english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

e-Power : Himmelmann et le Münch Racing Team dominent les essais en 1'38

Un chrono à rapprocher des 1’27 des teams de pointes qui disputent le Championnat du Monde FIM d’Endurance

Championnats FIM e-Power & TTXGP à Oschersleben

FIM e-Power et TTXGP Championships : Matthias Himmelmann et le Münch Racing Team dominent les essais avec la 49Matthias Himmelmann, vainqueur du Championnat International FIM e-Power 2011, a fait grosse impression sur la piste d’Oschersleben cet après-midi en bouclant son meilleur tour en 1’38.847 au guidon de la dernière évolution de la Münch TTE.

« Elle offre plus de puissance et quelques kilos de moins » précise Matthias Himmelmann. Son chrono est à rapprocher des 1’27 des teams de pointes qui disputent aussi ce week-end le Championnat du Monde FIM d’Endurance sur la piste allemande.

Le Münch Racing Team est venu à Oschersleben avec trois machines, la Münch TTE « historique », la machine qui a permis à Matthias Himmelmann de remporter le Championnat International FIM e-Power 2011 et cette toute nouvelle évolution mise en piste lors de la dernière manche à Laguna Seca aux Etats-Unis. Au guidon de la Münch 2011, Katja Poensgen prend la deuxième place. L’ancienne pilote allemande de GP250 est actuellement en tête du classement 2012. Elle devance sur la grille de départ la Zongshen du pilote chinois Chi-Fung Ho et la troisième Münch TTE confiée à Thomas Schuricht.

Dix machines électriques sont engagées sur cette quatrième manche à Oschersleben. Katja Poensgen n’est pas la seule star de la piste à s’être laissé séduire par la discipline. Le suédois Peter Linden, Champion du Monde FIM d’Endurance en 2000 avec Phase One, est aussi au départ et prend visiblement plaisir à piloter une des Zongshen en lice. La finale des Championnats FIM e-Power et TTXGP se jouera en ouverture des 24 Heures du Mans le 8 septembre.

Sur chaque nouvelle épreuve, les équipes présentent de nouvelles évolutions techniques. Cette saison, la plus importante est l’adoption de moteurs électriques à courant alternatif (un contrôleur électronique permet de transformer le courant continu des batteries). Ces moteurs ont l’avantage d’être plus fiables (moins de surchauffe) et plus performants. Ils équipent par exemple les Münch TTE qui dominent actuellement le plateau électrique.

Ils ont dit…

Mathias Himmelmann (49 – Münch Racing) Parmi l’importante délégation allemande engagée ce weekend en Championnats FIM e-Power et TTXGP, le plus rapide est Matthias Himmelmann. « J’ai amélioré mon meilleur tour de 4 secondes lors de la seconde séance donc je suis satisfait des performances de la machine même si nous avons peu de temps pour travailler à son développement depuis la course d’Assen. Je suis vraiment impatient de participer à la course sprint surtout dans le cadre de ce championnat conjoint Fim e-Power et TTXGP à Oschersleben. C’est l’occasion de faire une démonstration de vitesse maxi en dehors de toute tactique de course. Ce sera à moi d’aller le plus vite possible pour récompenser le travail de toute l’équipe. J’ai besoin d’acquérir un meilleur feeling sur la moto et cela se fera en roulant. Je tiens à remercier mon partenaire Windreicht qui nous a fourni l’éolienne que nous avons installé dans le paddock afin de prouver que le e-Racing peut être vraiment “zero émission”. Ils font de gros efforts pour montrer que le vent est une solution de la mobilité de demain. »

Katja Poensgen (65 - Münch Racing) Sa coéquipière, l’Allemande Katja Poensgen (65), seule femme engagée ce week-end, semble très à l’aise. « C’est bon d’être à Oschersleben. J’apprécie vraiment cette piste où j’ai souvent roulé. Cela fait quelques années que je ne suis pas venue mais le circuit n’a pas changé. C’est beaucoup plus plaisant qu’à Laguna Seca où je devais apprendre le tracé très technique. Ici, je peux me concentrer sur mon pilotage. Je suis impatiente de prendre le départ de la course sprint. C’est nouveau et excitant et je vais tenter de tout donner sur les trois tours. Mon plus gros défi sera de contrôler mon impatience au moment où le feu va passer au vert pour ne pas chuter. »

Thomas Schuricht (6 - Münch Racing) ingénieur et maintenant aussi pilote du Münch Racing Team, a eu quelques problèmes cet après-midi. « Je ne suis pas satisfait des performances car j’ai eu un souci de refroidissement et la qualification n’a pas été aussi bonne que prévue. C’est frustrant. L’équipe doit maintenant travailler pour résoudre le problème pour la course sprint de demain. On va y arriver mais pour le moment, il faut que je reprenne aussi mon job d’ingénieur. »

Tang Yu (26 - Zongshen Racing) est le seul des trois pilotes Zongshen à avoir pu participer aux deux séances qualificatives. « J’aime vraiment cette piste d’Oschersleben. Il y a beaucoup plus de virages que sur d’autres pistes et je pense que ma moto est plus adaptée à ce genre de circuit où le pilotage prime sur la puissance pure. J’ai découvert le tracé hier donc j’ai amélioré mes temps aujourd’hui et je pense que cela sera aussi le cas demain. Nous avons les mêmes réglages que pour la course d’Assen début août où j’ai fait mon meilleur résultat à ce jour. Je suis confiant pour la course et j’espère être
à nouveau sur le podium. »

Christian Amendt (36 - epoBike pour epoRacing Team) a eu la chance de pouvoir participer aux deux séances de qualifications. « Ma moto marche très bien surtout face au budget engagé et au temps de développement. Je n’ai malheureusement pas pu améliorer mes temps en seconde séance. Je vais examiner les données pour savoir ce qui s’est passé. »

Udo Reichmann (72 – Mavizen pour Reichmann Racing Team) s’est installé au guidon d’une machine électrique pour la première fois aujourd’hui lors de la seconde séance de qualification. « Une moto électrique ne se pilote vraiment pas comme une machine thermique. En fait, j’ai l’impression que je ne contrôle pas tout. Quand tu coupes les gaz, la machine s’arrête brusquement et quand tu accélères, il y a un temps de réaction avant que la puissance arrive… Il me faudrait un peu d’entrainement avant de comprendre comment l’exploiter. Ce n’est qu’un début et cette moto n’est pas vraiment réglée
pour moi mais on peut encore améliorer ça pour la course de demain. J’aimerai par exemple que l’accélérateur soit un peu plus réactif. Après mon premier tour, la moto s’est arrêtée. J’ai tout inspecté et tout semblait OK. Puis j’ai remarqué quand cherchant la position la plus aérodynamique, je m’étais assis sur le bouton d’arrêt d’urgence à l’arrière de la machine. J’étais rassuré de comprendre qu’il n’y avait rien de grave. »

Daniel Bergau (91 – Bergau Racing) Son ami allemand lui aussi au guidon d’une Mavizen TTX02, ajoute : « Pour moi, il n’y a pas vraiment de grandes différences de pilotage quand il s’agit de négocier les courbes mais il faudrait avoir plus de puissance et de contrôle. Je pense que je devrais m’y faire pour la course. C’est un plaisir pour nous de participer et de tester de nouvelles technologies. »

Classement des essais

  1. 49 HIMMELMANN Matthias Munch Racing Team Munch TTE 1:42.329 1:38.847 16 1:38.847 133,552
  2. 65 POENSGEN Katja Munch Racing Team Munch TTE 1:49.559 1:47.798 12 1:47.798 0:08.951 122,462
  3. 59 HO Chi-Fung Zongshen Racing Zongshen 1:49.775 7 1:49.775 0:10.928 120,257
  4. 6 SCHURICHT Thomas Munch Racing Team Munch TTE 1:55.146 1:52.562 11 1:52.562 0:13.715 117,279
  5. 26 YU Tang Zongshen Racing Zongshen 1:54.853 1:52.582 20 1:52.582 0:13.735 117,259
  6. 64 LINDEN Peter Zongshen Racing Zongshen 1:54.060 10 1:54.060 0:15.213 115,739
  7. 36 AMENDT Christian epo-bike.de epoBike 1:54.989 1:56.250 18 1:54.989 0:16.142 114,804
  8. 72 REICHMANN Udo Rechmann Racing Mavizen 1:56.488 5 1:56.488 0:17.641 113,327
  9. 91 BERGAU Daniel Bergau Racing Mavizen 1:56.676 7 1:56.676 0:17.829 113,144
  10. 13 GASSE Harald innoRacing Zero S 2:32.132 8 2:32.132 0:53.285 086,775

Plus d'infos sur les Championnats FIM e-Power & TTXGP à Oschersleben