Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Motardscope : Bruno Pasqualaggi

Bruno PasqualaggiJournaliste, écrivain, motard, touche-à-tout, principalement connu en tant que Président fondateur depuis 1982 du Moto Club des Potes sous le pseudo "Le Taz", Bruno Pasqualaggi a également défrayé la chronique dans les années 80 pour ses défis à motos. Il a édité son premier livre "Potarement" en 2006 suivi en 2009 par son premier roman "Je m'en souviendrai sûrement au dernier moment"... Rencontre avec un homme aux multiples facettes...

Interview...

  1. Si tu étais une moto, laquelle serais-tu ?

    Un VFR 750 à cascade à pignons sans hésiter car cette moto pour moi a marqué l'histoire de la moto comme le 11 GSXR de 89 que j'aurais pu choisir, mais le VFR 750 Carat RC36-1 modèle 1990 a été pour moi une révélation. J'étais amoureux des CB 1100 R de 81 et 82 mais là Honda nous sortait une machine à tomber par terre avec un look pour l'époque osé face au Stinger 750 de Kawa au 750 Gex et Yamaha FZR Genesis. La Honda avait une gueule de routière et vendue en t'en que telle mais quand tu roulais avec c'était pour moi la meilleur sportive qui pouvait exister à l'époque.

  2. Plutôt allemande, américaine, française, italienne ou japonaise ?

    Je suis Japonaise depuis toujours. J'ai donné côté européenne même avec un roadster Voxan, mais je suis toujours revenu sur une Jap, même au Québec. Je roule alors en Fury 1300 de chez Honda.

  3. Plutôt GP, WSBK, promosport, ou route ?

    Routes surtout ! Petites routes même ! La totoroute : non merci. Pour les circuits j'ai été dans les stands en t'en que spectateurs puis pilote mais pas longtemps car je suis route et pas circuit. Ensuite en tant que staff, j'ai été dans les villages tenir le stand FFM tourisme durant quelques année et bourseux, pour revenir quelques années plus tard comme journaliste. J'en suis revenu car il y a des organisateurs promoteurs qui sont d'abord là pour faire du fric sans passion et le reste pilotes, public et bourseux qui sont de moins en moins considérés. Du coup, sans hésitation pour moi, la moto c'est la route et les grandes balades entre potes.

  4. Quel trait de caractère d'une moto te correspond le mieux ?

    Ne pas paraître avec un moteur de dingue, comme le VFR ou toutes ces motos dites GT routière qui quand tu sais l'utiliser et l'apprivoiser dépose tout ce qui roule aux alentours. Comme on dit "le carénage ne fait pas la moto" ou "l'habit ne fait pas la moine"

  5. Quelle partie de la moto te fais le plus vibrer ?

    Son cœur "Le Moteur" bien évidement ! Si demain, je pouvais, ce serait un moteur, un cadre et des putains de sensations : un Bober mais sportif avec un V2 ou V4 dépouillé mais qui pousse.

  6. Si tu gagnais au loto avec le plus gros jackpot jamais gagné, combien de motos aurais-tu et lesquelles ?

    La série totale de la première VFR Carat en passant par la RC30, RC45 et NR750 + et la série totale des GSXR SACS "air huile" avant l'arrivée du refroidissement liquide du 1er GSXR 750 en passant par toutes les motos de la génération 1100 et pour finir une CB1100R japauto de 1983. Ensuite je pense que mon épouse me dira STOP

  7. S'il n'y en avait qu'une ?

    C'est dur comme réponse là ! J'ai eu la chance de rouler pratiquement sur tout ce qui roule, je sais je suis un motard gâté, je me suis payé mon rêve : un CB1100 R de 1982 et j'ai eu un RC 30. Mais s'il ne devait y en avoir qu'une qui soit pour rouler quotidiennement et faire mumuse ça serait "roulement de tambour" un NR 750. Mais comme je suis gourmant avec un 1100 Gex de 89 Formula !

  8. La moto dont tu ne voudrais pas, même en cadeau ?

    Une Deauville " je la mets dans le canal de l'Ourcq la première nuit " comme dans le Jo Bar. Avec le 750 Seven, pour moi, c'est la moto la plus moche au monde

  9. Quand et comment a débuté ta passion pour la moto ?

    J'avais 13 ans. Je roulais avec une 125 motobécane lt3. Arrivé au Québec à 14 ½ je roulais en 750 XR HD. Donc depuis tout petit, j'ai baigné dedans. Mon premier souvenir date de mes 8 ans quand j'ai découvert la mob AV 89 de papy et posé mon Q dessus. Quand à 10 ans j'ai pris mes premiers 20 km/h avec cette même mob et appris le même jour que des freins à tambours sous la flotte çà ne freinait pas à 100%; en gros, çà a été aussi ma première gamelle.

  10. Quel est le défaut qui en moto peut devenir une qualité ?

    L'adrénaline ou la jouissance de la route quand tu ne fais qu'un avec ta belle que tu peux tout lui demander. L'adrénaline est une forme d'excitation qui pour certain est un défaut mais sur la route quand elle est en osmose avec la moto "C'EST UN PIED INDESCRIPTIBLE"

  11. Parmi les qualités que l'on te trouve, quelle est la plus vraie ?

    J'ai le droit à un Joker ? La qualité que l'on me reproche souvent c'est ma franchise. Je dis souvent tout haut ce que la majorité silencieuse pense tout bas. Dans mes articles et autres notamment. J'ouvre souvent ma gueule en disant les choses telles quel sont et c'est pour cela que je me suis fait beaucoup d'inimitiés. Car toute vérité n'est pas toujours bonne à dire pour certains; mais pas pour moi.

  12. Qu'as-tu appris sur toi en entrant dans la moto ?

    L'humilité ! J'étais fougueux quand j'étais jeune et mes motos me l'on rappelé au début avec quelques belles gamelles.

  13. Quelle est ta définition du vrai motard ?

    Le respect de l'autre, l'entraide, la solidarité ! Pour moi être motard est un mode vie qui ne t'oppose pas aux autres mais un mode de vie qui te permet de faire Fi des classes sociales du statut de l'autre etc. Quand t'as un casque, sur la route, tu es comme tous les autres : un motard et stop, pas un cadre motard ou PDG motard. Un mode de vie qui fait qu'il y a une égalité de sexe car pas de distinguos entre femme et homme comme dans la société de tous les jours. Et je connais plus d'une motarde qui pilote mille fois mieux que certains machos PDG cadres motards

  14. Quelle est la qualité essentielle pour être un vieux motard ?

    L'écoute de la route, de soi et de sa monture. Mais avant tout admettre qu'avec l'âge les réflexes ne sont plus les mêmes et conduire en conséquence.

  15. Un truc qui t'énerve dans le monde motard ?

    La compartimention des mondes motards, la ségrégation de certains clubs purement axés sur telle ou telle moto ou marque qui ne tolère pas les autres GRRRRRRR. Aujourd'hui que l'on roule en scooter ou moto roadster ou sportive ou custom c'est une seule famille et STOP car les risques sont les mêmes pour tous !

  16. Une confession intime à propos de la moto ?

    Je lui parle sur long trajet et quand on a bien joué ensemble sur la route, je la remercie "mais chut !" toutes mes moto ont un petit nom aussi "mais ne le répète pas ! OK? "

  17. Quel pilote / SDS es-tu ?

    Pilote tasmanien quand la route le permet; allons prendre du plaisir. Comme SDS par contre, je dois être le pire des pire. Je suis affreux, je sors le genou dans toutes les courbes, ce qui est dur pour le pilote.

  18. Ton meilleur souvenir ?

    Houlà ! un seul !? t'es dur David ! Alors un kif récent, du moins qui date de 2008. Le fait d'avoir été aux 70 ans du ACE CAFE LONDON avec ma Tazette en moto et chacun sur la sienne

  19. Ton rêve en moto ?

    J'aimerai faire deux chose : rouler sur le circuit d'Assen mais en t'en qu'invité avec un gros twin type MT01; donc pas en course. Idem pour le Nurburgring. Car la première fois où j'ai tourné dessus j'étais grippé et je n'ai pas pu en profiter. Ensuite je me permets, je cherche en France à me reconvertir après quelque années comme boss d'un Moto club "30 ans" et quelques années en t'en que journaliste "correspondant presse pour un canard Québécois". Si un constructeur a un poste pour un vieux de 48 ans avec de l'expérience, je suis libre et me tiens prêt à toute proposition. "J'ai un cursus et profil qui pourrait intéresser".

  20. Ta plus grosse peur ?

    A 90 ans ne plus pouvoir faire de la moto ! Ok je suis court mais la peur de quelque chose ne l'empêche jamais d'arriver. Si elle doit le faire, alors je ne me fais jamais peur sur l'avenir.

  21. La phrase que tu te répètes toujours quand tu roules en moto ?

    "Putain c'est Beau" je sublime tout sur la route du paysage aux moments vécus... "reste un môme sur la route". Je rajouterai que je ne suis pas pilote mais simplement motard qui aime rouler et faire des RIDES avec ma moto accompagné de potes tout simplement. Je reste un idéaliste de la moto et un utopique à croire que notre passion sera possible dans les années à venir librement. Car quand on apprend qu'en France qu'il se crée une brigade contre la délinquance motarde comme il en existe au Québec ou aux States, je me dis que GLOUPS. Les bruits de couloirs en parlent pour répondre à la montée de phénomène Bikers en France, mais nous savons que rarement ce type d'initiative s'arrête là où ses prérogatives s'arrêtent et déborde toujours sur d'autre missions comme la chasse ou le contrôle de notre monde un peu plus poussé qu'il en est déjà aujourd'hui malheureusement.

Notez cet article : Soyez le 1er à noter cet article

  • Currently 0.00/5