english

BMW S 1000 RR : la première supersport 4 cylindres BMW

193ch pour 204 kg (tous pleins faits avec Race ABS), 183 kilos à sec pour la BMW S 1000 RR

Race ABS et Contrôle de traction dynamique DTC

Dévoilée en 2008, la nouvelle BMW S 1000 RR est la toute première supersportive à quatre cylindres en ligne signée BMW. La marque allemande fête sa première mondiale sur le circuit de Monza.

BMW S 1000 RR

Forte d'une puissance de 193ch (107 ch en version française) pour un poids de 204 kg seulement réservoir plein (183 kg à sec, 206,5 kg avec Race ABS), la supersportive BMW S1000RR se distingue notamment par son Race ABS et le Contrôle de traction dynamique DTC (Dynamic Traction Control).

BMW S 1000 RR

Le choix du légendaire circuit de haute vitesse dans le Parc royal de Monza comme lieu de présentation n'est pas du tout le fruit du hasard. Depuis le début de l'année, le Team BMW Motorrad Motorsport s'aligne en effet au Championnat du Monde de Superbike (WSBK) et c'est la nouvelle S 1000 RR qui sert de base aux machines de course, proches de la série comme le veut le règlement, qui sont entre les mains des deux pilotes officielles Troy Corser et Ruben Xaus.

BMW S 1000 RR

Disponible en option en départ usine, le Race ABS spécialement conçu pour la S 1000 RR offre un gain de sécurité active au freinage. Le Contrôle de traction dynamique piloté DTC (Dynamic Traction Control) également disponible en option se traduit, quant à lui, par une hausse sensible de la sécurité de conduite active à l'accélération. Par simple actionnement d'un bouton, le pilote peut de plus choisir différentes cartographies moteur individuelles, adaptées à différentes conditions d'utilisation, telles que route mouillée (« Rain »), route (« sport »), circuit en pneus supersport (« Race ») ou circuit en pneus lisses (« Slick »).

Le Race ABS et le Contrôle de traction sont combinés avec le mode de conduite momentanément activé et donc entièrement harmonisés.

BMW S 1000 RR vu du dessus

Le quatre cylindres en ligne refroidi par eau animant la nouvelle moto est une conception entièrement nouvelle délivrant une puissance de pointe de 193 ch (107 ch en version française) à 13 000 tr/mn pour un régime maximal de 14 200 tr/mn. Le couple maximal de 112 Newtons-mètres est atteint à 9 750 tr/mn. Par analogie aux moteurs BMW de Formule 1, les deux soupapes d'admission et les deux soupapes d'échappement par cylindre, réalisées en titane léger, sont actionnées par des linguets individuels très petits et très légers. En association avec une chaîne dentée courte, entraînée par un pignon intermédiaire, pour l'entraînement des arbres à cames. La mise en oeuvre de linguets extrêmement petits et légers donne aux ingénieurs une plus grande latitude dans la définition des courbes de levée des soupapes et, donc, le choix de la meilleure caractéristique de puissance.

Le moteur de base ne pèse que 59,8 kg et convainc par sa très faible largeur. Ligne d'échappement innovante avec tubes d'interférence à volet placés dans les deux tubes d'interférence de raccordement pour les deux collecteurs extérieurs et les deux collecteurs intérieurs, à proximité directe des conduits d'échappement. Un servomoteur ouvre ou ferme ces volets en fonction de différents paramètres, comme le régime moteur et la position des papillons, libérant ou coupant ainsi la liaison entre les deux tuyaux collecteurs. Les oscillations dans le flux des gaz d'échappement s'en trouvent accordées de sorte à réduire la contre-pression des gaz d'échappement au moment décisif (comparable à l'effet d'un silencieux racing) et à augmenter ainsi le remplissage des cylindres.

BMW S 1000 RR sketch

Avec 206,5 kg réservoir plein et en ordre de marche, la BMW S 1000 RR se dote d'un cadre périmétrique en aluminium qui intègre le moteur incliné de 32 ° vers l'avant comme un élément porteur au service d'une rigidité torsionnelle optimale pour un poids aussi bas que possible. La roue avant est guidée dans une fourche inversée avec des tubes plongeurs d'un diamètre de 46 mm, alors que la roue arrière est logée dans un bras oscillant en aluminium rigide en torsion. La suspension et l'amortissement sont assurés par un combiné ressort/amortisseur articulé via un levier de renvoi. Pour la partie arrière du cadre, la S 1000 RR fait appel à une conception soudée en profilés d'alliage léger vissée sur le cadre principal.

BMW S 1000 RR sur piste

Fiche Technique BMW S 1000 RR

  • Puissance moteur 193ch (107 ch en version française) à 13 000 tr/mn et couple maximal de 112 Newtons-mètres à 9 750 tr/mn.
  • Avec 206,5 kg réservoir plein et en ordre de marche et ABS.
  • Avec 1,05 respectivement 1,06 kg par cheval-vapeur (sans / avec Race ABS),
  • Option Race ABS pour assurer une puissance de freinage et une sécurité au freinage hors du commun. Le poids du système n'est que de 2,5 kg
  • Option Contrôle de traction DTC (Dynamic Traction Control) en association avec le Race ABS
  • Seule supersportive proposant un Race ABS et un Contrôle de traction DTC (Dynamic Traction Control).
  • Quatre modes de conduite que le conducteur peut choisir par simple actionnement d'un bouton pour adapter sa moto aux conditions suivantes : route mouillée, route, circuit en pneus sport et circuit en pneus lisses (slick).
  • Réglage intégral du Race ABS, du DTC (Dynamic Traction Control) et de la gestion moteur pour les quatre modes de conduite.
  • Distribution se distinguant par des linguets individuels et des soupapes en titane à l'image des moteurs BMW de Formule 1.
  • Ligne d'échappement avec un petit silencieux arrière court, un silencieux avant et des volets de tubes 'interférence pilotés ainsi qu'un volet d'échappement piloté et deux pots catalytiques trifonctionnels réglés par sonde lambda.
  • Dosage des gaz en présence d'une sécurité de fonctionnement maximale grâce à une poignée des gaz électronique (ride-by-wire) et deux câbles bowden (ouverture, fermeture) vers le transmetteur de papillon.
  • Respect de toutes les normes antipollution en vigueur et potentiel pour répondre à des dispositions futures grâce à deux pots catalytiques pilotés et à la gestion moteur numérique.
  • Éléments amortisseurs présentant une large plage de réglage de la base du ressort, en détente et en compression ainsi qu'une réserve d'amortissement maximale, surtout pour le circuit de course.
  • Réservoir en aluminium
  • Combiné d'instruments multifonctionnel comprenant des éléments racing comme un chronometer embarqué (laptimer). Tous les réglages peuvent être effectués directement depuis le bout du guidon.
  • Shifter HP pour monter les rapports sans actionnement de l'embrayage ni rupture de charge, disponible en option.

Lire l'essai complet de la BMW S1000RR

Ctek