Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Essai Honda Pan European ST 1300

Essai GT au long cours

La Honda Pan European ST est la réponse de Honda dès 1989 à BMW pour une routière GT permettant d’abattre des kilomètres avec le confort sans pour autant investir le prix d’une GoldWing. D’abord présentée en 1100 cm3, elle évoluera profondément en 2002 avec notamment une progression de la cylindrée à 1300 cm3 puis bénéficiera d’améliorations sensibles en 2008 techniques mais surtout esthétiques qui font qu’elle n’a au final pas perdu une ride pendant toutes ces années. Qu’en est-il en 2013 d’un modèle qui fête son 2e dixième anniversaire ?

Honda Pan European ST 1300 en ville

Découverte

Avec une telle histoire, tout le monde connaît la Pan, comme on dit. Vaisseau au long cours, la ST 1300 s’impose de part son gabarit qui fait paraître BMW K1200RT et Yamaha FJR 1300 comme des demi-portions. De fait, elle s’apparente au niveau masse bien plus à la K1600, apparue bien plus tard. Longue, large, elle est malgré tout presque légère pour sa catégorie avec ses « juste » 329 kilos tous pleins faits. Et à propos de plein, elle emporte 29 litres justement. On distingue invariablement depuis toutes ces années le logo caractéristique aux douze étoiles habillant la calandre.

Honda Pan European ST 1300

Si la ligne générale a peu changé depuis 1989, qui fait qu’on la reconnaît invariablement de toute la production actuelle, elle a bénéficié de plusieurs coups de lifting, notamment au niveau de la face avant. Du coup, elle reste jeune avec un look qui n’est pas sans rappeler la VFR.

Honda Pan European ST 1300

Sous le carénage très englobant, laissant juste percevoir un bout du moteur, on pourrait presque croire qu’elle est équipée d’un 6 cylindres. Mais non, elle n’a juste qu’un 4 cylindres en V à 90° doté d’un double arbre à cames en tête, de 16 soupapes avec l’injection électronique PGM-FI chère à la marque. La transmission par arbre (cardan) garantit longévité et entretien réduit pour une voyageuse qui ambitionne de traverser l’Europe. Le freinage combiné ABS constitue la touche finale de la sécurité.

Honda Pan European ST 1300 vue du dessus

En selle

Le pilote d’1,70 m touche à peine, mais vraiment à peine, du bout des pieds terre, en partie due à une selle confortable mais relativement large, en position standard. Heureusement cette dernière peut se régler entre 775 et 805mm. On position basse, le même pilote pose le bout des pieds et cette simple différence facilite les opérations à très basse vitesse. A contrario, la ST 1300 se relève aisément pour le même pilote. Il découvre alors un vaste tableau de bord, qui s’apparente plus à l’univers automobile qu’à celui de la moto avec deux énormes compteurs pour la vitesse et le compte-tours, tandis qu’à droite un écran type auto rétroéclairé orange affiche toutes les informations de l’ordinateur de bord : jauge à essence, horloge, consommation instantanée, double trip partiel, totalisateur, température moteur et température extérieure… Le tout se révèle extrêmement lisible, même sous fort soleil. On note le réglage électrique du phare. Par contre, pas de prise 12V, ni de régulateur de vitesse ou d’antipantinage.

Compteur et tableau de bord Honda Pan European ST 1300

Au commodo gauche, on trouve le bouton permettant de régler la bulle électrique, réglable en hauteur. Et on n’oublie pas les warnings.

Honda Pan European ST 1300

C’est large au centre, mais on arrive bien à la serrer entre les cuisses. La position permet d’avoir le buste bien droit. A l’arrêt, avec les pieds qui touchent à peine terre, on fait attention, d’autant plus que le guidon finalement assez étroit n’offre pas un bras de levier important. Les premiers kilomètres d’heures s’effectuent donc avec circonspection. Certes, la Pan est dotée d’origine de pare-carters magnifiquement intégrés à la ligne, mais ce n’est pas une raison pour la coucher.

Honda Pan European ST 1300

Contact

La Pan European s’ébroue avec un feulement grave de turbine qui n’est pas sans rappeler certains 3 cylindres. C’est grave, velouté et profondément envoûtant. Il s’en dégage alors une espèce de force profonde et tranquille, comme un message et une promesse pour une très longue route, lointaine et en toute sécurité.

Et puis, une fois lancée, on oublie les kilos. Elle serait même presque légère avec une maniabilité dès les 10 km/h qui permet de l’emmener sans y penser, en douceur. La boite se révèle facile et précise et se fait totalement oublier. Seule la poignée d’embrayage est un peu dure et permet de faire un exercice de musculation en ville quand on ne redescend pas obligatoirement au point mort à l’arrêt.

Moteur Honda Pan European ST 1300

En ville

Feu rouge, arrêt, démarrage. Le poids global fait que les démarrages sont francs. On pourrait même trouver les reprises un peu brutales sur les deux premiers rapports. Mais son comportement global n’incite pas à jouer avec, d’autant plus que l’on a l’impression très nette d’être vite tout de suite. Large avec ses 860 mm, ce sont surtout ses rétroviseurs au même niveau que ceux des voitures qui amènent à reste plus souvent dans le flux de la circulation qu’à essayer de zigzaguer entre les voitures. Et pourtant, le train avant est particulièrement neutre et permet de manœuvrer facilement. L’interfile est possible sur les voies rapides, mais difficile dans les bouchons des villes, uniquement en raison de la largeur du tout, plutôt que par son embonpoint. Qu’importe, on est bien assis, bien enveloppé dans son gabarit global et le temps prend un autre sens où la vitesse n’est plus une vertu. Elle trouvera ses limites au fond d‘une rue un peu étroite où le demi-tour demandera plus d’efforts et de concentration que ceux réalisés avec une F6B. Le regard est important, il faut bien tourner la tête, et maintenir suffisamment de gaz pour ne pas se laisser entraîner. Les premiers jours de prise en main sont un peu délicats et puis on finit par s’y faire et prendre confiance pour finalement s’apercevoir que cela ne demande pas autant d’efforts qu’au début. Et ce d’autant plus que le V4 est un exemple de souplesse, acceptant de reprendre à n’importe quelle vitesse, sans hoqueter ni renâcler, et ce quel que soit le régime, capable ainsi d’enrouler sur le 5e et dernier rapport à 30km/h. On peut ainsi rouler en ville à 50km/h à 1.500 tr/min. L’agrément au quotidien est du coup vraiment extraordinaire… si ce n’est son poids ressenti dès que l’on revient proche des 0 km/h.

Sur autoroute

La Pan European s’élance sur autoroute avec vélocité et semble ne jamais vouloir s’arrêter… filant droit et abordant les grandes courbes comme rivée sur un rail. A 120 km/h, elle n’est encore qu’à 4.000 tr/min, soit en-dessous de la moitié du régime possible. On peut accélérer encore et encore ou au contraire rendre les gaz sans mouvement parasite… en l’absence de vent et de top-case. La prise au vent latérale est importante et si vous vous retrouvez sur une portion d’autoroute dégagée avec du vent, la conduite donne une impression de flou et d’ondulation à haute vitesse qui incite à rendre la main et à revenir à des vitesses légales. Un sentiment essentiellement présent en solo et par vent soutenu et en ligne droite. Traverser une zone protégée à la vitesse quasi maximale de 230 km/h à 8.000 tr/min donnera à contrario un sentiment de sécurité et de tenue de route irréprochable. Il en sera de même sur les grandes courbes à vitesse élevée où elle s’inscrit sur un rail sans comportement parasite.

Le réglage de la hauteur de bulle prend ici tout son intérêt afin de faire varier la pression en fonction de la conduite, de la taille du pilote et de la vitesse. Mais même en position haute, la bulle ne génère aucun remous dans le casque ni d’infrason comme on peut le constater sur d’autres modèles.

On peut ainsi enquiller 450 kilomètres sans le moindre arrêt, en toute tranquillité, sur le 5e et dernier rapport. Il manque juste la radio en fait…

Honda Pan European ST 1300 en duo

Départementales

La Pan se retrouve avec autant de plaisir sur petite route et sur départementales, avec un rythme alternant au grès de l’humeur du pilote entre conduite dynamique dans les tours ou rythme pépère à 2.000 tr/min sur le dernier rapport. Si les virages se font plus serrés, certes son poids fait qu’elle emmène un peu son équipage, mais un simple appui sur les freins et sur le guidon et on rectifie la trajectoire en toute sérénité, même sur l’angle. La ST offre à ce niveau des possibilités d’improvisation que peu de modèles de ce gabarit autorisent. Et en sortie de virage, il y a toujours assez sous l’accélérateur pour relancer la machine sans y penser.

Honda Pan European ST 1300 en duo

Confort

La selle est agréable et se révèle confortable, aussi bien pour le pilote que pour le passager. Les défauts de la chaussée sont particulièrement bien gommés, même en cas de grosse dégradation et sans pour autant être souple. La selle lisse est vraiment lisse mais c’est un détail au quotidien.

Selle Honda Pan European ST 1300

Freinage

Le Dual C-ABS permettant de combiner l’avant et l’arrière, habituel chez Honda, fait encore des miracles avec une efficacité toujours aussi présente, malgré les débauches d’électronique de la concurrence. Résultat, çà freine bien et fort avec un bon feeling et toujours en ligne, sans jamais déjauger. Le freinage est ainsi largement à la hauteur de la machine et de ses ambitions.

Freins Honda Pan European ST 1300

Consommation

L’ordinateur de bord fait peur en ville, grimpant facilement à des consommations instantanées de l’ordre des 18 litres/cent. Forcément, la première se suffit à elle-même en ville et on passe tout au plus la seconde. Du coup, la moitié de la jauge à essence arrive dès 160 km. La consommation redescend à un chiffre raisonnable sur départementale et oscille entre 6 et 7 litres au cent, ce qui reste raisonnable pour la cylindrée. A vitesse stabilisée et 90 km/h sur nationale, elle peut même se caler sur du 5 litres au cent. Du coup, avec le réservoir de 29 litres, on peut tout à fait envisager de longues virées de plus de 400 kilomètres, voire 450 kilomètres surtout avec une conduite cool sur départementale, le 4 cylindres autorisant sans souci d’être sur le dernier rapport à 3.000 tr/min. Dès que la moto tombe sur réserve, l’indicateur indique le nombre de kilomètres estimés restant.

Réservoir Honda Pan European ST 1300

Pratique

Les deux valises latérales offrent une excellente contenance avec leurs 35 litres. Elles sont surtout mieux intégrées dans la moto (et donc moins larges extérieurement) que sur d’autres modèles, ce qui fait moins craindre de ne pas passer.
La selle se règle sur trois positions très facilement. Il suffit de la soulever, de choisir l’un des 3 crans à l’avant et de la caler sur l’un des 3 crans à l’arrière. L’opération prend à peine plus d’une minute.

Rangement valise Honda Pan European ST 1300

Conclusion

Ce n’est pas la moto la plus fun, ni la plus technologique par rapport à la concurrence qui a davantage évolué depuis. La Pan European confirme par contre sa réputation d’excellente GT capable d’avaler les kilomètres en solo et en duo sans effort et avec le confort. Officiellement 2.000 euros moins cher qu’une FJR 1300, elle se négocie encore moins cher en concession, la positionnant au meilleur rapport qualité/prix du marché, et ce d’autant plus avec la qualité Honda. Et pourtant, elle est très loin d’un second choix avec des prestations au jour le jour n’ayant pas grand chose à envier à des modèles bien plus chers. Un excellent choix pour qui veut voyager loin en toute sérénité.

Points forts

  • prix
  • confort
  • protection
  • finition

Points faibles

  • poids
  • stabilité sur autoroute

disponible en bronze, rouge

Fiche technique Honda Pan European

Calcul coût assurance ?

AMV Combien pour assurer votre Honda Pan European ST 1300? Devis en ligne
SOLLY AZAR Calculez le prix de votre assurance Honda Pan European ST 1300 en 2mn avec SOLLY AZAR

Commentaires

GSX1400K2

Erreur : on ne dit pas qu'elle n'a pas perdu une seule ride, mais plutôt qu'elle n'en a pas pris une seule...ou alors, le sens voulu n'est pas celui que j'imaginais (bref...la bécane à salement vieilli). ;)

10-06-2013 10:22 
RJVB

Ou plutôt ... cela suggère qu'elle n'a jamais été jeune :P

10-06-2013 12:53 
GPNo-it

@RVJB,
commentaire d'un guzziste ?

24-06-2013 21:15 
RJVB

Et ça, commentaire de qq'un qui ne répète pas du tout des choses sans savoir de quoi il parle? pipeau

24-06-2013 22:21 
claude macé

ce qui est trés bien le réservoir d'essence pour 450 kilometres sur les goldwings honda devrait faire quelque chose nous ne sommes olus à quelques kilos en plus votre avis ???? mais la Pan reste toujours une belle et bonne moto mon experiance en 1100 elle est partie entre de bonne main

09-07-2013 10:26 
113456

Peut-elle se comparer à la 1300 fjr ?

11-07-2013 18:20 
113456

PS: par "comparer", comprendre concurencer

11-07-2013 18:21 
domds

oui on peut les comparer, mais après les avoir toutes essayé, rien n'arrive à la cheville de la pan, c'est une moto fabuleuse ...

11-07-2013 23:21 
113456

Interressant, merci. J'ai essayé la fjr mais pas la pan. Faudra que je vois ça pour me faire une idée. Un pote arrive à 100Kkm avec sa fjr et en est toujours satisfait. Vrai que la Pan est plus fine, un côté cruiser non négligeable et possède un moteur unique.

12-07-2013 20:22 
bbertrand974

Pour ma part modèle 2002 bientôt 180000 km et que du bonheur.

13-07-2013 07:33 
Christian Potié

La mienne 19000 km modèle 2009. Je crois que rien ne pourra remplacer ma Pan.

03-08-2013 13:19 
Panpan_a_moto

La mienne ... Rouge Candy, 1ère immatriculation décembre 2012 ... Pas beaucoup roulé de décembre à avril et je viens de passer les 12.000 km avec.

Conso moyenne 5,55 l/100.

04-08-2013 07:57 
PeterGab

ma première revendue à mon frère (ST100, pour remplacer sa "vieille" de 7 ans d'âge), seconde une ST1300 d'occasion, qui a maintenant 10 ans. Zéro problème.
Nous revenons d'une balade de 4 jours, jamais un soucis d'autonomie :)
Et on voit des kilométrages exceptionnels sur les Pan, certainement le plus élevé du marché.

22-08-2013 10:39 
Firebladeur

Le rédacteur n'était-il pas très bien réveillé ?? lol

"elle n’a au final pas perdu une ride" >> en gros elle fait vieille ou pas ??

"douze étoiles habillant la calandre." >> depuis quand il y a une calandre sur une moto ?

"A contrario, la ST 1300 se relève aisément pour le même pilote" >> quel est le sens de la phrase ??

"Les premiers kilomètres d’heures s’effectuent donc avec circonspection" Pardon ?

Perso, j'ai eu l'occasion de rouler quelques fois en Pan et je garde la sensation d'avoir piloté une très bonne machine, vraiment aboutie, qui impressionne un peu par son gabarit au départ mais une fois les 1ers tours de roues fait, ce n'est que du bonheur..
Bref une bonne machine, INCREUVABLE, comme sait les faire le 1er vendeur de moteur au monde.

25-09-2013 08:52 
bsdevillepoix

Je pense en acheter une et je chercher quelqu'un qui m'en dira du mal depuis deux ans .....encore personne.
Donc ça va le faire.

21-11-2013 19:33 
danny

bonjour a tous les motards et motardes, moi ausi , depuis plus de 3 ans je roule en st 1300 pan europeanne, apres une 1200 bandit, moto achetee neuve noire, excellente moto malgre
son ancienne conception, tres maniable, tre bon freinage couples, avec l abs, reservoir de 29l
mais un seul regret que la fourche ne soit pas reglable, qun seul levier reglable, les radins!!
en bref cette moto aurait du subir une bonne mise a jour comme la fjr 2013!!, il es toujours question de la nouvelle pan , mais quand ??

22-12-2013 12:37 
Jean Gallot

Moi, j'ai 270.000kms sans problème. Seulement changement des trois disques de freins qui étaient en dessous de la tolérance à 200.000kms
Changement des pneus tous les 6.500kms (Metzeler Z6) et changement des plaquettes de freins tous les 10.000kms.
Moto indestructible. C'est un modèle 2002 avec une mauvaise tenue de route... Goufflez le pneu AV à 3,2kgs et AR à 2,9kgs, en réglant la bulle plus basse quand la vitesse est au maxi. Chronométrée à 224kms/h en maxi.
Voilà les petites nouvelles.
Bonne route

28-12-2013 17:55 
Kaljyste

Merci de tous ces commentaires.

Après avoir essayé une Pan il y a une dizaine d'année suite aux conseils d'un ancien qui avait eu une cinquantaine de bécanes dans sa vie - à ses dires - et qui la plaçait en tête, j'ai été très agréablement surpris par l'essai. Je roulais en 750 VFR Carat dont j'étais plus que satisfait jusqu'au jours ou un C. m'a coupé la route et éloigné de la moto pendant quelques années.

Je décide de reprendre la moto il y a un mois . Je viens donc d'acquérir une PAN que je suis allé chercher à l'autre bout de la France.

Au retours que de flottements. J'ai regretté mon achat et m'apprêtait à la revendre. Je roulais à 110 sur l'autoroute et jamais autant de voitures ne m'ont doublées. Et puis cet aprem, suite à vos conseils j'ai enlevé le top case. Rien à voir. J'ai pris des vitesses que je ne mentionnerai pas. Le pied total. Je crois que je vais la garder la belle. Si ce n'est son poids pénalisant à l' arrêt et encore je commence à m'habituer, c'est parfait et c'est une bonne bécane que je recommande. Je n'ai fait pour l'instant que 2000 bornes mais vu vos commentaires, et toutes les Honda que j'ai eu sans jamais un problème je pense que ça va être un long bail. La première une 125 XL il y a ...... 43 ans. Déjà !!!! Zut. Jamais rien fait dessus. Increvable.

Merci à tous et merci à ce site qui est vraiment un repaire de motards très sympa.

25-12-2016 19:49 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous