english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Histoire constructeur : Nimbus

Les machines de l'administration danoise

Histoire constructeur : Nimbus (photo : DR)C’est au Danemark que le constructeur Nimbus trouve son origine. Au début du 20ème siècle, Peder Andersen Fisker se lance dans la fabrication de moteurs électriques avant de se diriger dès 1910 vers la conception des tous premiers aspirateurs d’Europe. Quelques années plus tard, il envisage de produire une moto et met au point un prototype en 1918. Il s’agit alors d’une machine à quatre cylindres en ligne de 750cm3 très vite surnommée « tuyau de poêle » en raison de son long réservoir suspendu.

1.300 Nimbus assemblées de 1919 à 1928

La Nimbus se dote en outre d’une transmission par arbre contrairement à la grande majorité des motos de l’époque équipée d’une transmission par chaine. Entièrement suspendue, cette machine étonnante est alors capable d’atteindre les 85km/h et peut être attelée en side-car.
Suite à ce premier prototype, deux motos sont conçues en 1919 et la production en série est lancée l’année suivante.

Nimbus Type C (Photo : DR)Innovante pour l’époque, la Nimbus ne rencontre pourtant pas un grand succès commercial. Pour faire décoller les ventes, Peder Andersen Fisker a l’idée d’engager ses machines en compétition et notamment en side-car, afin d’accroître la notoriété et la réputation de ses motos. Toutefois, l’introduction d’une taxe sur la vente des motocycles en 1924 et la récession économique conduisent peu à peu à une réduction de la production. Jusqu’en 1928, ce ne sont donc que 1300 Nimbus modèle A et B qui seront assemblées.

La Nimbus Type C

Il faut ensuite attendre 1934 pour voir apparaître un nouveau modèle avec l’introduction de la Nimbus Type C. Entièrement repensée, la machine à quatre cylindres intègre désormais un arbre à cames en tête, un cadre en fer plat riveté et une fourche télescopique.
Contrairement aux modèles précédents, cette Nimbus Type C connait très vite un joli succès commercial et devient en peu de temps la moto la plus vendue du Danemark. Sa réputation et sa fiabilité permettent d’ailleurs à la marque d’obtenir un contrat pour équiper le gouvernement danois lors de la Seconde Guerre mondiale.

Des machines vieillissantes face à un marché en plein renouveau

Histoire constructeur : Nimbus (Photo : DR)Sous l’occupation des forces allemandes de 1940 à 1945, Nimbus doit se résigner à freiner sa production, faute de matériaux. Seules 600 machines sont assemblées au cours de cette période.
A la fin du conflit, la marque met au point un tout nouveau moteur mais décide bientôt de ne pas investir dans de nouveaux outils et innovations. Les modèles existants sont alors légèrement modernisés et viennent équiper en grande majorité l’administration danoise. Les services postaux utilisent d’ailleurs des machines Nimbus jusqu’en 1972.

Pour autant, à la fin des années 50, les machines Nimbus ont du mal à venir concurrencer les productions plus modernes des constructeurs automobiles et motocyclistes de l’époque.

La société danoise se lance alors dans la conception d’autres prototypes mais l’explosion et l’accessibilité du marché automobile contraint Nimbus à cesser toute production en 1960 une fois sa dernière commande livrée à l’armée.

Plus d'infos sur Nimbus