english

Essai Honda VFR 800 V-TEC ABS/Dual CBS - K09

Apparu en 1986, le Honda VFR fait désormais partis d’une longue lignée de machines à part. Tout d’abord d’une cylindrée de 750 cm3, le GT/sport Honda cube désormais 800 cm3 et embarque depuis 2002, le fameux V-TEC. Monument de fiabilité mécanique reconnu par tous, routière infatigable au dessin et aux aptitudes sportives marqué, le millésime 2009 prolonge dignement la famille inoxydable des VFR.

Honda VFR 800

Découverte

Dotée d’une esthétique acérée, le design de cette moto la rend mobile même à l’arrêt. La finition est impeccable, l’ergonomie soignée, l’ajustement des éléments n’appelle aucune critique.

Les traits les plus marquant sont d’emblée la finesse de la machine et son apparente aptitude au duo que nombre de modèles actuels du segment semble oublier. A noter que le dosseret de selle est livré d’origine. Sport oblige...

Le châssis est composé d’un cadre double poutre en aluminium, utilisant le moteur comme élément rigidificateur. La suspension arrière fait appel à un monobras oscillant, bien mis en valeur par l’emplacement des très stylés échappements sous la selle, principe qui permet également d’alléger visuellement la moto... mais aussi de minimiser la place disponible sous la selle : un antivol en U.. et puis c’est tout.
Le freinage fait appel à un double système combiné avec antiblocage ABS, qui permet la mise en action des freins avant et arrière simultanément, en ne pressant qu’un des leviers, au pied ou au guidon.

Honda VFR 800

En selle

La VFR semble petite pour un pilote de plus d’1m80 mais est accueillante. Les genoux sont bien logés,
la position de conduite idéale, assez sport mais loin des extrêmes, afin de conserver le confort GT. Seule la bulle se révélera trop courte et nécessitera l’option haute pour les plus grands.
Le compte tour à fond blanc, en place centrale, se révèle judicieusement positionné par rapport aux autres cadrans digitaux, disposés de part et d’autres, qui distillent, eux, nombre d’informations : tachymètre , jauge d’essence, température moteur, horloge, température extérieur, trips partiels.. etc. Notez aussi la présence d’un système anti-démarrage par clé codée.
Le réservoir de 22 litres autorise des étapes de 300 km. Les rétroviseurs sont larges, et exempt de vibration à tout régime.
Le poids tout plein fait est surprenant : 244 kg... et pourtant, on ne ressent pas un tel encombrement.

Contact

Le son du V4 est des plus feutrés. Le moteur distille un son métallique qui devient plus rauque dans les tours. Aucune inertie moteur, le bloc prend ses tours avec vivacité.
La boite de vitesse est précise et douce.

Honda VFR 800

En ville

Les leviers de commande agréables, la douceur du moteur fait merveille et permet des reprises à bas régime, sans heurts. La VFR reste vive et facile à placer dans la circulation.
Départementale
Il est temps de goûter au système V-TEC. Décrié lors de sa mise en place, en 2002, après modification
en 2006, le passage de 2 à 4 soupapes intervient désormais 200 tr/min plus bas à l’accélération et 700 tr/min à la décélération.
A l’usage, le principe mécanique semble désormais agréable et gratifie le pilote d’accélération très franche et efficace. Il convient de bien surveiller la vitesse qui aura tôt fait d’être déraisonnable.
En 4°, à 6 500 tr/min et environ 80 km/h, le régime est quasi calé sur ce phénomène de «post combustion
» et permet de d’apprécier le caractère moteur à chaque dépassement, dans un bruit de turbine
La géométrie rigide de la VFR permet d’apprécier sereinement la route, d’autant que son freinage intégrale saura juguler vos excès d’optimisme. Cependant, l’action simultanée des freins, avant/arrière est surprenante au début, surtout en courbe pour asseoir la moto. Certes, le levier choisi commande plus directement à sa fonction propre mais la légère plongée de l’avant peu surprendre un instant.

Autoroute

130 km/h en 6°, à 5 500 tours, la zone rouge est à 12 000... soit près de 250 Km/h en pointe sur section autorisée, la VFR vous rappelle ses deux visages : GT ET Sport.. ou l’inverse, à votre convenance.

Honda VFR 800

Freinage

Puissant, il permet de stopper la moto en sécurité avec l’ABS. Le Dual CBS est performant, une fois l’habitude prise de sa double action. En ville, il permet presque de n’utiliser que le levier de frein arrière...

Confort

La selle est ferme mais procure un confort certain. La position de conduite satisfait tant à l’escapade sportive qu’à de plus longues étapes.

Duo

Enfin une moto plutôt sportive qui pense encore à une utilisation en duo. De larges poignées permettront
en effet au passager de suivre sereinement toutes les évolutions de pilotage, assis sur une selle large.

Honda VFR 800

Pneus

Metzeller MZ 4. Bien pour prendre de l’angle en conservant une bonne longévité mais le choix d’une monte plus sport rendra la moto encore plus vive.

Consommation

Non mesurée.
Réservoir : 22 litres

Pratique

Une place pour un U mais guère plus. Le dessous de selle abrite surtout les échappements...

Honda VFR 800

Conclusion

La Honda VFR V-TEC reste sans doute le meilleur condensé sport / voyage de la production. Sa grande fiabilité, ses choix technologiques, sa finition et son aptitude au duo font de cette moto un modèle incontournable et, qui plus est, quasi seule sur son secteur.

Points forts

  • moteur : système V-TEC lissé et efficace
  • partie cycle
  • maniabilité
  • boite de vitesse
  • finitions

Points faibles

  • Prix

disponible en violet et blanc

La fiche technique du VFR 800

 

CFMoto