english

Kawasaki KX 250F 2010

Evolution 2010 du modèle de cross KX250F

Kawasaki dévoile l'évolution 2010 de son modèle de cross KX250F avec des nouveaux réglages moteur et châssis : cadre extrêmement rigide en aluminium, organes et les réglages de suspensions axés sur la stabilité à grande vitesse, géométrie du châssis, plage de puissance exploitable du moteur 4temps ont été calculées pour optimiser la motricité de la roue arrière. Ceci explique la collection de victoires en championnats AMA Supercross Lites et Motocross Lites du modèle.

Venu directement des circuits, un nouveau piston à calotte interne en pont fait sa première apparition sur la machine de série. Les évolutions du châssis portent notamment sur le bras oscillant et les organes de suspension, afin d'améliorer les performances en virage et d'optimiser l'équilibre avant-arrière pour stabiliser la machine en entrée de virage.

Kawasaki KX 250F 2010

Modifications KX 250 axées sur les performances

Comme celui de la KX450F, le nouveau piston emprunte sa conception aux machines d'usine. Il gagne en légèreté et en solidité grâce à son profil à jupe plus courte, à ses nervures externes de renfort et – nouveauté sur une machine de série – à sa calotte interne en pont dotée d'un renfort interne affleurant. L'axe de piston raccourci contribue à réduire les masses en mouvement. La calotte redessinée favorise la combustion et la hauteur du cylindre augmente en conséquence pour maintenir le rapport volumétrique à 13,2:1. Les nouvelles dimensions du pot d'échappement (allongement de la partie non conique) procurent de meilleures performances à bas régime.

Modifications axées sur la longévité et la fiabilité

Grâce au traitement de l'alésage par électrofusion, la surface offre une bonne rétention de l'huile. De plus, le molybdène qui en recouvre la surface lui permet de mieux résister à l'échauffement et améliore ainsi sa longévité. L'élargissement du roulement de tête de bielle (18 mm >> 19 mm) et l'épaississement de la couche de cuivre qui recouvre sa cage, tout comme l'allongement du maneton, augmentent la résistance.Les rotors des pompes à huile reçoivent des modifications qui améliorent la fiabilité et la longévité : celui de la pompe d'alimentation est plus gros (5 mm >> 5,5 mm) pour augmenter le débit d'huile, tandis que celui de la pompe de récupération est plus petit (11 mm >> 10,5 mm) afin de réduire les pertes mécaniques. Sur les pignons d'entrée de 3ème et de 4ème, des crabots plus imposants limitent l'usure ; par ailleurs, la technique de maintien du pignon d'entrée de 4ème a été repensée (suppression d'un circlip et d'une rondelle, changement de forme du pignon d'entrée de la 2nde) afin de réduire le déplacement – autant de mesures qui améliorent la précision de la sélection. Les carters moteurs plus épais et dotés de supports moteur revus gagnent en solidité. Les radiateurs plus épais (22 mm >> 32 mm) et plus larges (113,8 mm >> 117,8 mm), aux ailettes et aux faisceaux plus espacés, sont plus robustes, résistent mieux au colmatage de boue et conservent ainsi leur capacité de refroidissement. Leur solidité accrue les dispense de supports de renfort, ce qui allège le poids global. (ces radiateurs sont de même conception que ceux de la KX450F modèle 2010.) La nouvelle structure inox du pot d'échappement offre une meilleure longévité. Le raccord entre le pot et le silencieux a été revu afin d'assurer une meilleure étanchéité. Le collier amortisseur en caoutchouc utilisé pour la fixation arrière du silencieux améliore également la longévité.

Châssis plus agile en virage

La rigidité de l'axe de colonne de direction a été revue à la baisse pour offrir plus de maniabilité. Sur le bras oscillant, les modifications de section et d'épaisseur des parois ainsi que l'ajout de renforts internes facilitent l'entrée en virage et autorisent des prises d'angle plus serrées. Le bras oscillant en alliage fait appel à une partie avant en fonte d'aluminium, à des poutres coniques hydroformées et à des tendeurs de chaîne forgés.

Le nouveau système de suspension arrière Uni-Trak comporte un tirant situé sous le bras oscillant, ce qui permet d'augmenter l'amplitude du débattement et autorise en retour un réglage plus fin. Les rapports de débattement recalculés de la nouvelle suspension Uni-Trak améliorent encore la motricité de la roue arrière. Des essais de roulage poussés ont permis de déterminer les valeurs idéales des rapports de débattement et des réglages d'amortisseur assurant une motricité maximale de la roue arrière.

Suspensions de compétition

La fourche Showa dispose de deux cartouches distinctes pour l'huile et l'air, garantissant ainsi une qualité d'amortissement constante lors des séances prolongées. Les nouveaux réglages du millésime 2010 optimisent l'équilibre avant/arrière et procurent une assiette de pilotage plus horizontale (moins portée vers l'avant). En outre, les réglages repensés et la colonne de direction moins rigide assouplissent le travail de suspension et améliorent la qualité de l'amortissement. Sur la surface extérieure des tubes internes de fourche, un revêtement en titane très résistant réduit les frictions (en leur évitant de coller) et améliore ainsi la qualité d'amortissement et de conduite. Par sa dureté accrue, ce revêtement bleu foncé rend également les tubes moins sensibles aux rayures et aux marques. En outre, à l'intérieur des tubes externes de fourche, un revêtement spécial basse friction Kashima permet d'améliorer le débattement (en particulier en début de compression) et donc l'agrément du pilotage. Les réglages de dureté des amortisseurs ont été redéfinis afin d'améliorer la qualité d'absorption, ce qui limite les risques de talonnage et facilite l'entrée en virage.

L'amortisseur arrière permet deux réglages distincts d'amortissement en compression : rapide et lente.
La bonbonne de l'amortisseur arrière bénéficie également d'un revêtement Kashima afin de limiter les frictions.

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES MOTEUR KX250XAF

Type : Monocylindre 4-temps à refroidissement liquide
Cylindrée : 249 cm3
Alésage x Course : 77,0 x 53,6 mm
Taux de compression : 13,2:1
Distribution : 2 ACT, 4 soupapes
Système d'alimentation : Carburateur : Keihin FCR-MX37
Allumage : Électronique, boîtier CDI
Mise en route : Kick
Lubrification : Sous pression, carter semi-sec

Plus d'informations sur Kawasaki

Ctek