Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

La moto et le cinéma

Exposition du musée du side car : The SIDE CAR MUSEUM

Vous vous rappelez ce film avec Philippe NOIRET ? Toto un petit garçon passait tout son temps dans la cabine de projection du cinéma Paradisio à Rome Cela se passait en 1980.

Et ce film dont je ne me souviens plus du titre mais dont le "héros" circule à bord d'un camion pour présenter ses films dans les campagnes.

Bien sûr, la toile raccommodée laisse quelques traces sur le film. Nous ne sommes pas au temps du numérique, le film en rhodoïd se casse parfois dans le projecteur à lampe. Mais les spectateurs sont heureux le cinéma vient à eux.

Alors vous me direz que vient faire le cinéma avec le salon de la moto. La question me trottait dans la tête mais j'ai pu visiter l'exposition du musée du side car : The SIDE CAR MUSEUM. Musée Italien qui nous prouve que le cinéma et la moto font souvent bon ménage.

Mondial de la moto et cinéma

Et justement une des machines si joliment présentée supporte un projecteur de type Français. la base du véhicule provient d'une Indian Powerplus avec Sidecar. Son rôle en 1920, apportée le plaisir de la toile blanche directement au spectateur. A cette époque le cinéma se déplace car les complexes que nous connaissons maintenant n'existent pas encore. Fête du cinéma à une époque où la télé n'a pas encore envahie les foyers. Epoque qui aurait conduit PPDA à s'afficher sur un drap blanc plutôt que derrière la lucarne en verre que nous connaissons si bien. Vous vous imaginez apporter la fête dans les villages au guidon de cette motocyclette rouge ?

En commun ? la passion.

Et le musée du side car nous fait revivre ces moments magique où la moto crève l'écran, moment où elle efface la vedette pour prendre sa place.

Qui n'a pas entendu parler de Steeve Mc Queen dans la grande évasion et de son fameux saut à moto pour s'évader ?
Tourné en 1963, le film donne la vedette à une Triumph TR6 de 1962. L'exposition nous apprend que le modèle subie quelques modifications pour la scène du magnifique saut qui procure la liberté à Steve. Le guidon,la fourche et le garde boue changés pour les besoins de la scène. Mais la petit histoire dont nous nous souviendrons c'est que la selle a été modifiée afin de compenser la différence de taille entre Steve Mc Queen et sa doublure.

Mondial de la moto et cinéma

Juste à coté une autre Triumph de 1949 une Thunderbird. Vous avez vu le film j'en suis sur. Marlon Brando et Lee Marvin s'y affichent. Les jeunes motards se battent et le phare avant de la moto affiche fièrement le trophée volé par les Black Rebels. On retrouve ce fameux blouson noir qui a fait notre réputation. Liberté bagarre et fraternité.
Tiens et celle là ? La moto d'un joueur d'échecs ou de dames ? Non la moto de Georges Formby dans le film No Limit. Bon d'accord vous ne connaissez pas et moi non plus. Pourtant la moto ressemblant à un drapeau à damier et le titre donne envie de le voir non ? La moto une AJS spéciale 350 de 1926. Un film sur le Tourist Trophy. le héros passe la ligne d'arrivée en glissade avec son engin.

Easy Rider vous connaissez ? Bien sûr, le fameux film Mythique avec Fonda, Denis Hopper et jack Nicholson. Mais surtout Capitaine America, un chopper Harley Davidson modifié pour les besoins du film. Nos héros traversent l'Amérique de part en part et nous pouvons voir les différences de mentalité. Nous pouvons constater que la liberté dérange. Tourné en 1969 le film reste d'actualité et si vous ne l'avez pas encore vu faites vous prêter le DVD.

Mondial de la moto et cinéma

Le Che GEVARA, çà vous dit quelque chose. Il figure dans les livres d'histoire. Vous en entendez parler, de temps en temps vous visualisez son portrait. Carnets de voyage en 2004 retrace sa vie avant qu'il ne devienne le révolutionnaire célèbre que tous le monde connait. Le film raconte son épopée à travers l'Amérique Latine sur une Norton Model 18 de 1939 "Poderosa 2".

Et Burt MUNDO cela vous dit quelque chose ? Bien sur le film avec Anthony HOPKINS. La fameuse moto rouge qui ressemble plus à une fusée qu'à une moto. Elle est visible sur l'affiche du film et sur la jaquette du DVD. Ce film américain de 2005 retrace l'aventure d'un motard un peu tête de mule décidant de battre le record de vitesse. Et il le fait avec une Indian scout de 1920. Sur l'exposition on y apprend que le film a été tourné avec deux motos : Une Cagiva pour les scènes de vitesse et une Indian pour les scènes esthétiques. Ça donne envie d'essayer sachant qu'en 1962 le record du monde de vitesse se situait à 300 km/h vitesse courante sur les motos sportives modernes.

Mondial de la moto et cinéma

La prochaine moto mise en scène vous l'avez vue, le film sorti en 2000 mettait en scène une Triumph Speed Triple toute noire sur un fond enflammé. Au guidon un motard sans casque (pas bien ) avec des lunettes noires. Celui que votre femme trouve mignon. He ! oui le pilote s'appelle Tom CRUISE et le film Mission impossible 2. On peut apprendre que la moto d'origine pour le tournage se voyait offrir des pneus à crampons pour les scènes en tout terrain.
Et la liste s'allonge, le side car de Indy dans la dernière croisade une Dnepr de 1989 avec Side car, mitrailleuse et caisse métallique. Et le fameux Side car de la grande vadrouille. La scène du side qui se désolidarise de la moto lorsque les héros lancent des citrouilles à partir du camion poursuivi par les soldats allemands. Une BMW R75 de 1942.
Celui du film Fripouillard et Cie qui parle de la guerre en Italie avec comme vedette motorisée une GUZZI GTW de 1939 avec Side car.

Mondial de la moto et cinéma

Don Camillo et Pépone (à prononcer avec l'accent) vous aviez repéré que dans le film la Grande bagarre une des vedettes était une moto Guzzi "Sport 14" de 1929 ?

Mondial de la moto et cinéma

Et le Side car des Marx Brothers dans la soupe aux canards, superbe avec ses franges partout et sa selle en bois. Film américain de 1933, une Harley Davidson a servi de base à la construction de l'engin.
Le side de Beaster Keaton trône fièrement au milieu de l'exposition avec les deux alliances écrous que les mariés se passent au doigt en roulant. Normal pour un film américain de 1920 que ce soit une Harley Davidson. Le film ? Scarecrow.

Encore un side car que celui du valet dans les aristochats. Touche d'humour accompagnée du fameux panneaux métro parisien.

Mondial de la moto et cinéma

Pour le side car de Batman et Robin ne cherchez pas, vous ne pourrez pas l'acheter, il a été construit uniquement pour les besoins du film et la partie panier se détache pour permettre à Robin de disposer de son propre véhicule pour combattre les méchants.

Mondial de la moto et cinéma

Belle exposition que nos amis Italiens nous ont mise en scène, la moto apparait dans bon nombre de film sans avoir le premier rôle. Bien, nombreuses sont les motos stars, la BMW dans James BOND, les motos du continental Circus et bien d'autres. De quoi, poser les pneus sur le tapis rouge de la croisette lors du festival. Des vedettes nos montures, sans que cela leur monte au moteur. Bien que parfois capricieuses comme des stars, elles nous laissent le beau rôle.

Voir toutes les photos de l'exposition Moto et Cinéma

Notez cet article : Soyez le 1er à noter cet article

  • Currently 0.00/5