Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Essai Honda DN 01

Essai sur 1100 km.

Dévoilé lors du salon de Tokyo en 2005 mais présenté uniquement en 2008, le DN-01 est un concept roulant, à vitesse automatique ou séquentielle, à mi-chemin entre la moto et le scooter. Le système de transmission HFT (Human Friendly Transmission – Transmission agréable pour l’humain) résume à lui seul la philosophie d’un deux-roues au design futuriste, décidément pas comme les autres. Plus prosaïquement, le DN-01 est basé sur le bicylindre en V à 52° de 680 cm3 équipant déjà la Honda Deauville 700 avec les mêmes caractéristiques de couple et de puissance - 64 chevaux à 8.000 tr/min et 6,8 mkg à 6.500 tr/min - mais avec une boite séquentielle de dernière génération.

Honda DN-01

Découverte

Le DN-01 semble tout droit sorti d’un album d’Akira, plus proche de la BD que de ce que l’on a l’habitude de classer dans le segment moto. Long, voire très long avec ses 2315 mm (une longueur renforcée par la hauteur mini de 1115mm), le DN-01 impressionne par ses lignes arrondies et son museau de squale. On s’imaginerait volontiers le conduire en position allongée. L'énorme pneu arrière de 190 contribue à la démesure.

Honda DN-01

Le tableau de bord digne d'une voiture est entièrement digital et complet : compteur de vitesse, compte-tours, double trip partiel, totalisateur, horloge, jauge à essence, indicateur de mode (D pour "Drive" et S pour "Sport" plus indication du rapport engagé en mode manuel), plus 8 témoins lumineux incluant l’ABS et le témoin de frein parking (sur la droite).

Comme sur un scooter, il n’y a ni sélecteur, ni embrayage. Le passage point mort/démarrage se réalise sur le guidon droit. A gauche, on choisit le mode "D" ou "S". Le mode manuel se passe à droite, côté extérieur (comme l'appel de pahre à gauche).

Les warnings sont placés au centre du réservoir.

Les rétroviseurs ressemblent aux rétroviseurs d’une voiture, tant en termes de taille que de visibilité.

Honda DN-01

En selle

La selle s’avère basse, bien moelleuse et particulièrement longue, à tel point que même les genoux appuient dessus (en tout cas pour les petits gabarits). Les pieds touchent bien à plat, même pour un tout petit pilote d’1,60 m. Le DN-01 est sans aucun doute la moto la plus basse de selle avec ses 690 mm (en comparaison des 790 mm habituels, voire plus). Du coup, les bras sont presque relevés pour atteindre le guidon, faisant ressembler la position de conduite à celle d’un custom, alors que les pieds reposent bien en avant sur de larges et longs marche-pied.

Les rétroviseurs, placés bien à l’extérieur et sous les bras, permettent de voir extrêmement bien. Au pire, peut-on voir les mains sur le guidon, mais pratiquement pas les bras. Du coup, ils permettent d’utiliser 95% de leur surface pour voir derrière. Ils sont toutefois placés à la même hauteur que ceux de certaines voitures citadines et peuvent donc gêner un peu dans certains cas de circulation.

La tête bien au-dessus de la bulle permet de bien voir et très loin, tout en ayant un regard sur le tableau de bord.

Honda DN-01

Contact

Le compteur se réinitialise. L’énorme échappement latéral distille un son discret.

Appui sur le bouton de droite du guidon, le « D » s’affiche sur le tableau de bord et la moto démarre. Plutôt léger malgré ses 270 kilos tous pleins faits, le DN-01 s’apprivoise dès les premiers mètres et enroule doucement sans un bruit. On imaginait sentir quelques vibrations dues au gros bicylindre : il n’en est rien. Le DN-01 roule en silence sur du velours.

Honda DN-01

Ville

Malgré sa largeur apparente due principalement aux larges rétroviseurs, le DN-01 se faufile volontiers partout. Il s’incline facilement d’un simple appui sur le guidon ou le marche-pied. Avec assez peu d’inertie et un excellent freinage ABS, il s’arrête vite, voire brutalement, soit grâce à la poignée droite, soit grâce à l’énorme pédale de frein placée à la verticale en bout de marche-pied droit.

Si la selle est bien moelleuse, offrant un bon confort, les suspensions sont plutôt fermes, faisant ressentir les irrégularités de la chaussée.

Côté présence, à chaque feux rouge, les piétons s’arrêtent pour vous dévisager, comme les automobilistes. Et quand le feu passe au vert, certains vous accompagnent d’un regard envieux accompagné d’un pouce levé vers le haut. le DN-01 arrête les regards et fait causer.

La garde au sol limitée permet de faire racler les marche-pieds assez facilement sur les ronds-points ; plaisir garantis.

En mode "D" (Drive), les accélérations sont plutôt souples et douces, même si l'on atteint très rapidement les 70 km/h, soit déjà trop rapide en ville. Le mode "S" pour (Sport) amène un surcroit de nervosité, bien appréciable pour transformer le caractère de la bête. Mais c'est encore en mode manuel que le plaisir est le plus grand avec de vraies accélérations dignes d'une moto... d'autant plus que la première ne rupte alors qu'à 70 km/h.

Honda DN-01

Seul le rayon de braquage est un handicap en ville; il ne vaut mieux pas se retrouver dans une petite rue. Le rayon de braquage énorme oblige à faire plusieurs manœuvres pour arriver à faire demi-tour. Heureusement, les pieds bien à plat et l’accélération douce, permettent d’y arriver en plusieurs fois certes, mais sans souffrance.

Autoroute

Le DN-01 s’engage volontiers sur l’autoroute. A 110 km/h, la pression commence à bien tirer sur les bras. A 130 km/h, la séance de musculation commence. La vraie souffrance commence à 150 km/h, alors qu'à seulement 6.000 tr/min (et à 2.000 tr/min de la zone rouge et de la puissance maxi) le moteur montre qu’il est tout à fait prêt à monter encore largement dans les tours. Le phénomène est accentué par une bulle très esthétique, mais quasiment horizontale. Du coup, toute la pression du vent porte alors le buste et les épaules tandis que la position de conduite fait redescendre le flux d'air vers le ventre. Le corps du pilote se transforme en une immense voile. Les jambes ne sont pas mieux protégées et le pantalon claque facilement. Du coup, par cette belle journée ensoleillée d’octobre, le fond de l’air se révèle frais, et malgré le blouson, la doublure hiver et la combinaison de pluie enfilée en tant que coupe-vent, on a froid. Désavantage en hiver, ceci doit se révéler un avantage en été, avec un excellent refroidissement naturel.

A côté de cela, le DN-01 assure un comportement sans faille, même aux vitesses maximales limites y compris sur les larges courbes et malgré les défauts de la chaussée. La moto peut donc rouler vite, voire très vite, sans arriver à ses limites grâce une tenue de cap particulièrement saine. Ce sont donc les limites physiques du pilote qui sont atteintes, bien avant la moto qui peut théoriquement dépasser les 200 km/h.

Honda DN-01

Départementales

Le DN-01 retrouve du coup avec plaisir les départementales, avec une vitesse moindre. La conduite redevient facile et agréable sous les 90 km/h. La tenue de route extraordinaire permet presque d’attaquer d’un virage à l’autre, même si les accélérations sont plutôt douces en mode "Drive". 

On peut alors lui préférer le mode "S" (Sport) même si encore une fois c'est le mode manuel qui offre le plus de plaisir, d'autant plus que les premiers rapports ne ruptent respectivement qu'à 70, 100, 125 et 145 km/h. Il y a donc alors de quoi attaquer ferme, sans presque se soucier de rétrograder puisque le rétrogradage est réalisé automatiquement dès que le DN tombe en sous-régime. C'est ainsi que même si vous êtes sur le sixième rapport mais que vous freinez brusquement à l'entrée d'une courbe, il est possible de se retrouver automatiquement en 2e sans rien faire ! La réaccélération est alors bien franche et dynamique. La consommation s'envole également.

Honda DN-01

Confort

Le DN-01 bénéficie d’une longue selle bien moelleuse, y compris pour les genoux qui appuient volontiers en largeur. Les genoux enserrant fortement la moto permettent d’améliorer la maîtrise et la rapidité de passage en courbe sur départementale.

Les suspensions arrières sont par contre très fermes, contribuant sans aucun doute au comportement exemplaire de la machine. Le DN-01 appréciera donc plus les billards aux petites routes défoncées, à moins de régler les suspensions au plus souple possible.

Honda DN-01

Freins

Le DN-01 offre un frein au pied placé assez loin en avant combiné à un frein avant au guidon standard. Le tout freine fort, voire très fort avec un bon feeling.

Pratique

Il n’y a aucune place sous la selle, même pas pour un pantalon de pluie. Seul un passage pour un antivol en U est possible. Par contre, ce passage est assez large et aucun de mes U n’y est passé.

Les poignées passager sont très bien faites, incorporant de façon cachée une moulure intérieure renforçant la prise.

Attention, à l'arrêt le DN-01 se remet automatiquement au point mort... avec un risque de ne pas tenir sur sa béquille latérale si placé en dévers : c'est là toute l'utilité du frein de parking (bien placé sous la main du côté droit).

Honda DN-01

Consommation

La consommation tourne autour de 4,8 litres au cent sous les 110 km/h à vitesse stabilisée. Elle monte à presque 7 litres au cent à 140 km/h, à vitesse stabilisée. Ce qui avec les 15 litres du réservoir, permet de faire varier l’autonomie entre 220 et 300 km.

A noter que la gauge à essence n’est pas régulière. A rythme soutenu, le premier baton s’éteint au bout de 40 kilomètres, le second au bout de 55 km, le 3e au bout de 80 km, le 4e au bout de 170 km, le 5e au bout de 200 km, et le dernier au bout de 210 km avant que la réserve ne se mette à clignoter. A rythme plus calme et vitesse stabilisée de 100 km/h, le premier baton ne s'éteint qu'au bout de 48 km, le 2e au bout de 68 km, le 3e à 98 km, le 4e à 200 km et le 5e à 228 km. La consommation minimale est alors de 4,8 litres au cent, avec une autonomie maximale de 300 km.

Honda DN-01

Conclusion

Honda a pris un pari extraordinaire en sortant un concept, esthétique, sorti d’une bande-dessinée d’anticipation. Le DN-01 ravira les amateurs de motos d’exception qui veulent un engin facile à conduire et qui attirera toutes les attentions. Avec ses 3 modes de conduite, le DN-01 est capable en plus de répondre à presque tous les goûts de conduite, du tranquille au presque sportif. Ses lignes lui permettront en plus de cruiser sur la croisette en attirant tous les regards. A 11.990 euros, le DN-01 fait toutefois payer au prix fort le prix du concept et de la technologie de luxe.

Points forts

  • Look
  • Facilité de prise en main
  • Souplesse du moteur

Points faibles

  • Suspensions fermes
  • Protection

disponible en violet et blanc

La fiche technique du DN-01

Plus d’infos sur le site dédié moto DN 01

Calcul coût assurance ?

AMV Combien pour assurer votre Honda DN 01? Devis en ligne
SOLLY AZAR Calculez le prix de votre assurance Honda DN 01 en 2mn avec SOLLY AZAR