Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Z'humeurs : Que retenir du GP d'Argentine ?

Le pari de Miller, la victoire de Crutchlow, les errements de la direction de course, les comportements dangereux...

La rédaction vous donne son avis sur une course hors norme

Les Z'humeurs
  • Alexis

    Alexis, Journaliste

    Lorenzo qui parvient à marquer un point, incroyable ! Plus sérieusement, la direction de course est passée complètement à côté de l'événement, depuis la procédure de départ imaginée sur le vif aux non interventions sur les multiples incidents. Il va falloir recadrer tout ça pour l'intérêt du sport et la sécurité des pilotes. Dommage, car ça éclipse la superbe victoire de Crutchlow, la 750e pour Honda dans la catégorie reine.

  • David

    David, Rédac'

    Vu les contacts qu'il y a eu, étonnant de ne pas voir plus de sérieux accidents ! Ce serait sur une route normale, il y aurait des civières. En attendant, ceux qui voulaient du spectacle en ont eu pour leur argent. Par contre, l'ambiance dans les paddocks risque de prendre du plomb dans le stand.

  • Jean-François

    Jean-François, Doc' Méca

    Quel GP, que de rebondissements, mais surtout, quel dommage que Marquez pète les plombs comme ça. Son comportement en piste n'est pas digne d'un "grand pilote". Ses bousculades relancent la guerre avec Rossi. Ce n'est pas bon pour le sport. Regrettable! Et sinon, bravo Cal et bravo Johann, magnifique podium, on attend la première victoire avec impatience, mais son dépassement sur Pedrosa était carrément limite, à ne pas renouveler !

  • Grégoire

    Grégoire, Chroniqueur

    Je me fous complètement du Motogépé. C'est un concours de stouquettes lourdingue, avec ses micro-scandales puérils et ses polémiques niaises. Dire qu'avec le budget annuel d'une seule écurie on pourrait sortir de la misère 2.500 familles d'Argentine. Ça me débecte.

  • Damien

    Damien, Essayeur

    Retenir tout d'abord la très belle bataille à quatre de Miller, Zarco, Crutchlow et Rins. Ce dernier prouve que les Suz' sont de retour et ça fait plaisir. Et puis la lutte pour la victoire de notre frenchie, pas loin de réussir. Son dépassement sur Pedrosa suit l'écart de ce dernier, qui en commet une deuxième en ouvrant les gaz sur le mouillé… j'ai eu peur pour ses cervicales. Et puis, bien sûr, la remontée de Marquez. Impressionnante certes, mais d'une prise de risque totale et d'un égoïsme primaire; le 93 a cumulé les fautes, les chocs, jusqu'à l'accident avec Espargaro (belle course d'Aprilia), touché au genou et Rossi, percuté et sorti de la piste. C'est ce cumul qui prouve l'attitude, selon moi, inqualifiable de l'Espagnol. S'en suit les déclarations outrancières de l'Italien… la Comedia Del Arte est de retour. En espérant voir plus propre désormais.

  • Hervé

    Hervé, Reporter

    A l'instar de ce magnifique pays le GP d'Argentine fut un festival d'incohérences...
    Un départ digne d'une parodie avec un Australien qui nous l'a fait à l'australienne et une DORNA à l'espagnole... prouvant ainsi que le droit est du coté de ceux qui gueulent le plus fort et une course qui nous a enchanté par ses rebondissements .. surtout quand le père Marquez veut absolument faire sa place et envoie valdinguer tout ce qui se trouve sur son chemin. J'attends toutefois avec une certaine impatience le moment où il y en a un qui va poser son poing sur la tronche du catalan et sur celle de son père par la même occasion. Ce garçon est un équilibriste, mais quelquefois ses prestations ont plus des allures de jeux du cirque que de la MotoGP, m'est avis que si il n'y en a pas un qui le calme cela va finir mal. D'autant que cela donne des idées aux autres !! Zarco 2 c'est bien, mais je pense vraiment que si on reste dans la juste vérité des choses, le coup qu'il a fait à Pedrosa était du même acabit. Vous allez me dire quand les deux vont se retrouver pour se disputer la première place cela risque d'être fort chaud et c'est le troisième qui va tirer les marrons du feu ! A part cela on peut noter que maintenant les équipes satellites ont quasiment le même matos que les usines et ça c'est un sacré plus pour la course.

Plus d'humeurs

Commentaires

roadsixsix

il est certain que ROSSI en rajoute un peu, cela reste verbal, a l'inverse marquez en rajoute mais physiquement,ce qui est autrement plus agressif et dangereux, a croire que les espagnols gardent les pieds sur terre tant qu'ils ne sont pas adoubés comme des dieux, voir aussi Lorenzo et ses déclarations, ce qui n'est pas nouveau, qu'un enfant de maternelle se verrai reproché !
ZARCO a été un peu trop agressif,mais si la piste avait été séche, PEDRO ne serait pas tombé, ou si la piste avait été trempé le 5 n'aurait pas osé cette action, marquez a poussé ROSSI dans l'herbe, c'est toute la différence.
Pour répondre à Grégoire, on pourrait aussi amélioré les conditions de vie de beaucoup en ponctionnant beaucoup plus les très hauts revenus tout en conservant des loisirs et plaisirs pour tous.
sur ce je vous laisse je vais préparer ma bécane pour la manif du 14 organisée par la FFMC entre autres, au fait qui de vous y sera ?

12-04-2018 09:20 
eric 12 bandit

Moi, ce que je vais retenir, c'est Miller qui débranche tout et fait une qualif d'extraterrestre. A retenir également que la Ducati Pramac lui convient d'avantage que la Honda client...

La belle course de Rins sur la Suz qui n'est plus ridicule en moteur et comme le chassis est très bien né, cela fait une machine de plus qui se battra pour les podiums chaque WE. Et ça, c'est bon pour le spectacle !
Un grand bravo à lui !


Zarco... Pas grand chose à dire, il confirme ce que tout le monde sait déjà, ce n'est pas un futur grand, c'est déjà un très grand. respect
Il faut juste qu'il gère mieux ses dépassements... Il lui arrive encore trop souvent d'être limite...


Crutchlow, il est trop inconstant. Il dispose cette année de la meilleure machine du plateau, on l'attend devant à chaque GP. Là, en Argentine, rien à dire. Il s'est comporté en patron.


Pour le reste, je n'ai plus envie de voir ça ! Ni ce qui s'est passé sur la piste, ni ce qui s'est déroulé ensuite.... nul



VVVV

12-04-2018 11:03 
froggyfr99

Q'en retenir ?: les règles édictées par la FIM ont été allègrement bafouées du début à la fin. Alors pourquoi faire des règles ?

12-04-2018 13:52 
BIG83

Salut
Que Zarco fait 2 sourire devant les usines Yam....

Que si Grégoire est président, certains vont peut être vivre mieux ( ce qui n'est pas sûr du tout ) mais put.... on va se faire iech sans aucun loisir.

V

12-04-2018 14:54 
lassoun

Je retiens:
la grande forme des teams sat
le retour de suzuk
Miller qui méritait mieux
les angles prient sous la flotte
Rossi qui a envoyer son pitt bull mordre Marquez
et les umbrella girls qui sont toujours là!(et c'est tant mieux)

12-04-2018 17:23 
Aristoto

Que retenir : les teams satellites qui font aussi fort que les factory, et les belles courses de Suz et d'Aprilia mais aussi de Miller, Crutchlow et Zarco.

Un championnat très ouvert cette année, avec de nombreux pilotes et machines capables d'être devant. Il va être passionnant.



13-04-2018 08:23 
Gringo

Les 4 premiers, avec 4 motos/teams différentes, les 4 très bons sur un parcours difficile. Chapeau à eux.

Citation
eric 12 bandit
Crutchlow, il est trop inconstant. Il dispose cette année de la meilleure machine du plateau

Tu parles bien de Crutchlow ? Parce que ça n'est que le 2° GP et il est actuellement leader, et je ne suis pas sûr qu'il ai la meilleure bécane. La Desmosedici est bien nerveuse et la RC 213 a la tenue de route d'un tank qui écrase une Yam officielle (au hasard).

13-04-2018 22:23 
eric 12 bandit

Crutchlow ne débute pas en catégorie reine que je sache...
Je le suis depuis ses débuts ou presque. je l'ai vu en British superbike, en supersport, en WSBK et enfin en MotoGP.

Mise à part sa saison 2009, il a toujours été inconstant.

Et oui, la Honda en début de saison est la meilleure machine du plateau et comme Cal dispose d'une machine usine....
Même Marquez reconnait que sa monture est bien meilleure que l'an passé à la même époque.

Quant à sa place de leader du championnat au bout de 2 courses....
C'est à la fin du bal qu'on paye les musiciens... pipeau

Sans son problème sur la grille de départ, ce serait Marquez, sans son pneu avant "pourri" au Qatar, ce serait Johann...

Et rappelle moi qui était en tête du championnat à l'issue du deuxième GP l'an passé ??



VVVV

13-04-2018 23:56 
Gringo

Je reconnais à Cal le fait qu'il soit un très bon coureur. Qu'il ai fait preuve d'inconstances par le passé aussi.

Très bon GP de sa part, 100% propre, et gagne à la lutte face à 3 concurrents. Rien à redire. Vivement les prochains, en espérant que Dovi revienne à la lutte devant.

C'est juste que je ne suis pas sûr qu'il ai actuellement la meilleure machine. Bien qu'il ait une moto "usine", il ne bénéficie pas de l’ultra-personnalisation de sa bécane, comme en Team Officiel avec Marquez (je ne sais même pas si Pedrosa bénéficie du même traitement de faveur...).

Et comme pilote, c'est toujours difficile de dire qui est le meilleur vu la diversité des bécanes. C'est qu'on en a de potentiels champions...Dovi maitrise bien sa Ducat' (sur sec...), Johann est à la lutte pour les victoires et sans Honda, et Marquez reste un pilote exceptionnel. Je ne parle même pas de l'expérience accumulée par VR...

Je conviens que cela reste subjectif. Je changerai peut-être d'avis selon les prochains GP, et s'il gagne en constance justement.

14-04-2018 11:22 
eric 12 bandit

Mais je suis tout à fait d'accord avec ça, je n'ai jamais dit le contraire du reste...
Cal a fait une course très solide, je dirais même facile. Il est resté calé tranquille en 4ème place et a attaqué quand il le désirait. Johann n'a même rien tenté dans le dernier tour. D'ailleurs il le dit dans l'interview d'après course, il savait que la victoire se jouerait entre lui et Marquez.
Il a le potentiel, la machine, il n'y a plus qu'à ! Son pire ennemi c'est lui, ce sont ses nerfs et il le sait !

Quant à la différence entre une Honda HRC et une factory LCR, la différence doit être extrêmement minime, s'il y en a une. Les réglages sont certainement différents, mais ils le sont d'un pilote à un autre au sein d'une même équipe...
Il ne faut pas non plus oublier que le pilote de pointe de Honda, c'est Marquez et que la machine, au départ, est développée pour lui. Normal qu'il soit celui qui l'exploite le mieux. Il ne faut pas oublier non plus qu'avec l'électronique unique, le niveau s'est nivelé. Et ce n'est pas moi qui le dit, mais le grand patron de chez Yamaha France qui a affirmé qu'entre la Yam de Rossi et celle de Johann, la différence était infime cette saison et que c'était le cas également pour Honda et LCR, ainsi que Ducat et Pramac. Du moins pour la machine de Petrux.

Ce qui est leur intérêt du reste. Qui marque des points pour Honda et Yam sur cette course ???

Quant à Dovi qui maîtrise bien sa Ducat (sur le sec)... Nous ne devons pas regarder les mêmes courses ? Il maîtrise également sur le mouillé.
Et Petrux aussi. Dovi fait partie des pilotes les plus rapides sous la flotte.
L'an dernier victoire à Motegi sous la pluie avec des derniers tours d'anthologie face à Marquez. Et victoire à Sepang également sous la flotte.



VVVV

15-04-2018 00:58 
BIG83

Salut
Le point de vue de Gibernau :
[fr.motorsport.com]

et mention très bien à Cal.

[www.paddock-gp.com]

Depuis quand Gala et Closer couvrent les motogp ????nul
V

15-04-2018 12:59 
Gringo

Citation
eric 12 bandit
Quant à Dovi qui maîtrise bien sa Ducat (sur le sec)... Nous ne devons pas regarder les mêmes courses ? Il maîtrise également sur le mouillé.

Avec la Desmo ?
Dovi a (bien) limité la casse, mais s'est retrouvé en difficulté dans ses conditions.

Il le confirme, le circuit et les conditions climatiques ont été compliquées. Je ne sais pas s'il a sa part de responsabilité, mais il semble critique quand aux pneus choisis pour sa course.

moto-sport

Ceci dit, ça n'a pas été facile pour aucun pilote.

15-04-2018 15:05 
eric 12 bandit

Le circuit Argentin ne lui réussit pas. Que ce soit sur le sec ou le mouillé.
Du coup il est content d'avoir marqué des points alors que trois de ses principaux adversaires repartent avec un zéro pointé.
Il limite bien la casse.

Quant aux conditions, ce sont les pires. Piste presque sèche sur la trajectoire...
Le séchant, Rossi déteste par exemple, alors qu'il est l'un des meilleurs sous la flotte. Zozo, on n'en parle pas...


VVVV

15-04-2018 16:23 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous