english

MotoGP Sepang : preview dans la fournaise

Les pilotes sont arrivés

MotoGP Sepang : preview dans la fournaiseDeuxième des trois épreuves outre-mer qui se suivent consécutivement en l'espace de trois semaines, le Grand Prix de Malaisie qui se déroulera ce week-end sur le tracé de Sepang est généralement considéré par les pilotes comme la course la plus exigeante physiquement du calendrier. Après le GP du Japon disputé dimanche dernier dans des conditions climatiques particulièrement clémentes, Randy de Puniet, le représentant du LCR Honda MotoGP Team, est donc arrivé dans la fournaise de la piste malaise qui célèbre cette année le 20ème anniversaire de la venue du MotoGP dans le pays.

Randy entame également les quatre dernières courses de cette saison 2010 avec un objectif bien particulier: désireux de terminer l'année à la place de premier pilote privé, il remplissait ainsi sa mission avec brio avant d'être victime d'une double fracture tibia-péroné contractée en juillet dernier lors d'une chute pendant le Grand Prix d'Allemagne. Après des efforts considérables pendant une rééducation intensive de quatre semaines, le français de 29 ans reprenait le guidon de sa Honda RC212V en République Tchèque pour poursuivre sa campagne 2010.

Actuellement classé à la 8ème place du classement provisoire du Championnat du Monde MotoGP, Randy voit maintenant trois hommes remonter sur lui (Marco Simoncelli, Colin Edwards et Marco Melandri) qui se tiennent en seulement neuf points. Une belle performance à Sepang serait la bienvenue pour reprendre quelques longueurs d'avance sur ce trio.

Randy de Puniet: “Le climat tropical de la Malaisie complique particulièrement la donne tous les ans, non seulement pour les pilotes, mais également pour toute la communauté des Grands Prix. C'est bien évidemment la raison pour laquelle nous devons redoubler de vigilance dans notre travail, et plus encore dans cette période chargée où l'on enchaîne trois épreuves consécutivement. Mon rétablissement à la jambe gauche n'est pas encore parfait, la raison sans aucun doute de ma sortie de piste à Motegi sur un problème de rétrogradage. Bien que je ne sois pas un gros adepte de ce circuit, avec notamment des difficultés de mise au point pendant les essais hivernaux, nous allons essayer de ramener le plus de points possibles dans l'optique du championnat.”

Plus d'infos sur le MotoGP

Motoblouz