| 

Fastré et De Cooremeter (BMW) triomphent à Dijon

De Wit / Sinke remportent la classe 600 avec Kawasaki

Le Championnat Belge d'Endurance attend les 12, 13 et 14 août pour les 6 heures motos de Spa

Fastrée et De Cooremeter (BMW) triomphent à DijonEn cette mi-juillet se déroulait une des classiques annuelles du championnat BMEC. Sur le circuit de Dijon, autant le samedi que le dimanche, 41 équipages ont livré de belles batailles. Le soleil du samedi et la piste quasi constamment humide le dimanche amenaient cependant deux courses totalement différentes.

Qualifications vendredi: pole position pour Fastrée et Cooremeter

Lors de la qualification du vendredi, l'équipe Herpigny Motors- BMW, avec Grégory Fastré et Vic de Cooremeter, s'octroyait la pole. Avec un chrono de 1.20.987, Fastrée s'illustrait une fois encore et démontrait posséder une classe à  part.
Juste derrière, on retrouvait la Yamaha R1 du Campus Francorchamps, partagée par Michaël Weynand et Nina Prinz. Cette dernière effectuait son come-back en Bourgogne après sa fracture de la cheville et signait, d'emblée, des chronos intéressants.
Du côté des 600, le Team Bi ke Design (Kawasaki) devançait le GM Motoracing, alors que Zone Rouge se montrait le plus véloce. Mais dans toutes les classes, les écarts étaient minimes et présageaient des compétitions passionnantes.

Samedi Herpigny était imbattable

De Cooremeter (BMW) triomphe à Dijon

Au départ, alors que Rafaël Sinke connaissait des problèmes électroniques avec sa Kawasaki ZX6-R, Grégory Fastré manquait un peu de concentration. Il n'en fallait pas davantage pour voir Bastian Mackels signer le holeshot devant Marc Fissette. François Fabian, qui avait été contraint d'emprunter la pit lane lors du tour de chauffe, s'élançait en queue de peloton, mais après seulement quelques centaines de mètres il chuta avec malheureusement de lourdes conséquences pour sa moto. Ainsi, dès le premier tour, le drapeau rouge était agité, mais après une courte interruption, la course pouvait reprendre de plus belle.

Mackels, avec dans sa roue Fissette, Fastré et Eric Van Bael, imposait un tempo rapide qui disloquait le peloton. Au quatrième passage, Herpigny Motors s'emparait du commandement et, dès cet instant, tous les autres participants ne pouvaient plus qu'apercevoir la roue arrière de la BMW.

Derrière la BMW d'Herpigny Motors, la lutte était farouche entre City 2 Roues, le Campus Francorchamps, le Deschouwer Racing et le Continental Racing Team. 

Dimanche: victoire pour Fastré

La pluie, le vent et le froid s'invitaient au menu du dimanche. Heureusement, la pluie s'arrêtait assez rapidement, mais la piste restait humide quasi tout au long de l'épreuve.

Un scénario complètement différent allait s'y dérouler, même si Mackels s'élançait une fois encore en tête du peloton.
Fastrée prenait un départ prudent, mais, comme son coéquipier De Cooremeter, plus la piste séchait, plus il revenait aux avants postes. Fissette était pourtant le plus rapide et s'adjugeait un tour d'avance.

A  8 tours de l'arrivée, la BMW prenait l'avantage sur le team City 2 Roues. Cette fois on voyait Gian Mertens/Benny Goossens, plus accrocheurs, livrer une belle bataille avec Wynants/Prinz, Deschouwer/ Van Bael et Huyskens/Van den Broeck. Quatre équipages qui évoluaient de bout en bout dans le même tour.

Fastré terminait en wheeling sous le drapeau à damier et rappelait qu'avec son coéquipier De Cooremeter, ils étaient bien les maîtres du championnat.  Finissant deuxième, Fissette ne cachait pas sa déception.

Catégorie 600: victoire pour Kawasaki

Dans la classe 600, la première place ne pouvait échapper à une Kawasaki puisque quatre ZX6 verte se disputaient la victoire.
Le tandem De Wit/Sinke ne rencontrait aucun problème aujourd'hui, mais terminait un point trop court pour remporter le classement final. 

Plus d'infos sur Le Championnat Belge d'Endurance

Notez cet article : Note actuelle: 4/5 (1 vote)

  • Currently 4.00/5

Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir poster un commentaire et/ou voter. S'identifier Facebook