Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Une route qui produit de l'électricité

Colas lance Wattway, un concept de dalles solaires produisant leur propre énergie

Un revêtement routier photovoltaïque s'installant sur la chaussée existante sans travaux

Une route qui produit de l'électricité - crédit photo : Colas - Joachim BertrandSpécialisé dans les infrastructures de transport, le groupe Colas présente Wattway, la route solaire capable de produire de l'électricité et d'alimenter les infrastructures dans son environnement.

La Wattway est le résultat de cinq années de Recherches & Développement réalisées en partenariat avec l'Institut National de l'Energie Solaire. Le futur c'est maintenant et cette importante innovation de la route sera commercialisée dès 2016. Elle pourrait donc se répandre dans les agglomérations assez rapidement.

Hervé Le Bouc, PDG de Colas :

Notre procédé Wattway est aujourd’hui sans équivalent dans le monde. La route solaire participe au défi de la transition énergétique et constitue une brique essentielle de la Smart City.

Comment ça marche ?

La Wattway est un concept de revêtement routier photovoltaïque. Les dalles comprennent des cellules photovoltaïques enrobées dans un substrat multicouche. Ces cellules captent l’énergie solaire au travers d’une très fine feuille de silicium polycristallin permettant de produire de l’électricité.

Les dalles sont connectées à un boîtier latéral en sous-face, adaptables aux routes du monde entier et capables de supporter la circulation de tout type de véhicule, y compris les poids lourds. Très fines, mais résistantes et antidérapantes, ces dernières sont posées et collées directement sur la chaussée, sans travaux de génie civil.

Les dalles Wattway sont très fines et s'installent directement sur la chaussée

A quoi ça sert ?

Grâce à cette nouvelle technique, la route ne se restreint plus seulement à une fonction de support de mobilité, mais crée également sa propre énergie. La Wattway permet ainsi d'utiliser toutes les surfaces du réseau routier pour alimenter en électricité l'éclairage public, les enseignes lumineuses, les tramways ou encore les logements, les bureaux...

Selon l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (ADEME), 20 m² de chaussée suffisent ainsi à approvisionner un foyer en électricité, hors chauffage. Grâce à 1 km linéaire de route équipée de dalles Wattway, il est possible d’éclairer une ville de 5.000 habitants. Ainsi, tous les villages pourraient être éclairés localement simplement en équipant les routes installées autour.

Les dalles intègrent des cellules photovoltaïques dans un substrat multicouche résistant et adhérent

Les évolutions à venir

Cette route verra en outre ses capacités s'améliorer avec le temps. Dès lors que la route produit de l’électricité, elle est connectée. Le développement de capteurs permet d’avoir en temps réel des informations sur l’état du trafic, de gérer celui-ci de façon dynamique et de mettre en place des systèmes d’autodiagnostic de la chaussée, dans une perspective de route intelligente et communicante.

Colas envisage également un rechargement des véhicules électriques par le biais de la technologie de l’induction. Une solution qui permettrait sans aucun doute de contourner le problème d'autonomie de ces véhicules, rechargés alors en permanence au fur et à mesure de leur déplacement.

Actuellement présenté au salon World Efficiency à Paris (sur le stand du groupe Bouygues (Hall 1 - C46)), Wattway est en cours de commercialisation auprès de sites pilotes, de collectivités locales et d'entreprises privées.

Plus d'infos sur Wattway

Commentaires

MotoMotoVroumVroum

Bof…

Vous avez peur des bandes blanches ? Attendez de poser une roue là dessus…

Ce qui fait une bonne route et ce qui fait un bon panneau solaire sont des choses absolument incompatible :

- L'un doit être horizontal, l'autre doit être incliné (face au soleil)
- L'un doit être très "accidenté" pour que la gomme puisse s'y accrocher, l'autre doit être parfaitement lisse pour que la lumière le pénètre.
- L'un doit absorber l'eau pour qu'elle ne reste pas dessus, l'autre doit la laisser glisser dessus pour le nettoyer

Tout ça pour un rendement minable étant donné la sous-optimalité due au compromis faits pour pouvoir rouler dessus.


Bref, le seul point commun et la seule chose qui pourrait laisser à penser que c'est une bonne idée, c'est que les deux ont besoin de beaucoup de surface pour être efficace.
En résumé, c'est vraiment une idée à la con. Chacune des problématique à laquelle cette solution essaye de répondre peut être résolue bien plus efficacement par des solutions bien moins couteuses.

17-10-2015 14:24 
Cyrano

C'est bien pensé, ça, des cellules photovoltaïques "pour alimenter en électricité l'éclairage public, les enseignes lumineuses".

Et pourtant, j'ai comme une impression confuse qu'il y a quelque chose qui cloche...question

17-10-2015 20:31 
cajo

Citation
motomotovroumvroum
En résumé, c'est vraiment une idée à la con. Chacune des problématique à laquelle cette solution essaye de répondre peut être résolue bien plus efficacement par des solutions bien moins coûteuses.

... les quelles ? Tu as des pistes ?

A propos de la qualité de la surface du truc, si c'est suffisamment granuleux et que ça résiste à l'usure classique (trafic, météo), y'a peut-être moyen, nan ?
clin d'oeil

18-10-2015 08:41 
Galibois

il me semble qu'on avait inventé des trottoirs qui fabriquaient de l'electricité à partir des vibrations genérées par le déplacement des piétons ...

18-10-2015 10:02 
castagl

Citation
MotoMotoVroumVroum
Bof…

Vous avez peur des bandes blanches ? Attendez de poser une roue là dessus…

Ce qui fait une bonne route et ce qui fait un bon panneau solaire sont des choses absolument incompatible :

- L'un doit être horizontal, l'autre doit être incliné (face au soleil)
- L'un doit être très "accidenté" pour que la gomme puisse s'y accrocher, l'autre doit être parfaitement lisse pour que la lumière le pénètre.
- L'un doit absorber l'eau pour qu'elle ne reste pas dessus, l'autre doit la laisser glisser dessus pour le nettoyer

Tout ça pour un rendement minable étant donné la sous-optimalité due au compromis faits pour pouvoir rouler dessus.

Bref, le seul point commun et la seule chose qui pourrait laisser à penser que c'est une bonne idée, c'est que les deux ont besoin de beaucoup de surface pour être efficace.
En résumé, c'est vraiment une idée à la con. Chacune des problématique à laquelle cette solution essaye de répondre peut être résolue bien plus efficacement par des solutions bien moins couteuses.

Ton génie est probablement supérieur à celui des concepteurs de ce type de matériau et tu nous écris que c'est une idée à la con, que ça va glisser etc......Lis bien ce qui est écrit :

"Les dalles comprennent des cellules photovoltaïques enrobées dans un substrat multicouche. Ces cellules captent l’énergie solaire au travers d’une très fine feuille de silicium polycristallin permettant de produire de l’électricité.

Les dalles sont connectées à un boîtier latéral en sous-face, adaptables aux routes du monde entier et capables de supporter la circulation de tout type de véhicule, y compris les poids lourds. Très fines, mais résistantes et antidérapantes, ces dernières sont posées et collées directement sur la chaussée, sans travaux de génie civil.
"

Il me semble que l'on doit pouvoir rouler sans se casser la binette, non ?

Et comme l'écrit Cajo :
"A propos de la qualité de la surface du truc, si c'est suffisamment granuleux et que ça résiste à l'usure classique (trafic, météo), y'a peut-être moyen, nan ? "

Regarde sur la photo

www.heberger

18-10-2015 13:29 
MotoMotoVroumVroum

Citation
cajo
A propos de la qualité de la surface du truc, si c'est suffisamment granuleux et que ça résiste à l'usure classique (trafic, météo), y'a peut-être moyen, nan ?

Certes, le problème c'est que tout ce qui sera fait pour augmenter l'adhérence baissera la qualité du panneau solaire. Typiquement, le fait de rendre la surface plus complexe va baisser sa transparence (c'est pour ça qu'un verre dépolis est plus sombre qu'un verre normal, la réflexion de la lumière augmente avec l'angle).

Des pistes pour répondre aux problématiques ?

D'une manière générale : l'infrastructure routière doit marcher de jour comme de nuit. Les panneaux photovoltaïque, ça marche que le jour. De deux chose l'une :

- Soit on peut alimenter le système la nuit par câble, alors pourquoi ne pas en faire autant le jour ? Et produire l'énergie là où on peut la produire efficacement
- Soit on ne peut pas alimenter par câble, il faut installer des batterie, ça veut dire qu'on est au milieu de rien et donc qu'on a la place de mettre en place une installation efficace.

Pour veiller le trafic ? On le fait déjà depuis des années avec des cameras, une seule caméra peut surveiller plusieurs km de route, voir les ralentissement, compter les voitures, etc. Ça marche très bien.

Auto-diagnostique de la chaussée ? Si elle est faite en panneau solaire, c'est clair qu'il vaut mieux surveiller. Mais si c'est du bon vieux macadam, il suffit qu'un gus passe une fois par an pour voir comment ça va et c'est bon.

Recharger les voitures par induction, même au feu rouge ? Pitié... Un peu de sérieux, d'une part, le champ électrique baisse avec le carré de la distance, ça veut dire qu'il faut réduire au maximum la distance entre la bobine de la voiture et celle de la chaussée. Les low rider électriques ça va avoir de la gueule...
D'autre part, pour que ça fasse une différence pour la voiture, c'est plusieurs kilowatt qu'il faudrait envoyer à la voiture. Soit ce que produisent plusieurs dizaines de m² de panneaux, bien ensoleillé, sans voiture dessus... Wait...

J'ajouterais aussi que les chiffres de l'ADEME sont grossièrement optimistes, puis-ce que ce sont ceux des "vrai" panneau photovoltaïques, ceux qu'on met sur les toitures avec un angle optimal, et sur lesquels on se permet des traitement de surface antireflets.

18-10-2015 13:35 
MotoMotoVroumVroum

Citation
castagl

Regarde sur la photo
cd_580x700.jpg


Oui, je regarde la photo et je vois des reflets… C'est juste ce que je dis : Tout ce qui est fait pour rendre le truc adhérant, ça grève les performances du panneau solaire.

Regardez cette photo, elle illustre parfaitement mon propos : La différence entre le panneau solaire "nu" et celui avec la couche adhérente :

5-COLAS-Joachim-Bertrand-740x1108.jpeg

18-10-2015 13:51 
seb-xx

Moi aussi j'y crois pas une seconde, les bandes antidérapantes on sait ce que ça vaut :( (pis ces cellules, faut qu'elles restent propre pour être au top du rendement, pas vraiment ce qu'une route propose)

Par contre, les versions vibration = electricité, j'pense que ça avait plus de potentiel.

18-10-2015 17:08 
L'iguane

MDR !
Vous croyez quand même pas que les dizaines d'ingés, qui ont bossé sur le projet pendant 5 ans, n'ont pas pris en compte les problèmes que vous soulevez ? Sérieux.

18-10-2015 18:11 
eric 12 bandit

Citation
L'iguane
MDR !
Vous croyez quand même pas que les dizaines d'ingés, qui ont bossé sur le projet pendant 5 ans, n'ont pas pris en compte les problèmes que vous soulevez ? Sérieux.


Pas mieux !!


clin d'oeil



VVVV

18-10-2015 18:48 
Berny

Citation
L'iguane
MDR !
Vous croyez quand même pas que les dizaines d'ingés, qui ont bossé sur le projet pendant 5 ans, n'ont pas pris en compte les problèmes que vous soulevez ? Sérieux.

Bah quand je vois qu'entre chaque carré y des surfaces lisses, sauf s'ils pensent a les remplir après, par temps de pluie ça doit être bien en deux-roues ça tiens.
Sans parler du bruit génèré , un peu comme les pavés quoi.

Pourquoi il ne serait pas plus simple de le poser sur le trottoir ? Certes y a plus d'ombre avec les habitations, mais ce serait moins dangereux.

Pis y disent collés sur la chaussée, j'imagine bien un bahut bloquant les roues suite à un freinage d'urgence et emmener les dalles avec.

Enfin bon, si ça été étudié...

sourire

18-10-2015 21:23 
Nounours48

L'idée du trottoir est pas mal je trouve, ce n'est pas ce qui manque !

18-10-2015 22:52 
MotoMotoVroumVroum

Citation

MDR !
Vous croyez quand même pas que les dizaines d'ingés, qui ont bossé sur le projet pendant 5 ans, n'ont pas pris en compte les problèmes que vous soulevez ? Sérieux.

Je suis sûr qu'ils sont tout à fait au fait des limites de cette démarche. Mais les gens du marketing prennent soin de le taire. On parle d'un truc qui serait vendu à l'État ou aux collectivités. Les gens qui signent les chèques dans ces cas là n'engagent pas leur propre argent, pas leur responsabilité, même pas leur réputation en pratique. C'est surtout pour avoir l'air cool le temps d'une conférence de presse, et ça a l'air cool ! Ça a l'air sorti d'un film de science fiction !

Bref, faites confiance aux ingénieurs et au temps qu'ils passent à bosser sur un projet, et vous vous retrouvez avec des parts dans un projet d'avion renifleur.

18-10-2015 23:12 
eric 12 bandit

Citation
Berny

Pis y disent collés sur la chaussée, j'imagine bien un bahut bloquant les roues suite à un freinage d'urgence et emmener les dalles avec.

Tu freines jamais en urgence toi ?

Si question


ange



VVVV

18-10-2015 23:36 
k0zzz

Citation
Galibois
il me semble qu'on avait inventé des trottoirs qui fabriquaient de l'electricité à partir des vibrations genérées par le déplacement des piétons ...

Oui, c'est le principe de la piézoélectricité, propriété particulière de certains matériaux comme le quartz. On y fait passer un courant et cela se convertit en vibration mécanique (comme dans les montres). Dans l'autre sens, la vibration mécanique est convertie en courant électrique (principe des micros des instruments de musique).

J'avais eu vent d'un projet visant à utiliser cela sur une portion d'autoroute à fort passage pour produire de l'électricité grâce aux vibrations générées mais j'ai pas vraiment suivi le développement.

V

19-10-2015 00:22 
cajo

Citation
MotoMoto VroumVroum
Bref, faites confiance aux ingénieurs et au temps qu'ils passent à bosser sur un projet, et vous vous retrouvez avec des parts dans un projet d'avion renifleur.

En occurrence j'suis pô certain que les manipulateurs aient été principalement les ingénieurs ... mais plutôt les commerciaux, business-mans et autre politico-irresponsables qui "jouent" avec les études, nan ?

clin d'oeil ... mais cependant j'aime bien le raccourci traité avec cet humour là !

19-10-2015 11:45 
BIG83

Salut
Moi je dis que comme le goudron, vient du pétrole, on pourrait pas faire du carburant avec les émanations du revêtement ????
Emanations captées par les véhicules, retransformées en carburant, puis ré-injecté dans le moulbif....
dinguedingue
V

20-10-2015 20:08 
Galibois

Big ......... fais tourner ..... ce doit être de la bonne .....!!!!!

20-10-2015 21:36 
cajo

... les zamateurs de motocyclette, au début du XX°, avaient la même ironie alors qu'un génie leur montrait des croquis préfigurant la FJR de nos jours.
Si, si ... dingue

21-10-2015 00:06 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous