english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Essai Honda CB 1300 S

La CB 1300 est le gros roadster Honda dans la lignée des Bandit 1200 et XJR 1300. Introduit en 2003 dans l’esprit du Big One, la CB 1300 appartient à cette lignée des quatre cylindres avec un cœur gros comme çà et une ligne classique, presque rétro désormais.

Déclinée en version S en 2005, elle gagne un semi-carénage solidaire du cadre, alors que la version N n'est plus commercialisée en France. Cet appendice assure au roadster un peu plus de protection pour envisager la route avec tranquillité. Même si ce qui était considéré comme un gros roadster méchant s’est gentiment assagi depuis l’arrivée des gros roadsters 1000 cm3, la CB 1300 conserve non seulement un charme indéniable mais un moteur avec des watts et surtout un gros couple capable d’enrouler. Alors, une génération en retard ou un roadster GT toujours au goût du jour ?

Honda CB 1300 S

Découverte

La CB 1300 S est à la fois récente puisque dévoilée il y a seulement 5 ans et ancienne dans ses solutions techniques, simples mais éprouvées : cadre double berceau, bras oscillant en alu, double amortisseurs à bonbonne, large radiateur, échappement 4 en 1 chromé, unique pot latéral… Mais c’est aussi une moto récente avec son injection électronique PGM-FI, son  système d'échappement HECS3 avec sonde à oxygène et cartouches catalytiques et son système automatique de gestion d'air et du ralenti (IACV) et son système anti-démarrage par clé codée HISS.

Elle apparaît massive, avec son énorme réservoir au-dessus d’un moteur parfaitement mis en valeur et un tête de fourche valorisant. Le feu arrière est sans doute l'élément le plus moderne, bien dessiné même affiné avec son double feu à diodes du plus effet, surtotu au freinage. Les carters polis réfléchissent le soleil de mille feux. L’esprit qui s’en dégage est plutôt force tranquille, fidèle destrier capable d’emmener loin, tout en laissant deviner une grosse patate disponible si besoin. Les chiffres sont là d’ailleurs : 1284 cm3, 115 chevaux à 7500 tr/min, 11,9 mkg de couple à 5500 tr/min. A priori, il n'est pas besoin d'aller chercher les watts dans les tours...

Compteur Honda CB 1300 S

En selle

Au guidon, la position est naturelle, la selle confortable. Le large guidon est bien positionné. Les commandes tombent sous la main. Les pieds reposent bien à terre pour le pilote d’1,70m. Le réservoir écarte très légèrement les cuisses mais sans exagération. Le passager ne sera pas en reste sur la longue selle, accueillante. Bref, on s’y sent bien tout de suite.

La planche de bord est classique avec ses deux cadrans analogiques, compteur de vitesse à gauche et compte-tours à droite. Heureusement, un affichage digital au centre et sous le compte-tours permet de fournir : double trip partiel, jauge à essence, totalisateur et températures. Le tout s'avère bien lisible, y compris de nuit avec un éclairage bleu du plus bel effet. On apprécie surtout les deux rangements latéraux, véritables petits coffres de 1 litre ! A défaut d’être moderne, le tout est sobre et complet. Mais surtout la finition est parfaite à tous les niveaux. C'est clairement une moto haut de gamme.

Contact

Le 4 cylindres s’ébroue dans un doux ronronnement. Les premiers tours de roues se font tout en douceur. Les commandes sont douces, la boite précise, les accélérations faciles à doser.

Moteur Honda CB 1300 S

En ville

La CB 1300 se faufile parfaitement en ville et l’on oublie presque son poids pourtant respectable de 264 kilos tous pleins faits. Le 4 cylindres est capable d’enrouler sur le dernier rapport à 1.100 tr/min avec une souplesse incroyable et accepte de reprendre tranquillement dès ce régime, le tout sans aucune vibration.

Le moteur qui chauffe souffrira des embouteillages l’été… et le fera sentir à son pilote.

L’excellent rayon de braquage finit le tableau d’une moto à l’aise en ville. Seules les manoeuvres à l'arrêt font clairement deviner le poids énorme et sont difficiles.

Honda CB 1300 S sur route

Autoroute

La CB 1300 se cale à 140 km/h à seulement 5.000 tr/min. La bulle offre ici une protection moins importante qu'elle ne laisse le penser en la voyant. Ceci explique l’absence de 6e, car si le moteur est tout à fait capable de proposer un overdrive pour dépasser les 220 km/h maximum, la protection limitée ne permet pas de tenir cette vitesse. La position droite et la bulle modeste – surtout pour les grands gabarits - font plutôt redescendre le rythme de croisière possible aux environs des 165 km/h* alors qu'elle n'est qu'à 6.000 tr/min et plus de 3.500 de la zone rouge.

Et si les grandes courbes se dessinent pendant le trajet, la CB 1300 y prend un net plaisir, sans besoin de ralentir le rythme, même très haut dans les tours. Elle s’inscrit parfaitement et sans difficulté et s’incline avec tout autant de facilité. La stabilité sur la trajectoire s'avère parfaite.

Honda CB 1300 S sur autoroute

Départementales

La CB 1300 déboule donc sur nationale de tout son couple et son plaisir. Les virages s’abordent plutôt rapidement et s’enchaînent sans difficulté, le gros roadster ayant un comportement sain dans les enchaînements. Docile, la moto est neutre et s’inscrit naturellement en virage pour en ressortir sur le couple sans souci. Nul besoin ici de choisir le bon rapport pour entrer et sortir au rythme du pilote et en toute sécurité quel que soit le niveau de pilotage. En fait, il est même possible de se faire une après-midi balade sur le 5e et dernier rapport, même en montagne, tout en roulant à des vitesses prescrites par la loi. Le couple est là, bien là, et permet d’alterner facilement les périodes cools sur le filet de gaz à 1.100 tr/min ou plus dynamique au-delà de 3.000 tr/min. Car dès 3.000 tr/min, l’accélération se fait plus nette, presque rageuse au-dessus de 5.000 tr/min, tout en restant linéaire et maîtrisable.

Si le pilote décide de passer au mode arsouille, alors seulement, pourra-t-il trouver les limites de la machine plus disposée à un enroulé rapide qu’à une arsouille gaz en grand qui pourront amener le pilote à mesurer ses limites ou plutôt les contraintes des 264 kilos de la machine ajoutés au poids du pilote et de l’inertie qui va avec. Si la machine reste toujours saine, stable et sans dandinement, le pilote doit savoir appréhender le poids et la puissance, d’autant plus que les vitesses hautes sont vite atteintes sans s’en rendre compte. La CB 1300 est presque trop facile, amenant le pilote facilement à des vitesses inavouables et avant même que celui-ci s’en rende compte. Elle confirme ici sa facilité au détriment des sensations pures, hormis le plaisir constant.

Honda CB 1300 S sur départementale

Confort

Les suspensions de la CB 1300 se révèlent très efficace, lissant les défauts du bitume, même lorsque celui-ci se dégrade. Du coup, même si la selle n'est pas à proprement une selle confort, elle se révèle bien confortable, notamment lors des longues virées.

Duo

La selle à deux étages est bien rembourrée. Le passager bénéficiera surtout d’une poignée de maintien large et sous laquelle même les gros gants d’hiver permettent de passer la main. Par contre, les repose-pieds passager sont un peu hauts et aurait mérité d’être placés quelques centimètres plus bas pour une position globale plus détendue.

Freinage

Le frein arrière est efficace et serait presque suffisant pour le motard qui aime enrouler sur le couple. Le frein avant offre un bon feeling et surtout puissance et progressivité. Le tout permet de freiner fort quand la conduite est devenue plus dynamique, voire sportive.

Freins Honda CB 1300 S

Consommation

Le réservoir parait énorme visuellement. Il l’est, avec ses 21 litres. La consommation oscille en moyenne à 6,2 litres au cent, voire en dessous en conduite enroulée et titillant facilement les 7 litres en conduite plus sportive (voire jusqu'à 7,5 litres). Du coup, la CB 1300 offre une autonomie moyenne de 300 km sans souci, passant juste en réserve aux environs des 260 km.

Honda CB 1300 S de nuit

Pratique

Il y a un beaucoup de place sous la selle, de quoi placer un antivol, une combinaison de pluie et une paire de gants. La trousse d'outils livrée y trouve également sa place. Et il y a de quoi accrocher facilement un sac sur la selle arrière.

Honda CB 1300 S

Les rétroviseurs ont tendance à vivrer et diminue une vision qui aurait été sinon excellente.

Conclusion

La CB 1300 S est un peu le meilleur des deux mondes, à mi-chemin entre son origine roadster et sa volonté de se transformer en GT. Elle serait presque parfaite, trustant les meilleures notes au niveau moteur, tenue de route, freinage, position de conduite, facilité de prise en main. Si elle n' est plus au niveau des derniers roadsters sportifs et si son poids la pénalise sur les manoeuvres à basse vitesse, elle fait preuve par contre d’une polyvalence sans commune mesure, capable d’enrouler sur des longs trajets et sans fatigue et d’offrir des accélérations très facilement et presque sans s’en rendre compte. Cette facilité pourrait rebuter les motards qui recherchent du caractère. Au final, la CB 1300 est une moto vraiment accessible et capable d’aller loin, seul ou en duo. Seul son prix initial à 10900 euros (avec l'ABS) la place un poil chère face à un 1250 Bandit S à 7999 euros et explique son succès relatif sur le marché.

Disponible en deux coloris : Rouge-Blanc / Noir

Points forts

  • Moteur onctueux
  • Confort
  • Polyvalence
  • Freinage
  • Finition, vraiment excellente

Points faibles

  • Bulle trop petite
  • Absence de béquille centrale
  • Prix

Concurrentes : Suzuki Bandit 1200, GSX1400, Yamaha XJR 1300

La fiche technique
Vos réactions sur le forum essais

Calcul coût assurance ?

AMV Combien pour assurer votre Honda CB 1300 S? Devis en ligne
SOLLY AZAR Calculez le prix de votre assurance Honda CB 1300 S en 2mn avec SOLLY AZAR