Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Z'humeurs : les péages urbains

La nouvelle idée de taxe "pompe à fric"

La rédaction livre son avis sur la question

Les Z'humeurs
  • Alexis

    Alexis, Journaliste

    Encore, encore et encore la même rengaine... Ceci dit, l'Etat prévoit de "permettre" aux villes de mettre des péages, rien ne dit que celles-ci auront les moyens de se doter des infrastructures nécessaires (on croise les doigts), ni même l'intérêt de le faire. Après, si les municipalités préfèrent inciter à la désertion de leur centre-ville...

  • David

    David, Rédac'

    Sachant que ma moto n'a déjà plus le droit de rentrer dans Paris à cause de son âge, j'ai déjà le sentiment de la grille, la herse et le pont levis et que l'amende pour y rouler sans vignette du coup vaut dîme et gabelle. Maintenant, la chasse aux deux-roues même non gênant sur les trottoirs est un autre péage. Bref, on est de moins en moins désiré.

  • Philippe

    Philippe, Journaliste

    Si la contrainte s'accompagnait de mesures permettant de vivre autrement ses déplacements urbains, pourquoi pas car les choses sont faites pour évoluer. Mais là, je n'ai pas le sentiment que ça aille dans le bon sens, l'offre de transports publics ne correspondant pas à tous les besoins. Triste société que celle qui nous attend...

  • Sandrine

    Sandrine, Journaliste

    La vignette Crit'Air est déjà une forme de péage interdisant les motos trop anciennes. A la limite, je préfère encore pouvoir y aller de temps en temps quitte à devoir payer une obole. Ceci dit, plusieurs villes le font en Italie et c'est assez indolore... surtout si après on peut se garer gratuitement à deux-roues avec un nombre de places suffisant.

  • Damien

    Damien, Essayeur

    Des centaines de milliers de camions étrangers passent par la France depuis des dizaines d'années. Pollutions, accidentalité (tiens, tiens…), congestion du trafic sont parmi les résultantes de cette circulation abusive. On sait ce qu'il advint de l'éco-taxe alors que cette mesure était, pour une fois, louable et nécessaire. La bobo-taxe a plus de chance de survivre : les usagers privés sont aveugles et sourds à la réduction de leur liberté, les grandes villes usent des dernières technologies pour chasser les récalcitrants du parcmètre et oblige au port de la vignette discriminante. Dans l'indifférence des résidents et la colère grandissante de la majorité des usagers. Où est le point de rupture…?

Plus d'humeurs

Commentaires

Karalex

Salut à toute l'équipe. Cette vidéo résume parfaitement ce que je pense de toutes ces nouvelles taxes cachées...

[www.youtube.com]

08-02-2018 10:23 
DiKo

Il faut prendre l'argent là où il se trouve, c'est-à-dire chez les pauvres. Bon d'accord, ils n'ont pas beaucoup d'argent, mais il y a beaucoup de pauvres.
Alphonse Allais (19ème siècle...)

08-02-2018 11:35 
Surfeur

Excellent...

08-02-2018 15:34 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous