Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Jean-François Baldé: vingt ans de carrière et de podiums

Un pilote phare de l'écurie Kawasaki, vice-champion du monde en 250cm3

Baldé présent aux Bikers' Classic

Jean-François Baldé: vingt ans de carrière et de podiumsJean-François Baldé est un de ces pilotes dont on connaît le nom mais dont on n’imagine pas la valeur du palmarès. Ayant aujourd’hui atteint la soixantaine, cet originaire de Mulhouse a disputé 200 Grands Prix, en a remporté cinq mais est aussi monté 26 fois sur le podium. Cela lui valut d’être vice-champion du monde en 250cc derrière l’Allemand Anton Mang et trois fois troisième du mondial 350cc. Une catégorie ou, en 1982, il fut à deux doigts de remporter le titre.

De la compétition aux Grands Prix

S’il naît à Mulhouse, Jean-François se retrouve à Hyères à l’âge de 13 ans. Sous le soleil du midi, il va très vite se passionner pour la moto et disputer sa première course cinq ans plus tard. Au guidon d’une Suzuki 250 il se fait suffisamment remarquer pour que Guignabodet, important concessionnaire de la côte, lui apporte son soutien. C’est d’ailleurs plutôt en endurance qu’il se fait remarquer dans l’hexagone.

L'arrivée en Grand Prix en 1976

En 1976, sur une Yamaha TZ compétition client, il se lance dans les Grands Prix et attire l’attention de Kawasaki. Il forme avec Anton Mang et Kork Ballington le fer de lance de l’écurie verte. En 1980, il terminera 3e des quarts de litre derrière ses deux compagnons d’écurie. Même s’il connaît le chemin du podium, il n’est pas encore parvenu à grimper sur la plus haute marche. Dès l’entame de la saison 81, c’est chose faite : il domine le G.P. d’Argentine  !

1981 et 1982: les années d'or de Baldé

Par la suite, en France, en Grande-Bretagne, en Hollande et en Afrique du Sud, il connaîtra encore ce bonheur. Les saisons 81 et 82 constituent les meilleurs moments de sa carrière. Il y joue longtemps le titre tant en 250 qu’en 350cc.

1983: grave accident pour Jean-François

Jean-François Baldé: vingt ans de carrière et de podiums

Par contre, année noire en 83. Repris dans l’écurie d’Alain Chevallier, il débute par un succès en Afrique du Sud devant Didier de Radiguès son compagnon de team, mais est victime d’une méchante chute en cours de saison et s’arrache les ligaments du genou.

Le retour à la compétiton suivi des adieux

Pour son retour, il fait partie de l’aventure de la « Pernod », une 250cc élaborée et totalement construite en France. Malgré sa combativité et son pilotage précis, il ne retrouve pas les succès de jadis et décide, en 1989, à 39 ans donc, d’arrêter la compétition. Il ne quitte pourtant pas le milieu puisqu’il fut longtemps consultant sur les G.P. pour plusieurs chaînes de télévision.

Jean-François Baldé sera présent aux Bikers' Classic

Plus d'infos sur Jean-François Baldé