english

Rallye OiLibya du Maroc : victoire d'étape Ullevalseter

Helder Rodrigues remporte le Rallye OiLibya du Maroc

Une boucle de 57 kilomètres dans la région de Ouarzazate

Rallye OiLibya du Maroc : victoire Rodrigues, victoire d'étape UllevalseterAvec les décors de quelques chefs d’oeuvres du grand écran en toile de fond, le Rallye OiLibya du Maroc a connu un épilogue en cinémascope, aujourd’hui, dans la région de Ouarzazate. Au programme de cette ultime étape: une boucle de 57 kilomètres à parcourir à trois reprises pour les motos et deux fois pour les autos et les camions. Spectacle garanti face à l’ensemble de la caravane et des invités, unis dans une grande communion finale au terme de six jours de course particulièrement intenses…

Faisant rugir le moteur de sa Yamaha 450 n°1 au départ ce matin, Helder Rodrigues affichait toute sa détermination à épingler une deuxième victoire cette saison après son sacre, en mai dernier en Tunisie. Pari réussi pour le pilote lisboète qui ponctue donc de bien belle manière une saison déjà agrémentée de la couronne mondiale… S’il pouvait encore craindre un éventuel retour de Jakub Przygonski, (KTM 450 n°2) le pilote Portugais s’est imposé, jusqu’au bout, une cadence d’enfer pour reléguer l’espoir polonais du team Orlen.

MOTOS : ULLEVALSETER, DERNIER VAINQUEUR

Rallye OiLibya du Maroc : victoire Rodrigues, victoire d'étape UllevalseterVainqueur de cette ultime spéciale et troisième au général, Pal Anders Ullevalseter (KTM 450 n°5) se hisse sur la troisième marche du podium. Le Norvégien recueille ainsi les fruits d’une course sage et mesurée au terme de laquelle sa grande régularité s’avère payante… Le grand blond à la moto verte, devance les Néerlandais Frans Verhoeven (Sherco 450 n°4) et Henk Knuiman (KTM 450 n°16) qui ponctuent sur le sol marocain une préparation idéale en vue du Dakar 2012.

Septième au final, derrière le Français Bruno Da Costa (Yamaha 450 n°11), mais rayonnant de fierté au moment de franchir le podium final, Harite Gabari (Yamaha 450 n°14) signe son meilleur résultat en trois participations sur ce Rallye OiLibya du Maroc. Le pilote d’Agadir, victime de plusieurs chutes jeudi et vendredi, décroche, au passage, le prix de la persévérance et du courage…

Dixième au scratch, juste derrière un certain… Marc Coma (KTM 450 n°3) ayant transformé en séance d’essai grandeur nature ce rallye perdu dès le premier jour de course, Joël Vidal (KTM n°257) a vécu un rêve éveillé. Le pilote amateur français empoche ainsi la catégorie Enduro Cup réservée aux motos de séries, juste devant son compatriote Eric Shiano (Sherco 450 n°251), dont l’impressionnant sprint final fut aussi beau que… vain.

Mauvaises nouvelles et arrivées en queue de poisson, en revanche, pour le jeune Espagnol Joan Barreda (Husqvarna 450 n°12) et le Français Sylvain Blanc (Yamaha 450 n°20), tous deux victimes de chutes lors de cet épilogue.

Champagne et cris de joies à l’arrivées pour Dmitry Pavlov (Honda 450 n°264), brandissant le drapeau russe pour signer un beau doublé en catégorie quad, tant au scratch, qu’en Enduro Cup et ce, six mois à peine après sa victoire en Tunisie ! C’est d’ailleurs un podium venu d'Europe de l’Est qui s’inscrit au palmarès 2011 du Rallye OiLibya du Maroc, puisque les inséparables Bulgares Petar Cenkov (Can-Am n°200) et Mladen Vachkov (Can-Am n°202) s’emparent respectivement des deuxièmes et troisièmes places.

INTERVIEWS

Helder Rodrigues (Por/Yamaha 450 n°1) : « C’est l’aboutissement d’une saison extraordinaire qui me permet de fêter dignement mon titre de champion du monde 2011. Je suis également très heureux d’avoir remporté, la même année, les deux rallyes NPO. Il est clair que sans la casse moteur de Marc Coma, les choses auraient sans doute été différentes. Mon seul regret ? M’être perdu le 3e jour, ce qui démontre que je ne suis pas encore au top en navigation. »

Jakub Przygonski (Pol/KTM 450 n°2) : « J’ai vite compris que je ne pourrai pas aller chercher Helder Rodrigues aujourd’hui. Mais je suis néanmoins très satisfait des progrès effectués tout au long de cette saison. Il me faudra encore quelques rallyes de plus pour emmagasiner l’expérience nécessaire et espérer enlever la victoire un jour. Ce fut un rallye d’un niveau très élevé… »

Pal Anders Ullevalseter (Nor/KTM 450 n°5) : « Une victoire d’étape le dernier jour et la troisième marche du podium final : c’est bien plus que je n’étais venu chercher ici au Maroc au terme d’un rallye très intense… Pour moi, c’est le signe que j’ai retrouvé le rythme en vue du Dakar. »

Marc Coma (Esp/KTM 450 n°3) : « Même si sportivement tout s’est arrêté dès le premier jour, ce Rallye OiLibya du Maroc, m’a permis de parfaire ma préparation pour le Dakar. Je viens d’enchaîner, en l’espace de 15 jours, deux courses d’un très haut niveau et j’attaque le grand rendez-vous de début 2012 en totale confiance… »

Harite Gabari (Mar/Yamaha 450 n°14) : « Quelle joie immense de pouvoir terminer ce rallye sur mes terres dans le Top 10. C’est l’objectif que je m’étais fixé. L’année prochaine, je serai à Dubaï, mais aussi en Tunisie et j’espère terminer ma préparation pour le Dakar 2013, ici au Maroc ! »

Joël Vidal (Fra/ KTM n°257) : « C’est une surprise totale de remporter l’Enduro Cup sur ce Rallye OiLibya du Maroc. L’ambiance, la course : tout a été vraiment parfait tout au long de cette semaine d’une compétition vraiment hors du commun ! »

Dmitry Pavlov (Rus/ Quad Honda n°264) : « Après la Tunisie, c’est une nouvelle belle victoire pour moi. Soyez-en certain : je serai présent en 2012, ici au Maroc pour défendre ce nouveau titre ! »

AUTOS : BERNHARD TEN BRINKE, LA REVELATION

Lauréat de quatre étapes sur six et leader de ce Rallye Oilibya du Maroc d’un bout à l’autre, le Néerlandais Bernhard Ten Brinke (Mitsubishi Racing Lancer n°305) aura été la grande révélation de cette semaine hors du commun dans le grand sud marocain. Complètement novice en rallye-raid, deux ans seulement après ses débuts en compétition sur une Ford Focus WRC dans les championnats de Belgique et des Pays-Bas de rallye, le pilote batave signe un premier succès aussi retentissant qu’inattendu. Première victoire en rallye-raid également pour son navigateur français, Mathieu Baumel, dont les conseils et l’expérience furent d’un grand secours au pilote du Team Wevers Sport. Première victoire en compétition aussi pour la Mitsubishi Racing Lancer, dernier bijou bâti par le constructeur japonais avant son retrait de la compétition, voici deux ans…

Deuxième, au terme d’une semaine tout à fait exemplaire, le Buggy MD Rallye Sport n°309 de Régis Delahaye et d’Eugénie Decré signe ici également sa plus belle performance en l’espace de cinq ans. L’équipage français devance le BMW X3 n°304 du Chilien Boris Garafulic et du Français Gilles Picard, également invités surprise sur la troisième marche du podium final de ce Rallye OiLibya du Maroc. Et si le dernier rescapé de l’armada X-Raid, sauve finalement la mise, c’est aussi suite aux ennuis techniques du petits buggy Optimus du duo Thomasse-Larroque, hier lors de la cinquième étape…

En catégorie T2, réservée aux véhicules proches de la série, ce sont finalement Gérald Mognier et Jean-François Vautier (Toyota n°336) qui raflent la mise devant le duo espagnol Foj/Cervantes (Toyota n°329) et les Français Genovini et Chahinian (Toyota n°332).

CAMIONS : BIASION, COMME UNE FUSEE !

Quatrième au scratch aujourd’hui et cinquième au général auto/camion, Miki Biasion et son IVECO n°402 du team De Rooy ont vraiment impressionné tout le monde lors de ce Rallye OiLibya du Maroc. Le double champion du monde des rallyes, devance son équipier, le Néerlandais Gerard De Rooy (IVECO n°401), finalement sixième, après avoir manqué un way point lors de l’avant dernière étape. Coup de chapeau également à Elisabete Jacinto (MAN n°400) qui se hisse sur la troisième marche du podium au terme d’une très belle semaine de course au volant de son camion de série, nettement plus lourd e moins puissant que les protos du prestigieux team néerlandais.

Plus d'infos sur le Rallye OiLibya du Maroc

Mutuelle