english

Grand Prix moto de Catalunya : victoire de Casey Stoner

Podium : Stoner, Rossi, Pedrosa

Température de l¹air : 31°C - Température de la piste : 43°C

Sur le tracé catalan de Barcelone à Catlaunya, Casey Stoner (Ducati), Valentino Rossi (Yamaha) et Dani Pedrosa (Honda) se sont livrés un combat de toute beauté pendant 25 tours, avant de franchir la ligne d'arrivée du Grand Prix moto de Catalunya dans cet ordre.

Rossi termine à moins de sept centièmes de seconde de l'Australien, tandis que Pedrosa complète le podium, à 0,390 seconde de Valentino. L'Italien, qui a remporté deux courses jusqu'à présent cette saison, a repris la tête à Stoner à plusieurs occasions, parfois dans le même tour. Pedrosa n'a jamais perdu le contact des deux hommes, réalisant sa plus belle course de l'année avec pour la première fois, un slick arrière de construction plus rigide (la même que celle utilisée par Rossi).

« Quelle course magnifique, la lutte a été intense, surtout entre Vale et Casey," a dit *Jean-Philippe Weber, responsable de la compétition moto chez Michelin.* « C'est clairement la plus belle course depuis le début de l'année, le rythme était élevé du début à la fin, Valentino a d'ailleurs pu attaquer Casey sur toute la durée, l'une de ses attaques, au premier virage, était incroyable, tandis que Dani gardait le contact sans problème. Dani a opté pour un arrière de construction plus rigide, pour la première fois il a utilisé exactement le même pneu que Valentino. C'était un bon choix qui lui a permis de rester aux avant-postes. »

« Nous voulions bien sûr gagner, et bien que nous soyons satisfaits des performances de nos pneumatiques, nous n'avions pas l'ensemble du package pour battre la Ducati aujourd'hui. Même sans utiliser l'aspiration, Casey pouvait encore doubler dans la ligne droite des stands. Il est très positif d'avoir eu nos deux constructeurs partenaires pouvant disputer la victoire avec la Ducati. »

Makoto TAMADA (Dunlop Yamaha Tech 3) 12ème : « Je suis assez content de ma course car j¹ai pu tenir un bon rythme grâce à notre nouveau pneu arrière. De son côté, le pneu avant s¹est révélé performant et constant, avec un bon retour d¹information au guidon. »

Guy COULON, chef mécanicien de Makoto Tamada : « Je pense que nous aurions pu encore mieux faire si nous nous étions mieux placés sur la grille. Ainsi, notre écart avec les autres s¹est amplifié en quatrième séance, lorsque tout le monde a chaussé des pneus de qualification. Même si nous avons déjà bien progressé sur ce point, nous devons donc encore franchir un palier pour que notre progression en pneus de course s¹illustre par une meilleure position à l¹arrivée. »

Sylvain GUINTOLI (Dunlop Yamaha Tech 3) 14ème : « J'ai pris un mauvais départ, mais me suis rattrapé par un bon début de course. Les pneus se sont montrés très constants jusqu'à la mi-course, par contre par la suite, j'ai connu du drible qui m'a retardé. Nous devons donc maintenant identifier sa provenance. De ce fait, je n'ai pas pu m'accrocher à Tamada ni Hofmann quand ils m'ont doublé... Mais le bilan est malgré tout positif puisque je marque des points de façon incessante depuis le début de l'année pour ma première saison dans la catégorie reine. »

Gary REYNDERS, chef mécanicien de Sylvain Guintoli : « Sylvain a encore progressé ce week-end, notamment en réalisant une très bonne séance de qualification où il a obtenu sa meilleure position après Le Mans. Avant la course, j'avais dit qu'il était capable de se placer entre 11ème et 14ème. Sans ce petit problème de drible, je pense qu'il gagnait deux places à l¹arrivée. »

Hervé PONCHARAL, manager de Dunlop Yamaha Tech 3 : « Nous avons encore progressé alors que nous avons étrenné une nouvelle génération de pneu arrière pour cette course. Makoto termine tout près d'Edwards et Hayden, et revenait même sur eux en fin de course. Nous avons à nouveau nos deux pilotes dans les points or, le plateau ne compte qu¹un abandon. Enfin, les deux circuits qui viennent, Donington et Assen, devraient à priori nous être plus favorables que les deux derniers en date. »

Après deux courses exceptionnelles en Italie et en Espagne, le MotoGP circus se dirige vers le nord pour le Grand Prix de Grande Bretagne (24 juin) et le Dutch TT aux Pays-Bas, le 30 juin.

Plus d'infos sur les Grands Prix moto

Mutuelle