Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Avis moto : Ducati Multistrada 1200

Essai Ducati Multistrada 1200 par les motards

Synthèse des 4 avis sur la moto

Ducati Multistrada 1200
  •   Moteur
  •   Comportement
  •   Confort
  •   Duo
  •   Equipement

La plus polyvalente des Ducati

Si les anciennes versions de Multistrada étaient des machines simples, cette 1200 embarque un paquet d'électronique : ABS, antipatinage réglable sur 8 niveaux, cartographie réglable selon trois modes, ordinateur de bord ultra complet, transpondeur électronique couplé à un anti-démarrage... Mais toutes ces puces ne doivent pas faire oublier les qualités intrinsèques de cette 1200. Typée trail routier, elle est disponible selon deux hauteurs de selle (850 ou 825 mm) et offre tout ce qu'il faut pour se faire apprécier au quotidien : rayon de braquage super court, embrayage souple, suspensions veloutées... Et le volet GT n'est pas en reste avec une protection excellente, un train avant neutre, et une géométrie de partie cycle équilibrée, mélange idéal entre agilité et stabilité. Seule la selle,souple mais aux angles trop marqués, ne conviendra pas à tous les postérieurs... Rien à dire côté freinage, fidèle au standards Ducati à savoir puissant et dosable et épaulé par un ABS très performant. Le moteur Testastretta, hormis son manque de souplesse face à un 4 cylindres, est tout simplement parfait. Vif et alerte dans les tours, plein en bas et partout ailleurs, il est capable de se plier à tous les usages. Mais l'addition finale est salée avec plus de 16 000 € pour la version de base auquel il faudra rajouter 4000 € de plus pour profiter des accessoires GT qui vont bien (valises latérales, poignées chauffantes, béquille centrale) et surtout des suspensions électroniques, option "obligatoire" identique à ce que propose BMW.

Motards

  • Age moyen : 47 ans
  • km moyen : 2.075 km
  • ristourne obtenue : 0 %
  • achat neuf : 100%
  • conduite : mixte (75%)
  • terrain : mixte (75%)

Commentaires | Modifs apportées | Monte pneus | Motos précédentes | Motos futures

Sélection de commentaires Ducati Multistrada 1200

10Cette moto arrache ! En mode sport une pression sur l'accélérateur, et non seulement on a l'impression de prendre un coup dans le dos mais il faut aussi faire attention car la roue avant à tendance (si on n'y prend pas garde) à prendre un peu d'altitude! 100 cv suffisent amplement.Gerald E. | 18/04/2010» Lire la suite

10Ca y est j’ai enfin touché ce 23 avril ma Multi 1200 après 5 mois d’attente (commandée en novembre 2009, rien qu’en lisant sa fiche technique !) ! Rouge Touring ! C’est vrai que la blanche est très belle aussi avec sa peinture nacrée… En plus elle fait « flic », ce qui aide les voitures à se ranger plus rapidement quand on arrive… Perso j’aime moins la noire, moins « lisible » en terme de Design et plus commune, car beaucoup de motos sont noires. Et puis la rouge à une telle « présence » !.. J’ai même rajouté des filets rouges sur les roues ! Quelle allure, on lit beaucoup mieux sa silhouette et elle est beaucoup mieux « ancrée au sol » !.. Sinon, vendredi qui devait être le plus beau jour de ma vie de motard s’est transformé en un véritable cauchemar !.. Imaginez-vous brutalement sur un bibelot en porcelaine rouge, tout neuf et à 19 patates retirées de votre compte le matin même, avec 1 m de sacoches en largeur, parachuté au milieu de la Grande Armée aux heures de pointe, puis de 30 km de remontée de file sur le périph tout bouché… Les mecs en motos me klaxonnaient et m’engueulaient en me dépassant tellement je les freinais en ne dépassant pas les caisseux avec 20 bornes de mieux… T’as le sentiment que tout le monde s’est ligué contre toi pour la foutre par terre dès le premier jour !.. Probablement le même sentiment qui doit étreindre le pauvre propriétaire d’une Ferrari neuve, qui doit éprouver un stress majeur rien qu’en voyant une voiture s’approcher à un moins d’un mètre de sa belle robe rouge… Enfin, ça y’est le « stress paroxysmique de la moto neuve » est passé dès le samedi… Après un gros week end passé ensemble à la dépuceler, 6000 tr maxi, voilà donc mon résumé: Moteur : Catapulte ? Faucon Millenium ? 5ième dimension où le temps comprime l’espace ? Téléporteur ? Quelle est le mot le plus approprié ?... En tout cas il y a réellement une dimension nouvelle avec cette moto grâce à cette position de conduite super relax et confortable associée à ce moulbif exceptionnel. Maniabilité : exceptionnelle, un vrai jouet, avec un toucher de route immédiat, ne demandant aucun temps d’habitude … Aérodynamique excellente : protection parfaite des mains, des genoux, du buste et même de la tête si on se recule en appui contre le dosseret (selle passager), ce qui permet d’arrondir le dos. J’ai juste un problème de bruit important dans le casque, mais plus lié à une visière qui ne touche pas son joint (réglage à faire sur mon Schuberth C3…). Je vais en essayer un autre le week end prochain… Le passager est très bien assis, il voit bien et la selle ne glisse pas lors des très longues accélérations en 2, 3 et 4. Mais en première attention à ne pas le débarquer !.. Quand on ouvre en grand, les wheelings sont systématiques en première, très faciles en deuxième et encore assez faciles en troisième surtout avec un passager… On frotte facilement les pieds du pilote tellement la prise d’angle est aisée. Jamais, dans les ronds-points, je n’avais eu l’occasion de sortir en 2ième sur la roue AR, dans le Paf qui suit le Pif, en étant encore légèrement sur l’angle comme en grand prix… Les commandes : super douces. Rien à dire. C’est pas vrai que la boîte est dure ! Elle est parfaite. Tout au plus on sent à l’embrayage l’effet du « plateau incliné » lorsqu’on débraye lors des inversions de couples. Mais sinon, il est très doux et progressif. Freins AV : très puissants et dosage parfait. L’ensemble compteur /compte tour est bluffant : lisibilité, infos disponibles et facilité d’obtention des infos telles que l’autonomie restante, la conso moyenne, la conso instantanée, la vitesse moyenne… J’ai posé dessus un Coyote V2, avec 2 aimants pour pouvoir l’enlever facilement, en position « Tête Haute ». Supe bien placé car il y à une visière naturelle avec le support pare brise. Les sacoches : quelques imperfections au niveau de la rigidité des plans de joints, et besoin d’habitude du système de fermeture, mais au final, très pratique à poser/déposer. Contenance suffisante, même si la droite est amputée par les échappements… Le béquillage : un vrai jeu d’enfant avec la poignée escamotable logée derrière le repose pied Droit. En « enduro » : j’ai pris une longue zone de chemins défoncés, certes à basse vitesse car elle est encore toute neuve, mais j’ai du me retenir de ne pas emmancher tellement j’ai senti qu’elle serait facile et bien adaptée en tout chemin… Tout au plus la roue AV secoue un peu et mériterait certes d’être plus grande pour cette utilisation, mais pas s’il faut payer cela au prix de la maniabilité sur route… Cartographies moteurs : Hier je suis passé en position « Urban » et là c’est beaucoup mieux en progressivité pour faire de la remontée de file ou de la ville. C’est vraiment une moto versatile + +. Les quelques petits défauts, car qui aime bien… ! Hauteur de selle : pas vraiment pour les nains, sinon vaut mieux choisir Harley… Il faut véritablement se cambrer avec mon 1m80 pour toucher les talons à plat. Même un gars de 1m87 ne touchait pas spontanément les talons à plat, surtout lié à la largeur de selle du bronco, car c’est plus une selle de cheval (sauvage) que de moto. Mais où est le frein AR ? On dirait un tambour de 120 mm !.. Même pas un ralentisseur, où seulement si vous appuyer très très fort… Heureusement le frein moteur est là ! Mais la moto plongerait moins si on avait plus de frein AR pour l’assoir, surtout à deux ! Vivement un kit de remise à niveau (diamètre maitre cylindre plus petit pour augmenter la course et la force ? …) ! Bruit au lancement moteur, la batterie semble complètement sous dimensionnée. On à peur que le moteur ne démarre pas ! Genre 2 CV en hiver !.. Pas très viril pour impressionner les gonzesses… Le bruit moteur : manque de volume sonore de l’échappement en roulage pour mieux prévenir qu’on arrive ou tout simplement se rappeler qu’on roule en Ducati… Par contre un petit coup de gaz au rétrogradage suffit à rappeler à l’ordre immédiatement.. Instabilité de l’injection lorsqu’on veut rouler à vitesse constante, surtout vers 4000 tr/mn : le moteur pompe constamment. C’en est désagréable… Je leur signalerai à la révision, mais j’aimerais bien avoir l’avis des autres proprios… La chaine est trop vite détendue et provoque des petits à coup en inversion de couple. Attention, le grand débattement de suspension oblige le brin mou à être assez détendu dès le départ !.. La tension de chaine nécessite de déposer le garde boue AR (la bavette qui masque le pneu). Un vis parmi les 3 s’est d’ailleurs cassée en la dévissant !.. Je crois que je vais peut être définitivement l’enlever… Par contre, ensuite et avec un peu d’habitude, elle est très facile à retendre avec les outils fournis. Finition câbles: une gaine noire de regroupement/finition autour des câbles et faisceaux de guidons n’aurait pas gâché la finition ! Je l’ai fait avec du scotch noir et ça évite de compter tous les câbles… Les phares : éclairent au plafond et réglages pas évidents... Consommation : plutôt 300 km avec 20 l quand on utilise le moulbif ! Sinon, pour ceux qui chassent le 5 litres au 100 c’est probablement possible, mais y’a certainement des motos moins chères et moins sportives pour se trainer à 130 qu’une Multi 1200 au ralenti !.. Conclusion : le PIED MAXI ! Ca valait la peine de faire la queue pendant 5 mois pour être servi parmi les premiers !Tilou45 T. | 17/05/2010» Lire la suite

10En dehors de son prix stratosphérique, c'est du pur plaisir que je prends au guidon de cette 1200 MTS Touring. Tant seul, qu'en duo. Il faut le vivre ! Confort, performance et qualité sont au rendez-vous, pour cette machine avec du caractère, pouvant être souple et très sportive selon ses envies de conduite. Les ingénieurs Italiens ont bien œuvré. Un régal !X B. | 14/01/2011» Lire la suite

8Après plus de 25 ans de moto, ma première Ducati.... quel plaisir... même si je ne suis pas un enthousiaste de l'électronique sur les véhicules, je suis bluffé par cette MTS 1200. Facile à prendre en main, moteur génial, je retrouve le plaisir de rouler à deux dans un confort... sans avoir besoin de prendre un 6 cylindres avec douche et toilettes. Position haute, qui permet d'être droit, de voir loin pour essayer d'anticiper. 300 km avec un plein, services tous les 12.000km, c'est bien agréable. Surpris en bien par les Pirelli Scorpion. Pour les cotés à améliorer, le frein arrière est inexistant, la béquille centrale est mal conçue, gène le positionnement des pieds sur le marche pied, pas de warning pour une "Touring", batterie sous dimensionnée, faire une prière avant de démarrer ou/et rouler tous les jours. Quelles autres solutions pour un choix de pneus ? Ducati nous a fait une moto "nouvelle" et le meilleur signe est que certains l'aiment et d'autres la détestent. Pour la prochaine loto, c'est une Norton 961.Pierre A. | 28/06/2010» Lire la suite

Modifications apportées

Quelques pièces carbones - Gerald E.

Rien. Y 'a tout en Touring S. - Tilou45 T.

Supprimer béquille centrale car mal conçue et elle "touche". - Pierre A.

Pneus montés sur Ducati Multistrada 1200

Marque ModèleNombre
PirelliScorpion Sync2
Pirelli1
PirelliScorpion Trail1

Motos possédées auparavant

Marque ModèleNombre
BMWR 1200 GS Abs 12002
BMWK 1200 R 12001
BMWR 1100 S Abs 11001
DucatiMultistrada 1200 12001
DucatiST3 9921
KawasakiZ 1000 SX 10001
SuzukiGSX-R Ie 05-> 10001
SuzukiT 3501

Motos futures envisagées

Marque ModèleNombre
Commando 750 10001
DucatiDiavel 11981
DucatiSélectionnez le modèle1
SuzukiGSX-R Hayabusa 08 13401