Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Essai Honda CBS 500

Essais motards

C'est un jour de mai, un après midi, sous la pluie, que je l'ai rencontrée. Elle était, et elle l'est toujours, très belle dans sa robe noire. De petites gouttes lui caressaient religieusement son corps si fluide et si splendide … Ma belle CBS 500…

Bon ok, elle ne veut pas avoir d'enfant avec moi, et alors (j'aurais pourtant bien voulu que l'on ai une VFR800) !!! Il faut dire qu'il est impossible entre en un motard et sa maîtresse à deux roues de se marier (LOL)!

J'avais mon permis depuis le mois de décembre, mais mon portefeuille ne voulait plus s'ouvrir. J'ai donc du attendre de trouver un pied de biche ; ce qui fut fait début mai.

J'ai vu sa photo sur Internet, où son amant de l'époque la vendait (20 000 Km – année deb 2001) pour s'offrir une BMW à deux roues). Je suis tombé sous le charme. Accompagné d'un ami motard, je l'ai trouvé magnifique et très bien entretenue. Elle est passée à la casserole (donc essayée) immédiatement. Quel régal ! Cela faisait plus de quatre mois que je n'étais pas monté sur une moto.

Première sensation : elle est à ma hauteur (1,73m), calme dans les bas régimes, très souple. Petit tours dans le quartier, du côté des sablons à Neuilly sur Seine, et je reviens sans être monté dans les tours (elle ne m'appartenait pas encore). J'achète.

Quelques jours plus tard, je vais la chercher. Son ancien propriétaire m'offre en même temps un top case ainsi qu'un autre pot (non homologué). Merci.

Et je pars ! Comme il est bon de se trouver sur une deux roues … je vais donc voir un de mes potes motards afin de faire une petite virée ! Quelques minutes en villes puis l'A86, l'A4, la N104 puis un peu de ville. Ayant encore peu d'assurance, j'y vais plutôt cool : pas plus de 120 km/h.

En ville

Très maniable, elle passe très bien ce premier test.
Sur Autoroute : puissance suffisante, et légèreté. Elle double voiture et camion sans pour autant se mettre en porte à faux. Elle ne bouge quasiment pas. (Ca me change de mon ancienne TWINGO - LOL).

Une fois arrivé, direction les petites routes de campagnes. Droite, gauche, droite s'enfilent comme dans un rêve. Rien à redire, mais encore une fois, j'y allais TRES cool.

Et le temps passe, et entre deux, je change mot pot (voir plus haut) ! Tiens, j'ai une nouvelle moto ? (Pour ceux qui vivent près de Paris, si vous entendez un avion à réaction, pas la peine de lever les yeux au ciel, je ne vole pas encore). Comme ça les ‘caisseux' vont savoir que je suis là ! (hoooouuuu… la fausse excuse !!!).

Concernant le duo, le passager a vite mal aux fesses !!! La selle n'est pas très confortable.

Sur route

Ma première grande route (fin juillet). Trajet Levallois-Perret direction Bordeaux pour le boulot puis le village de Salles-Courbaties en Aveyron. Le tout en une journée soit 900 Km. Le gros problème, c'est qu'il pleut ! 700 Km sous la flotte et les 200 autres sous route humide + brouillard. Pas le top. Je n'ai rien à dire sur la CBS ! Elle s'est parfaitement comportée, même si le train arrière n'était pas très stable.

En Aveyron, j'ai du régler les amortisseurs arrière (encore eux), car je ne tenais pas la route sur les petites routes de campagnes. Ensuite c'était un peu mieux mais, et vous l'aurez compris, c'est son TRES GRAND DEFAUT !!!

Enfin, remonté sous le soleil après mes quelques jours de vacances. Le top, je me sens en confiance, la route est sèche, pas de voiture, mon amour souhaite se dégourdir les roues donc GAZZZ ! A vitesse interdite (+160), elle n'aime pas trop les turbulences des autres véhicule. Elle commence même dans certains cas à vouloir faire du guidonnage. Par contre, même à fond (je l'ai monté à 215), si nous sommes seuls, rien à dire. Le seul point faible, c'est la position de conduite à cette vitesse car je devais presque me mettre sur la partie réservée au passager pour bien me protéger.

Sur les petites routes de campagne, elle a parfois tendance à ne pas trop bien adhérer au bitume (sec comme mouillé). En fait, c'est encore ses amortisseurs (les pneus étaient neuf – 1000 Km).

Si, une chose, je ne sais pas qui l'a élevé, mais qu'est-ce qu'elle picole (AA ?). En fait, en conduite cool, un plein me fait 300KM, en conduite ‘normal' (qqs accélérations), ça tombe entre 240 et 260 KM. Par contre, à peine 200 si on devient sauvage.

Entretien

Question entretien, c'est le minimum qui s'impose ! En gros, vérifier de temps en temps que tout soit en ordre et suivre les données constructeurs suffisent. Je n'ai jamais eu un seul problème. Cependant, je pense que d'ici la fin de l'année je vais devoir lui offrir de nouveaux amortisseurs arrières qui sont excessivement chers (environ 5000 FrF la paire) ainsi que le KIT chaine. Le tout a aujourd'hui 38000 Km en 2 ans.

Depuis que j'ai une moto, j'ai complètement abandonné la voiture. Je n'ai plus qu'un seul véhicule : ma maîtresse de CBS 500 ! LOL … Et elle me le rend bien !

Conclusion

En résumé, la CBS 500 est une machine complète, souple et sécurisante. Je fais principalement de la route et je suis très content d'avoir commencé la moto avec elle. Je la préconise si vous débutez ou si vous n'avez pas trop les moyens car cette moto offre, bien qu'étant une 500, beaucoup de plaisir, quelque soit son usage.

La fiche technique et les courbes puissance/couple comparatives

Un essai réalisé par Thierry