english

Réorganisation des compétitions motos en France

Des compétitions reportées au maximum au deuxième semestre

Des licences remboursées

Jacques BolleLa pandémie de Covid-19 a entraîné l'arrêt complet de toutes les compétitions au niveau mondial et national. Il y a un mois la FFM annonçait ainsi l'annulation de toutes les compétitions jusqu'à nouvel ordre. Les événements les plus importants comme les 24h motos étaient reportés au mois de septembre avant d'être déplacés à nouveau au mois d'août.

Mais alors qu'en France, la barre des 10.000 morts a été passée, aucune compétition ne semble désormais plus pouvoir reprendre aussi vite, alors qu'il y a un mois, la fin du mois de mai ou juin semblait une probabilité. En effet, le confinement a plutôt tendance à se renforcer alors que les hôpitaux sont surchargés et même en cas de déconfinement partiel et progressif, les grands événements rassemblant plusieurs centaines et milliers de personnes ne semblent plus être possibles avant l'automne, à tel point que le GP de France a été reporté à une date ultérieure, non encore fixée. C'est également dans ce contexte que le salon de l'auto et de la moto de Paris a été annulé et que plusieurs constructeurs ont déjà confirmé qu'ils n'iraient pas aux salons Intermot et EICMA en octobre et novembre. Plus personne n'est capable de prévoir désormais, avec un impact sur tous les organisateurs ainsi que tous les clubs affiliés à la FFM.

Mais la FFM travaille déjà pour reporter le maximum d'épreuves sur le deuxième semestre 2020 mais aussi pour rembourser des engagements et certaines licences.

Pour Jacques Bolle, Président de la FFM

Chère licenciée, Cher Licencié,

La crise sanitaire liée au COVID-19 est sans précédent et le sport moto, notre passion, est très affecté. Tout d'abord, je ne peux m’empêcher d’adresser tout mon soutien aux malades et à leurs familles, mais aussi au monde médical et à celles et ceux qui permettent à notre pays de fonctionner. Comme tous, la Fédération Française de Motocyclisme est dans l’incertitude quant à l’évolution de la situation et nous gérons la crise au jour le jour. Si l’ensemble du personnel fédéral est au chômage partiel ou en télétravail depuis le 17 mars dernier, une cellule de veille assure une continuité dans l’exercice des activités fédérales.
Sachez qu’elle prépare, avec les élus de la Fédération, aux côtés de ses Ligues, Comités Départementaux et Moto-Clubs le retour à la normale et la reprise de nos activités.
L'un de nos objectifs est de reporter un maximum d’épreuves aux niveaux régional et national au second semestre 2020, dans le cadre des futures mesures gouvernementales que nous ne maîtrisons malheureusement pas.
Une procédure de remboursement des engagements et des titres ponctuels de participation (Licences une épreuve, pass circuit) relative aux événements déjà annulés a été mise en place à destination des pilotes.
Nos grands événements se déroulant en France sont eux aussi impactés, je tiens d’ailleurs à exprimer ma gratitude envers l’ensemble des acteurs et notamment nos Moto-Clubs qui font preuve d’une énergie inébranlable pour travailler au maintien de nos épreuves.
La FFM est bien entendu au cœur des discussions pour tenter de trouver les meilleures solutions de repli.
J’ai bon espoir au regard de nos efforts communs que ceux-ci commencent à porter leurs fruits.
Toutefois, il convient de rester prudents et mobilisés ensemble jusqu’au bout.
Prenez soin de vous et de vos proches en restant chez vous !
La vie triomphera, le sport moto également.

Plus d'infos sur les compétitions en France

HarleyHarley