Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Kenny Foray titré en FSBK

Course à suspense sur le circuit Carole

Des championnats loin d'être joués dans les catégories inférieures

Kenny Foray titré en FSBK (crédit : Gérard Delio)Ce week-end des 2 et 3 septembre, un spectacle de haute voltige a eu lieu sur le Circuit Carole pour l’avant-dernière étape du Championnat de France Superbike. Avec un titre quasi promis en catégorie reine, une bataille qui s’intensifie en 600 et un suspense qui reste intact dans les autres catégories, le Graal des pilotes de la vitesse moto française a fait carton plein en Ile-de-France.

Superbike

Course 1 : Foray quasi titré !

Stress ou motivation ? L’un ou l’autre pousse Kenny Foray (BMW Tecmas) à réaliser un très bon départ afin de se propulser en tête de course devant Axel Maurin (Yamaha), David Perret (Yamaha) et Mathieu Gines (Kawasaki SRC). Après quelques tours, Maurin passe à l’attaque et relègue Foray au second rang, les deux hommes creusent l’écart sur Perret et Gines, en duel pour rester sur le podium.

De tour en tour, le favori pour le titre jauge Axel Maurin et reste dans sa roue. Attentif à la moindre faille, le pilote de la BMW n°78 parvient finalement à prendre le meilleur sur Maurin. En 3e position, Perret se défait de Gines et semble avoir des ambitions plus importantes…en effet, le pilote angevin augmente le rythme et déloge Maurin de la 2e place à 6 tours du drapeau à damiers. Avant le couperet final, Perret et Maurin s’échangent les places de tour en tour offrant un spectacle de haute voltige au public !

Au terme des 25 tours, Foray passe la ligne d’arrivée avec seulement 0’128 d’avance sur Perret ! Maurin n’a pas démérité et monte sur la 3e marche du podium.

En Superbike Challenger, Morgan Berchet (Kawasaki SRC) part bille en tête et se cale dans le sillage d’Etienne Masson (Suzuki LMS) au 6e rang du scratch en début de course. Le pilote pensionnaire du Kawasaki SRC termine finalement au premier rang de sa catégorie et 7e au scratch derrière David Checa (Yamaha) et Étienne Masson. Derrière le leader, c’est Gabriel Pons (Kawasaki) qui l’emporte face à Maxime Bonnot (BMW tecmas). Robin Camus (Suzuki LMS) termine au pied du podium après avoir résisté à son coéquipier du Team LMS, Baptiste Guittet.

Course 2 : Maurin vainqueur, Foray titré

Le meilleur départ est à mettre au crédit d’Axel Maurin qui surclasse Kenny Foray et Morgan Berchet. L’ordre établi entre ces deux derniers est bousculé dans le second tour. Foray semble rester prudent puisqu’il cède ensuite aux assauts insistants de David Perret pour se retrouver entre les griffes d’Etienne Masson.

Avant de passer la barre des 10 tours de course, Perret prend l’ascendant sur Berchet et tente d’aller chercher la tête. Morgan Berchet ne suit plus le rythme, Foray en profite pour récupérer la 3e place, il est poursuivi par Etienne Masson qui prend le meilleur sur Berchet.

C’est deux duels que les spectateurs peuvent contempler pour la 1ère et la 3e marche du podium, Maurin – Perret et Foray – Masson. Finalement, Maurin maintient la cadence et passe la ligne d’arrivée devant Perret. Foray contient Masson, décroche la 3e place et se voit sacré Champion de France 2017 par la même occasion !

Côté Superbike Challenger, après avoir joué à armes égales avec les pilotes Superbike Morgan Berchet quitte le Top 3 pour conclure la course au 6e rang et sur la plus haute marche du podium de sa catégorie. Habitué du Circuit Carole, Robin Camus, le pensionnaire du Team Suzuki LMS conclut au second rang devant Maxime Bonnot.

À noter, Baptiste Guittet, malgré sa chute, termine la course en 10e position, au pied du podium Superbike Challenger.

Au provisoire, Kenny Foray décroche son titre avec 249 points, sous réserve de machine conforme ! David Perret (175 points) et David Checa (137 points) sont en concurrence pour la 2e place du podium.

En Superbike Challenger, Morgan Berchet est en tête avec 241 points devant Gabriel Pons (180 points) et Baptiste Guittet (148 points).

Supersport – Trophee Pirelli 600

Course 1 : Tangre toujours plus vite

Après un premier tour où Guillaume Raymond (Yamaha), Hugo Casadesus (Honda) et Loïc Arbel (Yamaha) s’accrochent à la sortie de la Parabolique, seul Raymond, pilote en Pirelli 600, réussit à repartir. En tête de course, Maximilien Bau (Yamaha) ne résiste pas à la pression de Cédric Tangre (Suzuki). C’est bien le Champion de France 2015 qui pointe en tête sur la ligne de chronométrage. À leur poursuite, Louis Bulle (Yamaha) a compris qu’il devait tirer profit de la bagarre entre les hommes de tête et porte une attaque efficace sur Maximilien Bau pour aller chercher l’aspiration du pilote de la Suzuki n°2. Très vite, Tangre et Bulle s’enfuient pour débattre la tête en duo, laissant Bau rouler seul en 3e position.

Dans la deuxième partie de course, Tangre creuse l’écart sur Bulle et termine en roi à plus de 3 secondes de son dauphin. La 3e place est à mettre au crédit de BAU qui gère son pilotage jusqu’en fin de course. Derrière le trio de tête, Stéphane Frossard (Yamaha) sort vainqueur de la bataille qui l’opposait à Guillaume Antiga (Yamaha) et termine au pied du podium.

En Trophée Pirelli 600, Maxim Pelizotti (Yamaha) devance Gaëtan Matern (Kawasaki) et Charles Cortot (Yamaha) dans les premiers tours. À la mi-course, Pelizotti domine toujours ses deux poursuivants qui ne parviennent pas à se départager. Malgré cette avance, Matern et Cortot reprennent le dessus sur Pelizotti et terminent respectivement 1er et 2ème. Belle surprise, après sa chute, Raymond limite la casse et remonte sur Pelizotti pour compléter le podium.

Course 2 : Ça glisse derrière Tangre !

Suite à sa victoire matinale, Cédric Tangre s’élance confiant depuis la pole position devant un Louis Bulle bien décidé à décrocher la victoire qu’il n’a pas obtenu le matin ! Il ne faudra d’ailleurs que quelques tours au pilote de la Yamaha n°30 pour pointer en tête après avoir signé le meilleur tour en course. Dans la roue des deux concurrents, Guillaume Raymond, pilote en Trophée Pirelli 600 et revanchard depuis sa sortie de piste en course 1, tient la 3e place !

Un fait de course de taille se produit à 16 tours du drapeau à damiers, « Loulou » chute à l’entrée de la parabolique ! Bulle se relève et repart après avoir perdu tout espoir de podium. Un trio composé de Clément Stoll (Triumph), Guillaume Antiga (Yamaha) et Maximilien Bau (Yamaha) se rapproche alors de Raymond qui perd 2 secondes sur Tangre.

Dans la deuxième partie de course, Stoll et BAU haussent le ton et prennent tour à tour le meilleur sur Raymond. Après avoir relégué Stoll au 3e rang, Bau part à la faute et chute laissant le pilote de la Triumph n°58, seul derrière Tangre. Usant d’un pilotage rigoureux, le pilote de la Suzuki n°2 ne fléchit pas et s’impose devant Stoll et Raymond. Stéphane Frossard (Yamaha), à leur poursuite, se classe 4e et monte sur la 3e marche du podium Supersport.

En trophée Pirelli 600, aucun pilote n’est en mesure de détrôner Raymond qui monte sur la plus haute marche du podium dans sa catégorie après avoir terminé 3e de la course. Gaëtan Matern et Charles Cortot passent la course en 2e et 3e position de leur catégorie et terminent dans le même ordre.

Au provisoire, Cédric Tangre conforte son avance avec 222 points. Louis Bulle reste pour le moment second avec 197 points devant Stéphane Frossard (166 points).

En Trophée Pirelli 600, Guillaume Raymond conforte son avance avec 254 points devant Clément Granzotto (127 points) et Charles Cortot (121 points).

Objectif Grand Prix – Pre Moto3

Course 1 : Chapon vainqueur face à Viellard

Line Viellard (NSF Yamaha) s’élance depuis la pole position et impose son rythme à Hugo Chapon (MIR), Joris Ingiulla (Beon Factory) et Joey Lubrat (TVX). Derrière la jeune femme, Chapon et Ingiulla s’échangent la deuxième place sous le regard attentif de Lubrat. À la poursuite de ce dernier, Charles Aubrie (Over Yamaha), en embuscade, accélère le tempo à la mi-course et…part à la faute ! Dommage pour lui qui semblait revenir sur Lubrat désormais plus serein.

À 5 tours du drapeau à damiers, Chapon relègue Viellard au deuxième rang, une véritable déclaration de guerre pour la représentante la plus rapide de la gent féminine ! En fin de course, Viellard rend les armes, c’est bien Chapon qui s’impose à seulement 1’094 de sa rivale. Ingiulla complète le podium.

Course 2 : Chapon fait le doublé

Deuxième départ depuis la pole position pour Line Viellard et cette fois c’est Joris Ingiulla qui pourchasse la « polewomen » secondée par Guillaume Jucha (Moriwaki) et Hugo CHAPON, tous deux en discussion pour la 3e place dans les premiers tours. Très vite, Chapon trouve la faille et prend le meilleur sur Jucha, visiblement déstabilisé, ce dernier descend ensuite dans le classement au profit de Joey Lubrat.

Avant la mi-course, Viellard se fait surprendre par Ingiulla, mais reste au coude à coude alors que Chapon se rapproche des leaders après avoir creusé l’écart sur Lubrat. S’échangeant constamment les places, le trio de tête composé de Ingiulla, Viellard et Chapon offre le spectacle pour la première place !

Coup de théâtre, Ingiulla part à la faute et redescend dans le classement à quelques tours du drapeau à damiers. S’ajoute à cela la chute de Joey Lubrat dans le dernier tour entrainant la sortie d’un drapeau rouge, synonyme d’arrêt de la course par la Direction de Course. Le classement se fige donc dans le tour précédent la chute, Hugo Chapon, en tête dans le tour précédent le drapeau rouge, monte donc sur la plus haute marche du podium devant Line Viellard. C’est finalement Charles Aubrie (Over Yamaha) qui se classe 3e, profitant de la chute de Lubrat et de l’erreur d’Ingiulla. Ce dernier sauve d’ailleurs les meubles et termine au pied du podium.

Après application d’une pénalité pour départ anticipé qui s’applique à Chapon, c’est Viellard qui l’emporte devant le pilote de la MIR n°27.

Au provisoire, Joris Ingiulla est en tête avec 216 points devant Hugo Chapon (209 points) et Charles Aubrie (168 points).

Side-car

Course 2 : victoire pour Wyssen / Lavorel

Malgré un départ depuis la pole position, Delannoy / Rousseau rétrograde de deux places derrière Wyssen / Lavorel et Moreau / Clement dans le premier tour. Le Champion de France 2016 ne semble pas en mesure de jouer la gagne lors de cette 2e course, ce qui ne passe pas inaperçu aux yeux de Wyssen / Lavorel et Moreau / Clement.

Ces deux derniers enchainent successivement les attaques au rythme des tours jusqu’à ce que Wyssen et Lavorel prennent ses distances et confirment définitivement la première place sur la ligne d’arrivée. Moreau / Clement un cran en dessous conserve tout de même la deuxième place devant Delannoy / Rousseau.

Au classement provisoire, Delannoy / Rousseau reste en tête avec 245 points devant Moreau / Gadet (193 points) et Wyssen / Lavorel (179 points).

En 600, Guignard / Poux conserve la tête avec 205 points devant Barbier / Crochemore (143 points) et Leblond / Farnier (107 points).

Plus d'infos sur le Championnat de France de Superbike

Motoblouz Motoblouz Motoblouz