Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Histoire constructeur : MZ

Motorradwerk Zschopau : né des cendres de DKW

Histoire constructeur : MZLa marque allemande MZ est née du démantèlement du constructeur allemand DKW en 1945 dont elle reprend le site de production dans l'Allemagne de l'est. La firme prend alors le nom d’MZ signifiant Motorradwerk Zschopau, autrement dit « usine de motos de Zschopau ». Rien d’étonnant donc à voir les premières machines MZ directement inspirées des DKW, à l’instar de la RT 125.

MZ apporte néanmoins quelques innovations à ses motos avec par exemple l’introduction d’une chaîne de transmission sous carter étanche. Puis, en 1952, MZ présente sa BK 350, l’une des premières deux-temps dotée d’une transmission par arbre. Le constructeur inaugure également le montage d’un moteur rotatif Wankel.

Echecs commerciaux et succès en compétition

Le modèle KKM 175W est un échec commercial pour le constructeur malgré son refroidissement par eau contrairement aux ES 125 et ES 150 qui se vendent bien et sont produites en grandes quantités.
MZ ES 125L’ingénieur Walter Kaaden, surtout connu pour son travail sur les fusées V1 et V2, vient apporter son aide à MZ sur la conception de machines de compétition. MZ obtient ainsi la seconde place du championnat du monde en 250cm3. Le manque de moyens financiers et la fuite du pilote Ernst Degner vers l’Allemagne de l’ouest en pleine course empêchent la marque de s’investir à un plus haut niveau de compétition.

Pourtant, les victoires viennent couronner MZ notamment en tout-terrain où elle remporte les ISDT de 1963 à 1966 en plus de celui de 1968. Lorsque l’épreuve devient internationale et adopte le nom d’ISDE, MZ poursuit sur sa lancée en remportant les épreuves de 1982, 1984, 1985 et 1987.

La chute du mur de Berlin

MZ SkorpionPeu chères, fiables et au design sobre, les motos MZ séduisent l’Allemagne de l’Est et l’usine tourne à plein régime pour répondre à la demande.
Cependant, la chute du mur de Berlin va radicalement changer les choses. Rapidement privée de son avantage prix, la marque sombre et est mise en liquidation en 1991. Néanmoins, la résurrection ne tarde pas sous le nom de MuZ. Une nouvelle gamme de motos est mise en chantier avec en premier lieu la Skorpion mais qui ne parvient pas à s’imposer sur le marché.
MuZ est reprise par le groupe malais Hong Leong qui élabore une toute nouvelle génération de motos avec la série des 1000 S en 2004 et 1000 SF en 2005.
Dans la même période, Kanuni, un groupe turc, rachète les lignes de production des anciens modèles et les fabrique à Istanbul.

Finalement, en 2009, Ralph Waldmann et Martin Wimmer décident de racheter la marque et relancent la production en Allemagne. Aujourd’hui encore, l’usine met au point des VTT et des scooters. Côté compétition, MZ est engagée en Moto2.

Plus d'infos sur MuZ

Suzuki