pneu avant subit de fortes contraintes dans les descentes. »

« Au Sachsenring, nous utiliserons des gommes plus dures qu’à Assen et qu’à Donington, comparables à celles utilisées sur le flanc droit des pneumatiques lors du GP de Catalunya. Les avant seront également similaires à ceux déjà utilisés à Barcelona, avec des gommes de la gamme medium à dure. »

« A cause du faible nombre de courbes à droite, la mise en température des pneus sur le côté droit s’avère cruciale au Sachsenring. Nous sommes performants sur ce point cette année et nous avons aussi amélioré la plage de fonctionnement de nos produits. A Assen pour la course, nous avons même utilisé des pneus assez durs, pour être réguliers du début à la fin. Après coup, nous avons constaté qu’il aurait été possible d’utiliser des enveloppes légèrement plus tendres avec certains de nos pilotes. L’équipe Tech3 avait par exemple opté pour des gommes un peu plus tendres et Colin Edwards était très rapide. Nous devons désormais viser la performance pure parce que Casey Stoner (Ducati Marlboro Team Desmosedici) est très rapide et notre objectif est de pouvoir se battre avec lui. »

« Mis à part le tracé lui-même, nous constatons une concurrence très forte cette année, avec des chronos époustouflants et des courses menées à un rythme particulièrement élevé. Notre but est donc d’améliorer la performance des produits sur chaque circuit, ce qui nous amène à statuer sur des compromis toujours difficiles. D’un côté nos pilotes ont besoin de régularité sur la durée de la course, avec pour ce faire des pneus durs capables d’encaisser les contraintes et de l’autre ils veulent des pneus tendres pour augmenter le niveau d’adhérence. C’est le défi auquel nous sommes confrontés. »

«Tout le travail réside donc dans la recherche du meilleur équilibre entre les deux. Aujourd’hui, nous travaillons tout particulièrement sur l’utilisation de gommes à la fois dures et très performantes. Il s’agit essentiellement d’un défi chimique, mais la tenue de route de la moto – et donc la construction du pneu- est aussi très importante. »

« Le Sachsenring est un circuit qui peut se révéler très difficile, surtout par forte chaleur où la température de piste avait atteint 50 degrés l’an dernier. Mais nous devrons attendre de voir ce que nous réserve la météo – jusqu’à présent cette année, il nous a surtout fallu composer avec la pluie sur la plupart des épreuves. »

Sachsenring data

  • Sachsenring: 3.671km
  • Record du tour: Dani Pedrosa (Repsol Honda Team RC212V-Michelin), 1m 23.082s, 159.066km/h (2007)
  • Pole position 2007: Casey Stoner (Ducati Marlboro Team Desmosedici), 1m 22.384s

Récents vainqueurs du GP d’Allemagne

  • 2007 *Dani Pedrosa (Repsol Honda Team RC212V-Michelin), 41m 53.196s
  • 2006 *Valentino Rossi (Camel Yamaha Team YZR-M1-Michelin), 41m 59.248s
  • 2005 *Valentino Rossi (Gauloises Yamaha Team YZR-M1-Michelin), 35m 04.434s (course raccourcie et nouveau départ)
  • 2004 *Valentino Rossi (Gauloises Yamaha Team YZR-M1-Michelin), 42m 23.287s
  • 2003 *Sete Gibernau (Telefonica Movistar Honda RC211V-Michelin), 42m 41.180s
  • 2002 *Valentino Rossi (Repsol Honda Team RC211V-Michelin), 43m 32.783s
  • 2001 *Max Biaggi (Marlboro Yamaha Team-Michelin), 43m 36.983s
  • 2000 *Alex Barros (Emerson Honda Pons-Michelin), 43m 54.632s

Plus d'infos sur les Grands Prix moto