Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Motardscope : Christophe Guyot

Christophe GuyotChampion de France Superbike 1998, vice champion du monde d'endurance en 2000, vainqueur des 24h du Mans en 2001, Christophe Guyot est un pilote devenu une figure incontournable du monde moto, notamment avec son écurie : le GMT94. Initialement 100% privée, le team a évolué avec l’arrivée de Yamaha Racing France comme partenaire en 2003. Au-delà de la compétition, le GMT 94 a une deuxième vocation : faire de la course un outil pour développer de nombreux projets en faveur des motards et de la jeunesse. Interview d'un grand pilote, abordable facilement, discret...

Interview...

  1. Si tu étais une moto, laquelle serais-tu ?

    Une R1

  2. Plutôt allemande, américaine, française, italienne ou japonaise ?

    J'aime toute les motos. Difficile de répondre.

  3. Plutôt GP, WSBK, promosport, ou route ?

    Tout absolument tout. Le GP parce que c'est l'histoire. Le WSBK pour ses motos et pour l'ambiance. Le promosport car les GP et les WSBK n'existeraient pas sans. La route ? Si j'avais le choix entre la course et la route, je choisirais la route parce que je peux rouler tous les jours. Et puis je n'ai jamais manqué une édition de Bercy, je suis le Dakar, le Touquet ...la seule discipline qui m'attire un peu moins, est le trial.

  4. Quel trait de caractère d'une moto te correspond le mieux ?

    Puissance. La plus puissante possible.

  5. Quelle partie de la moto te fais le plus vibrer ?

    Le moteur.

  6. Si tu gagnais au loto avec le plus gros jackpot jamais gagné, combien de motos aurais-tu et lesquelles ?

    Je ne suis pas collectionneur. Mais je me rachèterais bien une 1100 XS turbo avec kit chaîne. Je la regrette.

  7. S'il n'y en avait qu'une ?

    La toute dernière Yamaha R1

  8. La moto dont tu ne voudrais pas, même en cadeau ?

    Une moto à trois roues.

  9. Quand et comment a débuté ta passion pour la moto ?

    Tout petit je les regardais dans la rue. Mais je n'en disais rien à mes parents qui n'auraient pas compris. Difficile d'exprimer cette attirance par des mots.

  10. Quel est le défaut qui en moto peut devenir une qualité ?

    La combativité.

  11. Parmi les qualités que l'on te trouve, quelle est la plus vraie ?

    Je ne sais pas.

  12. Qu'as-tu appris sur toi en entrant dans la moto ?

    Que c'est aussi une école de la vie. Cette phrase n'est pas de moi. Elle est de Christian Sarron. Elle est vraie.

  13. Quelle est ta définition du vrai motard ?

    Respecter tous ceux qui n'en sont pas.

  14. Quelle est la qualité essentielle pour être un vieux motard ?

    Faire gaffe...

  15. Un truc qui t'énerve dans le monde motard ?

    L'intolérance parfois.

  16. Une confession intime à propos de la moto ?

    Je n'arrive pas à rouler doucement. Heureusement que la course m'aide à me freiner quand même sur la route.

  17. Quel pilote/SDS es-tu ?

    Comme tous les pilotes j'aime aller toujours plus vite. Ca ne change pas même si je ne fais plus de course parce que je sais que physiquement je ne suivrais plus.

  18. Ton meilleur souvenir ?

    Le jour ou j'ai remporté les 24 H du Mans.

  19. Ton rêve en moto ?

    Je rêve tous les jours sur ma moto. Sur route comme sur circuit. Rouler le 13 novembre prochain avec une R1 en compagnie de Philippe Monneret, Hervé Moineau et Christian Lavieille est une réelle excitation.

  20. Ta plus grosse peur ?

    > Un jour avec ma XS 1100 il y très longtemps, je roulais comme un fou sur une départementale et j'ai traversé une route nationale à fond. Je suis revenu en arrière pour comprendre, et là j'ai eu la peur de ma vie. Tout indiquait qu'il fallait s'arrêter. Je n'ai rien vu tellement j'étais concentré sur le fait d'être le plus à fond possible. En voyant tous les camions et voitures qui déboulaient, je me suis revu traversant sans voir. Je ne sais pas comment je suis encore vivant. J'y pense encore.

  21. La phrase que tu te répètes toujours quand tu roules en moto ?

    Qu'elle chance j'ai. Je me le répète chaque jour, qu'il pleuve ou qu'il fasse beau.

GMT 94 et Christophe Guyot