Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

80 km/h : suspension rejetée par le Conseil d'Etat

Le recours en annulation jugée dans les prochains mois

80 km/h : suspension rejetée par le Conseil d'EtatLe gouvernement a beau avoir multiplié les opérations de communication autour du bienfait de l'abaissement des vitesses à 80 km/h, la mesure est encore décriée par de nombreux usagers de la route et élus.

Une cinquantaine de députés, mais aussi un particulier, Paul de Métairy, ont ainsi attaqué la mesure devant le Conseil d'Etat afin de faire annuler ou suspendre la mesure entrée en application le 1er juillet dernier.

Le Conseil d'Etat vient de rendre son jugement sur le recours en référé-suspension du décret et a décidé de la maintenir, la condition d'urgence n'étant pas remplie. Cependant, l'annulation du décret sera quant à elle jugée dans les mois qui viennent.

Il faut dire que, au-delà du débat sur le réel intérêt de la mesure (financier ou sécuritaire), le Premier ministre s'était engagé à faire un bilan au bout de deux pour juger de l'impact de l'abaissement de la vitesse sur la sécurité routière. Le problème, c'est qu'aucun point du décret ne fait mention de cette notion d'expérimentation de 2 ans...

Depuis le dépôt de son recours, Paul de Métairy a pu recevoir le soutien de la Fédération Française des Motards en Colère qui partage pleinement le point de vue de l'homme et entend elle aussi faire annuler le décret :

Pour la FFMC, la sécurité routière doit se construire avec les usagers, par l'adhésion et la confiance et non pas leur être imposée par un recours incessant à des mesures menaçantes et infantilisantes. La première étape pour qu'une véritable politique de sécurité routière puisse être menée consiste à annuler les effets négatifs des 80 km/h, symbole de la mauvaise direction prise par les pouvoirs publics.

C'est donc par la voie légale que nous agissons pour que l'éducation des usagers de la route et le bon entretien des infrastructures bénéficient des moyens tant humains que financiers qui font cruellement défaut aujourd'hui. L'adhésion de tous aux enjeux de la sécurité routière, qui seule portera une amélioration durable de l'accidentalité, est à ce prix.

Plus d'infos sur les 80 km/h

Commentaires

roadsixsix

tu m'étonnes ! les courtisans sont aux ordres !

26-07-2018 10:52 
did49

Qui croit à l'expérimentation des deux ans?
Pas moi, en tout cas.

26-07-2018 12:23 
KPOK

Vu le fric qu'ils vont se faire avec ça...
Mais c'est bien : les "80, moi, jamais !" participent au renflouement des caisses de l'Etat qui en ont bien besoin (piscines, petites cuillères, tout ça).

26-07-2018 17:49 
L'iguane

Citation
did49
Qui croit à l'expérimentation des deux ans?
Pas moi, en tout cas.

On connaît déjà le résultat :
- si la mortalité stagne ou augmente, c'est que les Français ne sont pas encore habitués, donc on continue
- si la mortalité baisse, c'est que ça marche, donc on continue.

26-07-2018 21:02 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous