english

Histoire de motarde

Une belle initiative de tous

Vie de motard(e)s - témoignage... et APPEL DE PHARE...

9h30. J'arrive au collège, les deux motos de course dans la cour, les élèves de 3°D2, le prof de techno qui s'occupe de la sécurité routière, Glen et fiston. Tout le monde s'agglutine autour des motos, les élèves silencieux et qui semblent captivés.
- Ah, vous voyez, quand je vous parlais d'équipements de sécurité ! Me voilà passée en revue.... euh.... avec mon jeans. Bon, je n'étais pas très fière.... Leur expliquer que c'est effectivement idiot, que l'on croit toujours que l'on ne risque rien sur un court trajet mais qu'il ne faut surtout pas faire ce que je fais....Mon fils, cuir only, en profite pour encore parler de ma chute l'année dernière où ma veste textile s'était trouée ... Les élèves sortent de 1h30 de "théorie" en classe : vidéos pour montrer que l'on peut commencer les courses très tôt, pour voir et analyser les chutes en termes de protections et d'obstacles et bien sûr, sécurité sur route. Ils avaient apporté les bottes et la combinaison -pourtant de super pro- déchiquetées lors de l'accident de Glen pour montrer l'importance de la protection et je sais que cela les avait particulièrement marqués ! Là, les élèves posent toutes sortes de questions : sur les motos elles-mêmes, sur les courses mais encore sur la sécurité, sur mon casque modulable, les jets. Ils ont tous un papier sous la main où ils notent chacun ce qui les frappe le plus. Bien sûr, plusieurs en profitent pour toucher, pour caresser ces motos. Une ou deux filles me disant que les motos ne les intéressent pas mais quand même, elles trouvent ça super. Calme impressionnant -ce ne sont pas des anges d'habitude- et le prof ravi de voir que sa classe se tient mieux que celle de mardi. Bof, les gamins préféraient l'autre, plus agitée, certes, mais plus vivante ! Déception : le responsable de la presse locale qui avait fait tout un pataquès la veille pour venir.... ben, pas là...Et il devait faire un encart avec photos et tout pour un dossier sur la sécurité. Bof, toujours pareil, dans le midi.... L'heure de la récré arrive, il faut plier. Deux élèves se désignent bien sûr tout de suite pour mettre les motos sur remorque, café où tout le monde a l'air ravi. Tout s'est bien passé, dans les temps, élèves super intéressés. Merci au prof de techno qui s'occupe de l'ASSR et qui a permis ce genre d'intervention. Merci ? Non, comment dire ? Une heure après, j'avais dans mon casier un dossier qui m'en a presque donné les larmes aux yeux à le lire : une lettre de remerciements de sa part aux enfants d'être venus sensibiliser les élèves "fortement marqués si j'en crois leurs réactions" et une page écrite par chaque gamin. Visiblement, ils devaient écrire ce qu'ils avaient retenu et remercier. En feuilletant, on trouve, outre les informations sur les équipements, le pourquoi de la sécurité, les dangers des moteaux -en français dans le texte:-))) trafiquées, le pourquoi ne pas peindre les casques -cela revient dans presque toues les feuilles-, pourquoi ne pas tenir le casque sur le coude, les dangers de la route et des obstacles. Des choses qu'ils savaient peut-être déjà mais rendues plus vivantes certainement mais je leur laisse la parole : "Quand ils nous ont montré leurs équipements, j'ai compris que sans ça on allait se retrouver en petits morceaux plus tard" Bien sûr, des choses plus ou moins comprises, plus ou moins bien reformulées :-)) : "En course, il faut avoir une combinaison sponsorisée, munie de protections, une deuxième colonne vertébrale plus dure pour le dos"..."Quand la moto se casse, c'est en général le pilote du véhicule qui se charge de la réparer et de lui donner toute sa brillance". Il a tout compris aux kékés, lui :-))))) Peu de retour sur les motos elles-mêmes en fait, beaucoup plus sur la sécurité et l'on arrive aux remerciements dont j'extrais quelques phrases : "Je voulais encore une fois vous remercier pour nous avoir fait connaître votre passion et de nous avoir invité à être plus calmes sur la route". "les jeunes motards nous ont sensibilisés sur les dangers de la route" "je vous remercie de nous avoir fait prendre conscience du danger" "je serai certainement plus vigilant quand j'aurai mon 2 roues" "Je vous remercie de nous avoir accordé votre temps, de nous avoir montré vos motos, les vidéos et de nous avoir fait sauter 2 heures de cours. Voilà. Remerciements du prof, des élèves -qui ont passé la journée à venir me dire comme c'était troooooooooop bien :-)) et des animateurs, tout aussi heureux que les enfants de voir comme ils étaient intéressés et qu'ils avaient retenu l'essentiel. Parions que cela aura une efficacité à long terme

V My Dreamy

Vous avez aussi une aventure à raconter ? Ecrivez la moi et je la publierai :-)