Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Retour en selle : la réalité virtuelle au secours des accidentés

Un programme "Back to Biking" au Royaume-uni

Un service de la société Minister Law spécialisée dans les blessures aux personnes

La réalité virtuelle au secours de accidentésParois, la guérison complète des blessures à la suite d'un accident de moto ne suffit pas pour remonter en selle. Un choc psychologique peut rendre difficile le retour à la pratique du deux roues. Une société anglaise spécialisée dans l'aide aux victimes d'accidents de la route, Minister Law, a ainsi créé un programme "Back To Biking" pour aider ces victimes, en faisant appel à la réalité virtuelle.

Au-delà de son utilisation actuelle dans le divertissement, la réalité virtuelle permet de ressentir les effets de vitesse, tout en écartant le risque de chute. Le programme Back to Biking fonctionne au moyen d'un simulateur, c'est-à-dire une réplique exacte d'une moto avec toutes ses commandes et un casque de réalité virtuelle, les accidentés peuvent ainsi faire le retour sur un deux roues.

Le programme accompagne les accidentés avec un soutien psychologique individuel, chargé de trouver les éventuels obstacles psychologiques auxquels peuvent être confrontés les motards. Après un premier tour sur le simulateur, les participants se rendent ensuite à des sessions de roulage encadrées par des professionnels, pour les aider à reprendre de la confiance et un bon contrôle sur les commandes de la moto. Dragos Niculae, 35 ans, a pris part au programme après un accident avec une camionnette et affirme que la réalité virtuelle a été un bon moyen de remonter en selle.

Le fait de remonter à moto pour la première fois me rendait très nerveux, mais j'ai trouvé que mon entretien privé m'a vraiment aidé, puisqu'il était construit sur tout ce que j'avais travaillé pendant la thérapie. Lorsque je suis monté pour la première fois sur le simulateur, j'ai eu un sourire sur mon visage, car j'étais vraiment surpris à quel point j'étais à l'aise. Je m'attendais à être anxieux, mais à la place j'ai retrouvé la passion. La réalité virtuelle m'a aidé à être à l'aise avec mon environnement. J'ai tellement hâte à présent de franchir la prochaine étape : remonter à moto !

Le concept donnera peut-être des idées aux assureurs français pour aider les motards de l'hexagone accidentés pour leur retour sur la route...

Plus d'infos sur la réalité virtuelle