Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Pétition contre la privatisation des radars embarqués

157.500 signatures déjà contre la privatisation des radars

Les voitures radars testées depuis février en Normandie

Le modèle de radar embarqué des forces de l'ordreElles roulent depuis le mois de février dernier dans l'Eure et sont dans le collimateur de nombreuses associations de défense des usagers de la route. Les voitures radars font désormais l'objet d'une pétition contre leur déploiement sur les routes, pétition qui a pour l'instant déjà recueilli 157.500 signatures.

« Avec cette privatisation, l’État vise, a minima, un doublement des recettes des radars. Dès 2017, le Projet de loi de finances prévoit ainsi une augmentation de 25 % de ces recettes. Ce n'est plus de la sécurité, mais une véritable flash-fiscalisation ! » a déclaré Pierre-Olivier Cavey, directeur des études et des campagnes de la Ligue de Défense des Conducteurs.

Le ministère de l'Intérieur avait justifié la mesure en février comme libérant du temps pour les forces de l'ordre :

Cette réforme permettra donc de libérer du temps de travail pour les forces de l'ordre (équivalant à 400 emplois temps plein), qu'elles consacreront à des tâches mieux en rapport avec leur qualification au profit de la lutte contre l'insécurité routière, comme la recherche des conduites en état d'ivresse ou après prise de stupéfiants, la lutte contre la délinquance et la protection de la population. Elle permettra également d'augmenter le temps d'usage des voitures radar afin d'assurer un meilleur respect des limitations de vitesse sur l'ensemble du réseau.

Pierre-Olivier Cavey estime de son côté que la "politique répressive ne fonctionne pas : le nombre de flashs et de radars battent des records alors que, dans le même temps, la mortalité routière est en hausse depuis trois ans. Il est grand temps de changer le logiciel de la sécurité routière"

La pétition, remise au ministre de l'Intérieur Gérard Collomb demande de "mettre un terme immédiat à ce projet de déploiement de voitures radars conduites par des chauffeurs privés" et de na plus travailler "contre les conducteurs, mais avec eux".

Depuis février, 26 véhicules radars sont en circulation dans le département de l'Eure pour un test grandeur nature, avant un déploiement sur l'ensemble de la France. Le but était simplement de tester et homologuer le système qui doit être confié prochainement aux opérateurs privés. Si vous avez été pris par une voiture, pas de panique, les relevés de vitesse sont effectués sans contravention.

Plus d'infos sur les radars embarqués