Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Z'humeurs : la moto idéale...

... qui n'existe toujours pas

La rédac vous livre ses définitions et idées

Les Z'humeurs
  • Damien

    Damien, Essayeur

    La moto idéale, c'est celle qui est, ou sera un jour, dans le garage et devant laquelle on sent que, même sans la rouler, rien qu'en la regardant, elle nous emmène loin. Le souci est que, dans l'absolu, il faudrait avoir plusieurs meules pour couvrir "tous" les usages : quotidien, voyage, enduro, circuit, custom et ancienne... Un trail est un bon résumé de la moto en général. Mais ça fait pas du circuit... Et puis c'est pas les plus jolies machines. Finalement, il faudrait qu'elle fonctionne à l'air, soit anti-radar et protéiforme.

  • David

    David, Rédac'

    La moto idéale, c'est celle qui te plait le plus ? ou répond à ton besoin à un instant T ?

  • Grégoire

    Grégoire, Chroniqueur

    La moto "idéale" ne peut pas exister, puisque l'idéal appartient par définition au domaine des idées et pas du concret, du matérialisé. Parlons alors plutôt de moto "parfaite", où parfait est employé pour caractériser l'adéquation de ladite moto à la tache à laquelle je la destine. Oui, j'ai donc plusieurs fois eu une moto "parfaite", ce qui est déjà pas mal. J'ai aussi eu une moto magique et là, c'est encore mieux.

  • Hervé

    Hervé, Reporter

    La moto idéale, drôle de concept complètement dépendant du sens exact que l'on donne à l'adjectif... Est-ce l'idéal chimérique ou l'idéal idyllique ? Comme la grande majorité des motards est plus encline à chercher la perfection qu'à partir dans quelconque rêve j'opterai pour la seconde hypothèse et dans ce cas, c'est sacrément chouette que cette brelle ne soit pas encore sur le marché, car ensuite tous les modèles seraient conçus sur le même moule et avec la même technologie... on risque alors de bien s'ennuyer. L'idéal se doit de rester une réalité fictive, c'est ainsi que les choses progressent !

  • Alexis

    Alexis, Journaliste

    Une vraie bonne à tout faire : 180 kg grand max, une bulle qui protège du vent, peu de carénage, une suspension électronique qui permet de faire varier le débattement du simple au double (de 120 à 240 mm) selon les besoins, un moteur électrique qui s'auto-alimente en permanence grâce à la rotation des roues (ne me demandez pas comment, ça c'est le bouleau des ingénieurs) et des pneus ultra-révolutionnaires dont le composé multi-gomme se contracte au contact de l'eau ou d'un sol meuble pour accentuer la profondeur des sculptures, ou à l'inverse les réduire pour maximiser l'adhérence sur l'asphalte sec. Non, je ne suis pas sûr qu'elle existe un jour, on est plus dans la moto utopique finalement.

  • Sandrine

    Sandrine, Journaliste

    Une moto avec une selle basse ?

Plus d'humeurs

Commentaires

Orfeo34

Un gromono trail de 48 poney à moins de 6000 patates.

15-11-2018 20:46 
L'iguane

Ma moto idéale serait conçue en Allemagne, motorisée en Angleterre, dessinée en Italie et fabriquée au Japon.

16-11-2018 11:35 
roadsixsix

la moto qui a le droit de circuler de partout, sans restrictions, sans contraintes.
a l'opposé de ce qui se trame pour notre passion.

16-11-2018 12:42 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous

ixon