Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

TaxiBots, AutoVots et co-voiturage, l'édifiante étude

90% des voitures inutiles en ville grâce au co-voiturage

TaxiBots et AutoVotsL'organisme International Transport Forum (ITS) vient de publier à l'Organisation économique de Coopération et de développement (OCDE) une étude édifiante qui s'intéresse à la question du co-voiturage et des voitures autopilotées dans les centres villes surchargés. Deux termes sont ici utilisés avec les TaxiBots (un véhicule partagé par plusieurs personnes pour effectuer le même trajet : partage de trajet) et AutoVots (un véhicule chargeant et déchargeant une seule personne à la fois de façon séquentielle : partage de voiture).

Aujourd'hui, la plupart des automobilistes sont seuls dans leur voiture lorsqu'ils roulent dans les bouchons. En prenant comme postulat de départ que chaque véhicule comporterait un nombre maximum d'occupants, l'étude de l'ITS démontre que 90% des automobiles deviendraient inutile dans ce cas de figure. E que même en cas de pics de circulations, un tiers seulement des véhicules seraient nécessaires. Un chiffre stupéfiant et un scénario qui pourrait permettre, selon l'ITS, de libérer de grands espaces urbains utilisés à d'autres fins que le transport. En heures de pointe et pour un même nombre de trajets effectués, le co-voiturage permettrait de réduire le nombre de véhicules sur les routes de manière drastique. L'étude de l'ITS s'est fondée sur les statistiques de la ville de Lisbonne au Portugal pour nourrir son étude.

L'ITS envisage nombre de solutions pour optimiser les déplacements routiers et va jusqu'à envisager l'augmentation des surfaces de stationnement grâce à la surface urbaine gagnée sur le nombre de véhicules en déplacement... estimées à 20%. On pourrait ainsi aussi avoir plus d'espaces verts. Par contre, si le nombre de véhicules diminue; le nombre de kilomètres parcourus augmenterait lui du fait des allers et retours nécessaires pour prendre chaque occupant.

Les conclusions de cette étude mériteraient de mettre également l'accent sur l'usage du deux roues qui multiplie les avantages dans les villes congestionnés, puisqu'il échappe aux embouteillages et ne prend guère de place une fois garé. Sans oublier que par rapport à une voiture, le "taux de remplissage" d'un deux roues est systématiquement au minimum de 50% ! Ce qui est sûr, c'est le partage de voitures à le vent en poupe depuis les Uber jusqu'au service de partage de véhicule lancé récemment par Ford comme Getaround (aux Etats-Unis) et easyCar Club (au Royaume Uni) .

Plus d'infos sur le covoiturage

Aprilia