english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Superbike à Magny-Cours : Guillaume Dietrich en tête du Championnat de France

Les pilotes du Championnat de France Superbike ont disputé l’avant dernière épreuve de la saison 2008 sur le mythique circuit de Nevers Magny Cours.

Les pilotes du Championnat de France Superbike ont disputé l'épreuve sur le circuit de Nevers Magny Cours.

Après un vendredi consacrés aux essais libres sous le soleil, la journée de samedi est consacrée aux essais qualificatifs.

Guillaume Dietrich

Le reportage photos de l'épreuve du Championnat de France Superbike

Les essais qualificatifs

Les Junior 600 Pirelli ouvrent le bal. Après sa mésaventure d’Albi (percuté au premier virage), Dylan Chevalley a à coeur de bien figurer. Baptiste Guittet (Triumph, Payet Racing) et Gwen Le Badezet (Yamaha, B.O.S.) commencent par animer les débats avec Louis Bulle (Yamaha, Read Bulle RT) et Dylan Buisson (Yamaha, Ecurie Berga). En fin de séance, Dylan Chevalley (Honda, Dark Dog Academy) arrache le meilleur temps à Dylan Buisson pour 0,089 seconde avec un chrono en 1:46.617. Guittet, 3ème, n’est qu’à 0,175 seconde. Les neuf premiers se tiennent en 844 millièmes de seconde.

On reste dans la cylindrée 600cc avec l’entrée en piste des Supersport.

Baptiste Guittet qui sort tout juste de la séance des Juniors, est facilement aux avant-postes en début de séance aux côtés de Frédéric Moreira (Yamaha, Yam Service), Olivier Four (Suzuki, Team Star Moto) et Julien Enjolras (Yamaha, Tati Team). Mathieu Gines part à la faute en début de séance et doit repartir avec sa seconde moto. Kévin Denis (Honda, Dark Dog Academy) et Mathieu Andrieu (Kawasaki) viennent se mêler à la lutte. Finalement, Guittet signe un 1:45.499 devant Gines qui s’est bien battu pour pouvoir se positionner sur la première ligne virtuelle aux côtés de Moreira et Denis. Les 11 premiers sont en moins d’une seconde. Les Superbike prennent la suite. La séance va se résumer à une lutte entre Kawasaki et Suzuki. Revenu au guidon d’une Kawasaki, Gwen Giabbani (Kawasaki SP) va prendre un temps l’avantage sur Erwan Nigon (Team KMF). Ce dernier fait parler la poudre en fin de séance et signe un bon 1:40.9 soit 0,855 seconde de mieux que Giabbani. Derrière on retrouve un triplé Suzuki / Team LMS avec Emeric Jonchière, Guillaume Dietrich et Lucas De Carolis. On a un autre Suzuki derrière, celle de Thomas Metro (TMVR) et une autre Kawasaki, celle de Julian Mazuecos (Team KMF).

Place aux 125cc.

Si en début de séance, Steven Le Coquen (Honda Team VTC), Cyril Carrillo (Honda, FFM Challenge de l’Avenir) Valentin Debise (KTM, RMCCA) et Jimmy Petit (Honda) animent les débats pour la pôle, c’est bien Clément Dunikowski (Aprilia, Provence Moto) qui coiffe tout le monde sur le poteau. Le Coquen, Debise et Petit sont derrières dans cet ordre. A noter l’absence d’Ornella Ongaro (Honda, FFM Challenge de l’Avenir) qui n’est pas remise de sa chute d’Albi. En Top Twin, alors que le soleil revient, Molinier et Bulle dominent les débats avec leurs Ducati et se rendent coup pour coup. Seulement 0,003 seconde les sépare en fin de séance à l’avantage de Bulle. Jean Yves Mounier (Ducati) s’accroche mais reste à plus de 2,7 secondes tandis que le 4ème, Bruno Destoop et sa Buell sont à plus de 3,6 secondes. Le soleil est bien présent maintenant pour l’entrée en piste des Side Cars. La séance va être quelque peut chaotique avec un premier incident pour l’équipage Soulet / Leymond qui fait un tonneau et entraîne un drapeau rouge. Ca repart et quelques tours après, deux incidents déclenchent un nouveau drapeau rouge : casse moteur pour l’équipage mixte Le Blond / Galai et nouveau tonneau pour les frères Legrain. La séance va se terminer sur cette chute qui sera plus impressionnante que grave pour l’équipage (clavicules cassées pour les deux). Au final, Delannoy et Cluze sont en pôle provisoire devant Dernoncourt et Romand.

Après la pause déjeuner et les baptêmes de piste pour les commissaires, le soleil est bien présent et bien chaud pour la reprise des Superbike.

Les temps du matin semblent inapprochables. Gwen Giabbani est le plus rapide de la séance devant Emeric Jonchière et Cédric Tangre (Suzuki, Team Yohann Motosport) qui fait parti des rares à améliorer leurs temps. Le deuxième à améliorer est Stéphane Duterne (Yamaha, Pentax Duterne Racing) qui se place 5ème derrière Dietrich. Grâce à leurs améliorations dans cette séance, Tangre et Duterne sont qualifiés avec Nigon, Giabbani, Jonchière, Dietrich, De Carolis et Metro pour la Superpôle. Les Junior Pirelli suivent la tendance avec des chronos moins performants que le matin. Si Dylan Chevalley continue à squatter la tête, Anthony Loiseau (Honda, BRT) et Nans Chevaux (Honda, Team Horse) se sont intercalés devant Dylan Buisson. Au cumul des séances, Chevalley, Buisson, Guittet et Grarre compose la première ligne pour la finale de demain. A noter la décevante place de Louis Bulle, 9ème chrono, qui s’élancera de la 3ème ligne. Le début de séance des Supersport est animé par Olivier Four, Kévin Denis, Mathieu Gines et Peter Polesso (Yamaha, Team Pro Boost). Tandis que Polesso chute sans gravité, Kévin Denis améliore son temps de la matinée en 1:45.726. Mathieu Gines améliore aussi mais reste à 0,143 seconde de Denis. En fin de séance, Julien Enjolras arrache pour un millième le meilleur temps de la séance. Au cumul des séances, Guittet conserve la tête. Gines a réduit l’écart. Moreira et Enjolras son 3ème ex aequo, ils ont réalisé tous les deux 1:45.727. Moreira est le premier à avoir fait le temps et s’élancera donc devant Enjolras sur la ligne de départ.

Départ de la Superpôle Beuchat pour les 8 pilotes Superbike les plus rapide du jour.

Ils vont effectuer l’un après l’autre un tour lancé unique qui doit être le plus rapide possible. A cet exercice difficile, Dietrich et Tangre rétrogradent d’une place au bénéfice de De Carolis et Duterne. Erwan Nigon remporte ainsi sa 3ème Superpôle devant Giabbani, Jonchière et De Carolis. Assez rapidement, la catégorie 125 voit Clément Dunikowski se mettre en position de force dans le classement. Cyril Carrillo, Valentin Debise et Florian Marino (Honda, FFM Challenge de l’Avenir) se placent derrière. Steven Le Coquen passe 2ème loin derrière Dunikowski (1,7 seconde) mais Valentin Debise améliore en toute fin de séance pour se placer entre eux deux. Au cumul des séances, même si Debise est le seul à avoir amélioré son temps, les positions sur la grille de départ restent celles établies le matin soit Dunikowski, Le Coquen, Debise et Petit. Les Top Twin partent à leur tour à la chasse aux chronos. Le duel Bulle / Molinier se répète mais cette fois ci à l’avantage de Molinier. La séance reste pour les hommes de devant moins vite que celle du matin, confirmant la tendance d’une piste moins rapide cet après midi. La première ligne reste donc composée de Bulle, Molinier, Mounier et Destoop. Les Side Car ferment le bal de la journée avec une séance moins mouvementée que le matin qui permet à la majorité du plateau d’améliorer les chronos. Si les trois premières places restent aux équipages Delannoy / Cluze, Dernoncourt / Romand et Ducouret / Herman, la 4ème place change de mains pour aller dans celles de Barbier et Chaperon. En catégorie F2 Home Tattoo, le duo Leguen / Minaret vole la vedette à Bourc’his / Scellier pour 0,06 seconde. Durant l’après midi, une petite conférence de presse a eu lieu pour présenter les quatre pilotes présélectionnés pour intégrer l’Equipe de France Vitesse Espoir. Aux cotés de Fernand Dieudonné (président de la Commission des Courses sur Routes à la FFM), d’Alain Bronnec et de tout le Staff Technique, on a pu découvrir Cyril Carrillo, Kévin Meco, Gregory Di Carlo et Florian Marino.

Les Courses

Après les Warm’up du début de matinée, les Supersport sont les premiers à disputer une finale. Le départ est légèrement retardé à cause de la chute de Julien Ruiz (Kawasaki) lors du tour de chauffe. Le départ est donné et Frédéric Moreira effectue le meilleur départ devant Baptiste Guittet le pôleman et Kevin Denis. Au 6ème tour, Denis prend les commandes pour un tour avant de céder sa place à Four. Derrière, la bataille est rude entre Moreira, Denis, Gines, Guittet et Enjolras qui peuvent tous prétendre à la victoire. Dans l’avant dernier tour, Moreira repasse Four mais va vite commettre une petite erreur qui va lui coûter 5 places. Four reprend le commandement jusqu’au baisser du drapeau à damiers tandis qu’Enjolras prend la seconde place. Kevin Denis résiste à la pression de Mathieu Gines et accède au 2ème podium de la saison. Le départ de la première manche des Superbike est donné juste après. Erwan Nigon profite de sa pôle position pour virer en tête dès les premiers virages avec dans ses roues le team LMS au grand complet : Emeric Jonchière, Guillaume Dietrich et Lucas De Carolis. Dietrich porte une attaque tout de suite et prend la tête pendant six tours avant de se faire doubler par Gwen Giabbani auteur d’une remontée formidable. Dans le 3ème tour, alors qu’il est 4ème, Lucas de Carolis chute. Dietrich, Giabbani et Nigon se sont un peu détachés de Jonchière et se livrent à un mano à mano de toute beauté avec beaucoup de dépassements. Nigon prend un petit avantage à deux tours de l’arrivée tandis que Giabbani profite d’un petit souci mécanique de Dietrich pour lui ravir la seconde marche du podium. Course très mouvement pour les Side Car, puisque dans le premier tour, six concurrents sortent de la piste, obligeant la direction de course à arrêter la course. Un deuxième départ est donné et c’est Dernoncourt / Romand qui réalisent la meilleure performance mais il ne faut que un tour à Delannoy / Cluse pour les rattraper et les dépasser. Ils roulent vraiment un ton au dessus. En toute logique, Delannoy / Cluse s’échappent, laissant Dernoncourt / Romand se battre pour la deuxième place avec Ducouret / Herman. L’affrontement tournera à l’avantage des premiers qui finiront même avec plusieurs secondes d’avances. Pour finir la matinée, les Top Twin prennent le départ de leur première manche. Si Jean Yves Mounier prend le meilleur départ, il ne faut que quelques virages à Louis Bulle pour prendre la tête des opérations. Il est suivi comme son ombre par Stéphane Molinier qui ne veut pas le laisser partir. Tandis que Mounier prend à Bruno Destoop la tête du groupe de chasse, Bulle et Molinier creusent un écart impressionnant tout en continuant à se disputer la première place.

Dans les derniers tours, Bulle prend un petit avantage qui devient grand sur la ligne d’arrivée avec plus de deux secondes d’avance sur Molinier. Mounier qui n’a pu suivre le rythme est 3ème avec 38,4 secondes de retard sur Bulle. C’est Aurélien Bantigny qui s’impose dans le challenge Hyper Ducati Après la visite des stands et les baptêmes de pistes pour le public, ce sont les Junior 600 Pirelli qui rouvrent les hostilités. Dylan Chevalley fait un bon départ mais se rate au freinage d’Adélaïde. Cette erreur profite à Anthony Loiseau, Dylan Buisson et Baptiste Guittet. Ces trois jeunes vont creuser un petit écart sur l’ensemble des poursuivants. Louis Bulle va mettre 7 tours pour se positionner en 4ème position mais accuse un retard de plus de quatre secondes. Bulle maintient son rythme et parvient à grappiller un peu de temps mais pas suffisamment. Anthony Loiseau s’envole vers la victoire devant Baptiste Guittet et Dylan Buisson. Au classement provisoire, Masson voit son avance fondre au soleil puisqu’il n’a plus que trois point d’écart avec Loiseau mais 20 avec Grarre. Seconde manche pour les Side Car avec un bon départ de Dernoncourt / Romand qui sortent en tête du premier virage, devant Ducouret / Herman et Delannoy / Cluze. Il va falloir quatre tours pour que Delannoy et Cluze prennent la tête. Alors que Delannoy et Cluze semblent s’envoler vers la victoire finale, les drapeaux rouges sont sortis à cause de la présence d’huile sur la piste laissée par un concurrent. 75% de la course étant effectuée, il n’y aura pas de nouveau départ. Conformément à l’avenant au règlement entré en vigueur avant le we, Ducouret / Herman ne sont pas classé puisqu’ils sont à l’origine du drapeau rouge. Au classement final on retrouve donc Delannoy et Cluze, Dernoncourt / Romand et les frères Bessy. Pour la catégorie F2 Home Tatto, c’est Bourc’his / Scellier qui finissent premier et 8ème au général. Au classement provisoire, les positions restent serrées avec 4,5 points d’écart entre les équipages Delannoy / Cluze et Dernoncourt / Romand. Ducouret / Herman sont 3ème à 14,5 points. Le premier équipage F2 est 5ème au général, il s’agit de Bourc’his / Scellier. Les 125cc sont les suivants à prendre le départ. Clément Dunikowski prend les choses en mains devant Valentin Debise et Steven Le Coquen. Le trio commence à s’échapper tandis que Florian Marino effectue une belle remontée pour venir se caler derrière Cyril Carrillo 4ème. Petit à petit, Le Coquen est décroché par Debise et Dunikowski qui continuent leurs passes d’armes. L’avantage a l’air d’être pour le jeune Pilote KTM, mais Dunikowski le repasse à cinq tours de l’arrivée. Malgré la pression de Debise, Dunikowski remporte sa 2ème victoire de la saison en trois courses.

Debise effectue une bonne opération au championnat en menant la catégorie de 9 points devant Le Coquen, seul autre pilote pouvant lui disputer le titre lors de la finale. En effet, avec 67 et 66 points, Carrillo et Dunikowski, 3ème et 4ème, ne peuvent plus l’inquiéter.

Seconde manche pour les Supersport avec un départ canon pour Mathieu Gines devant Frédéric Moreira, Kevin Denis et Olivier Four.

Départ moyen d’Enjolras qui remonte en l’espace de 6 tours sur Gines, met un tour à le dépasser afin de se porter en tête. Denis, Four, Moreira et Auger en invité surprise se disputent les marches du podium. Alors qu’Auger prend le commandement du groupe de chasse d’Enjolras, il part à la faute et repart loin derrière. Gines en profite pour prendre le relais mais Denis reste menaçant et réussit sur certains tours à être devant. Four et Guittet remontent aux avant-postes petit à petit. Four passe second et parvient même à remettre Enjolras dans sa ligne de mire. Mais celui ci résiste bien et signe son 3ème succès de l’année. Guittet prend le meilleur de Denis et accède à son premier podium dans la catégorie. Au classement provisoire, Four et Enjolras repartent dans la même position (1 et 2) avec le même écart de points (6) : tout se jouera à la finale de Ledenon en septembre. Mathieu Gines est encore dans la course au titre même si ses chances sont réduites puisqu’il accuse un retard de 33 points. Retour en piste des bicylindres de la catégorie Top Twin. Avec un très bon départ, Jean Yves Mounier prend la tête de la course dès le début du premier tour, devant Stéphane Molinier et Louis Bulle. Derrière, Bruno Destoop et Pierre Solari reprennent leur place de la matinée en 4ème et 5ème position. Bulle se porte en tête, semble s’échapper et prendre une option très sérieuse pour la victoire quand, au 8ème tour, son rythme baisse brutalement. Mounier et Molinier reviennent sur lui très rapidement et le passent sans vraie réaction de la part de Bulle. Molinier porte une attaque payante sur Mounier à 3 tours de l’arrivée et obtient son second succès de l’année. Malgré son problème de boîte de vitesse, Louis Bulle franchit la ligne d’arrivée en 3ème position. Au challenge Hyper Ducati, Bantigny signe le doublé. Au classement provisoire, Bulle mène les débats avec 198 points devant Mounier 170 points et Molinier 155 points. La victoire finale se jouera entre ces trois hommes. Dernière course de cette journée riche en spectacle à émotions forte avec la seconde manche des Superbike. Erwan Nigon effectue un bon départ et prend les commandes de la course pendant 12 tours. Emeric Jonchière puis Gwen Giabbani est son poursuivant direct mais la vraie menace vient de Dietrich qui passe Metro puis Jonchière pour revenir petit à petit sur Giabbani.

Une fois Giabbani recollé, le trio de tête doit composer avec leur retour sur les premiers attardés. Dietrich s’en sort bien et passe successivement les deux pilotes Kawasaki. Nigon s’accroche mais ne peut pas vraiment inquiété le champion de France sortant qui signe ici sa 2ème victoire de l’année. Giabbani complète le podium.

Au classement provisoire, le titre se jouera à Ledenon en septembre entre Guillaume Dietrich, 200 points, et Erwan Nigon, 179 points. Lucas de Carolis est 3ème avec 129 points.

Prochaine épreuve, la finale à Ledenon les 6 & 7 septembre prochain.

Voir le reportage photos de l'épreuve du Championnat de France Superbike

Plus d'infos sur : www.fsbk.fr

Toutes les dates des courses du FSBK dans l'agenda