Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Essai Honda Vision NSC 110

Quand les cm3 n'attendent pas d'être grands

Essai sur trois semaines

Révolution ! Vous connaissiez les 125, on s'attaque au 110 ! Mais un 125, cela se traine déjà la teub ! Alors, un 110 !? Il faut l'équiper d'un kit NOS pour en tirer quelque chose, a fortiori en 110 cm3, seulement ? Mais parce que l'on ne recule devant aucun sacrifice pour vous faire découvrir autre chose que la moto, après les Forza et SH, nous sommes retournés chez Honda pour tester le plus petit des faux 125 avec le Vision 110, ou NSC 110 qui est en fait un 108 cm3. Alors que peut-on attendre d'une si petite cylindrée, avec un prix à la hauteur... 2149 euros, "seulement" ou déjà trop ? Essai

Honda Vision NSC 110 de coté : 1 925 x 686 x 1 115

Découverte

Hum ! C'est un 110, vraiment ? On dirait un 50 cm3 ! Tout est petit ici. Le poids tout d'abord à seulement 102 kilos, la hauteur de selle à 755 mm, la longueur de 1855 mm. En fait, cela ressemble à un SH 125 mais en version miniature ou modèle réduit.

Monocylindre, 2 soupapes, refroidi par air

La seule chose qui est grande, ce sont presque les roues de 14". Et comme la lignée SH n'est pas loin, on retrouve également un plancher plat ainsi qu'une longue selle, sans vérin. Pour autant, ce n'est pas un scooter au rabais et la finition est bien là, depuis la peinture métallisée jusqu'à la qualité perçue des plastiques. Il y a même à la fois une béquille latérale et une centrale. C'est petit, pas cher, mais c'est bien du Honda. Et bonus, il ne nécessite que le permis A1.

Style à l'Italienne

Feu arrière

En selle

A seulement 755mm de haut, c'est le plus bas des scooters de cette gamme de cylindrée et les pieds se posent donc bien à terre naturellement même pour les tous petits gabarits. Les mains se posent sur le petit guidon et règlent facilement les rétroviseurs à la taille normale, plutôt efficace en termes de vision apportée.

Sous les yeux, le tableau de bord est réduit à sa version minimale, avec un simple compteur mais une jauge à essence ! Pas de trip partiel, mais un unique totalisateur analogique au centre du compteur avec son ambitieux 140 km/h.

Compteur et jauge à essence

Contact

Poignée de frein enclenchée et contact. Le Vision s'ébranle doucement dans un bruit feutré. Vous pourrez revenir en pleine nuit ou partir sans jamais réveiller les voisins. La sollicitation de la poignée droite se manifeste par un départ immédiat, sans montée en régime perturbatrice. C'est net et rapide. Et au feu suivant, le moteur s'arrête. Car oui, même le NSC110 dispose du Start & Stop, comme le Forza ou le PCX.

En ville

Malgré son petit mono de 108 cm3, le Vision démarre franchement et son poids plume permet d'avoir une accélération franche, en solo. On oublie ici toute vibration et le NSC évolue sur du velours. En duo, on sent nettement le poids du passager qui freine notablement les ardeurs du conducteur. Il n'en reste pas moins que l'on peut quand même faire flasher les radars donc il faut rester vigilant car on peut vite se retrouver à plus de 70 km/h quelques mètres après le feu. Petit, étroit, le Vision se faufile partout dans un trou de souris, d'autant plus que l'angle de chasse est particulièrement droit et permet de faire un demi-tour dans un mouchoir de poche. C'est d'ailleurs cette maniabilité extrême du guidon, plus proche du vélo que d'un scooter qui déstabilise au premier abord. Et puis au fil des jours à son guidon, on s'y habitue. Ceux qui auront fait le choix Vision de leur premier deux-roues motorisés se trouveront instantanément en terrain connu et facile.

Scooter urbain

Sur autoroute

Le Vision s'élance avec volonté sur l'autoroute pour plafonner bien lancé à un petit 110 km/h compteur au rupteur, soit un 102 km/h réel. Mais c'est son maximum avec toutes les bonnes conditions réunies. Si un faux plat arrive, la vitesse descend sous les 100 km/h, voire redescend jusque 80 km/h en cas de petite montée. On est ainsi 15 km/h plus bas qu'un SH 125 dans les mêmes conditions et 25 km/h plus bas par rapport à un Forza. On reste donc bien ici sur la file de droite en priant de ne pas se faire dépasser par un camion. Mais l'A4 ne se refuse toutefois pas en région parisienne et en se tenant bien au guidon et en étant vigilant, on peut avancer, à défaut de doubler, hormis quand le bouchon se forme.

Honda Vision NSC 110 en ville

Freinage

Pas d'ABS sur une si petite cylindrée, mais il y a tout de même le freinage combiné CBS, très agréable au quotidien. Le feeling est un peu mou, tout comme la puissance, mais cela rassurera un débutant. De tout manière les vélléités de vitesse ne sont pas non plus extraordinaires et le tout fait le boulot, sans excès ni surprise. Du coup, il est très difficile de bloquer même sur le mouillé.

Freinage Honda Vision NSC 110

Confort

Le Vision se défend au niveau confort... en solo. En duo même avec une passagère légère, les amortisseurs se compressent déjà et le moindre défaut de la chaussée se ressent alors facilement. Il n'en reste pas moins que les pavés dans Paris ou sur la place de la Concorde sont vivement ressentis dans le bas du dos à la fois pour le conducteur et pour le passager et a fortiori si le rythme est rapide. Cela reste acceptable en solo, même si l'on est en net retrait par rapport au grand frère SH 125 dont les prestations sont très nettement au-dessus.

Selle à 770mm

Pratique

Le coffre sous la selle offre la possibilité de mettre un jet voire un petit intégral. Le vide-poche ouvert à l'avant du tablier permet de glisser une paire de gants ou un smartphone.

Vide poche

Les intervalles de révision réduits à tous les 4.000 kilomètres réduiront également les coûts d'entretien.

Place pour un casque jet dans le coffre

Consommation

Honda annonce une consommation de 2 litres au cent et on est en effet à peine au-dessus à environ 2,2 litres au cent. Il faut dire que l'on essore la poignée au démarrage et que ce n'est pas le type d'éco-conduite idéale. Mais à rythme plus cool, la consommation peut effectivement frôler les 2 litres au cent, autorisant ainsi une autonomie de 250 kilomètres avec les 5,5 litres du réservoir. Par contre, pour avoir tenté le 100 kilomètres d'autoroute au taquet, la consommation monte alors et vous ferez tout juste 200 kilomètres.

Conclusion

Le Vision 110 est une bonne découverte. On part sur un a priori et on découvre une machine attachante, bien finie, cohérente, qui tire son épingle du jeu pour le prix d'un vélo électrique. Car à 2149 euros, on est sur des prix planchers que l'on trouve habituellement plutôt chez les petites marques avec une qualité et une longévité alors disparate. On le prendra volontiers pour aller chercher la baguette de pain le dimanche et même s'enquiller 100 kilomètres dans la journée sans souci. .

Points forts

  • maniabilité
  • finition
  • start and stop
  • prix

Points faibles

  • confort

La fiche technique du Honda Vision 110

Conditions d’essais

  • Itinéraire: ville + autoroutes interurbaines
  • Kilométrage de la moto : 400 km

Notez cet article : Note actuelle: 5/5 (2 votes)

  • Currently 5.00/5

APRIL MOTO Calculez le prix de votre assurance Honda Vision NSC 110 en 2mn avec APRIL MOTO
SOLLY AZAR Calculez le prix de votre assurance Honda Vision NSC 110 en 2mn avec SOLLY AZAR

Commentaires

olivierzx

Pourquoi faut-il le réviser tous les 4 000 km alors qu'une hypersport (CBR1000RR) ne passe à l'atelier que tous les 12 000 ?

Honda est devenu un grand spécialiste du vol déguisé/organisé avec la politique d'entretien de ses petits modèles ...

11-08-2017 17:36 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous

AlloPneus