english

Grand Prix Moto d'Australie : victoire de Casey Stoner

Podium : Stoner, Capirossi, Rossi pour le MotoGP d'Australie

Valentino Rossi (Fiat Yamaha Team YZR-M1-Michelin) a pris la troisième place aujourd'hui lors du Grand Prix d'Australie, il n'a jamais manqué le podium à Phillip Island, réputé comme étant le tracé le plus rapide du calendrier MotoGP.

L'ex-champion du monde a dû se battre pour obtenir ce résultat, signant le record du tour en course pour ensuite monter sur la troisième marche du podium, avec seulement 1.6 seconde d'avance sur Dani Pedrosa (Repsol Honda RC212V-Michelin).

La veille, Pedrosa avait signé sa deuxième pole position consécutive, juste devant Rossi.

Rossi a franchi la ligne d'arrivée dix secondes après le vainqueur Casey Stoner (Ducati Marlboro Team Desmosedici), et trois secondes derrière Loris Capirossi (Ducati Marlboro Team Desmosedici).

Durant la première partie de la course Nicky Hayden (Repsol Honda RC212V-Michelin) revenait de façon impressionnante sur Stoner. Il utilisait un nouveau slick arrière de 16 pouces, mais suite à un problème avec sa machine, le champion du monde 2006 n'a pas pu terminer la course.

« Ce fut une course difficile," avouait Jean-Philippe Weber, responsable de la compétition moto chez Michelin. « Au début, lorsque nos pilotes de pointe se battaient aux avant-postes, nous étions assez optimistes mais après la mi-course le potentiel de nos pneumatiques a baissé pour Valentino et Dani. Nicky était très rapide avec notre nouveau 16 pouces arrière. C'est la première fois que ce pneu était utilisé en course et il a semblé bien fonctionner, procurant un bon niveau de performance et une bonne tenue de route, ce qui est très positif. Malheureusement Nicky n'a pas terminé la course, il aurait été bien d'engranger des informations sur la distance d'une course. Nicky a testé ce pneu après la course de Motegi et l'a apprécié ; Dani n'a pas eu l'occasion de le tester car il était blessé ; les pilotes Yamaha souhaitent de leur côté que des améliorations soient apportées. Le 16 pouces nous donne une direction de travail intéressante. »

Valentino Rossi indiquait : « Terminer sur le podium ici représente toujours un plaisir immense car le public y est toujours très enthousiaste. La course a été éprouvante et j'ai tout donné. Malheureusement j'ai commis une faute à la sortie du dernier virage dans le deuxième tour et j'ai perdu le contact avec Casey et Nicky. Après cela je me suis battu avec Dani et mon rythme était plutôt bon puisque j'ai signé le meilleur tour en course. Je n'étais jamais très loin des leaders et ai attaqué très fort, mais après quelques tours je patinais trop sur le côté gauche des pneus. Pendant un moment j'ai pensé qu'il serait peut-être possible d'en découdre avec Loris jusqu'à la fin, mais j'ai encore perdu du grip et n'aurais pas pu faire mieux que 3e. »

Côté Dunlop, pas de miracle à Phillip Island ! Trois semaines après leurs exploits japonais, Sylvain Guintoli et le team Dunlop Yamaha Tech 3 ont connu un week-end difficile à l'occasion du Grand Prix d'Australie. Malgré une nouvelle belle prestation aux essais, avec la 9ème place, le pilote français dû se contenter dimanche d'une décevante '4ème place. Son équipier Makoto Tamada a terminé en '6ème position. Devant son public, le nouveau champion du monde Casey Stoner a donné un récital pour décrocher sa neuvième victoire de la saison. Il est suivi de la seconde Ducati de Loris Capirossi et de la Yamaha de Valentino Rossi.

Sylvain GUINTOLI (Dunlop Yamaha Tech 3), '4ème : « J'ai pris un bon départ, mais j'ai malheureusement tout perdu dans les trois premiers tours. J'avais zéro grip de l'arrière, je ne pouvais pas piloter la moto. Puis la situation s'est améliorée, mais il était trop tard : je suis bien remonté jusqu'à la '4ème place, mais bien trop loin de mes espérances pour le week-end. J'aurais aimé pouvoir me battre avec mes adversaires ! » Gary REYNDERS, chef mécanicien de Sylvain Guintoli : « C'est une déception. On pensait que ce serait difficile, mais pas à ce point là. Aux essais, Sylvain a été une nouvelle fois remarquable. Mais il n'a pas pu se battre en course, il n'arrivait pas à suivre son rival Chaz Davies. C'est dommage. » Makoto TAMADA (Dunlop Yamaha Tech 3), '6ème : « Ce fut difficile, bien sûr ! Je n'avais pas de grip dans les premiers tours. Puis à la réaccélération, la moto bougeait énormément, de façon violente. Je crois que j'ai roulé aujourd'hui avec le moins bon pneu de la saison. C'est évidemment très dommage. » Guy COULON, chef mécanicien de Makoto Tamada : « Les essais furent difficiles à cause de la météo très changeante. Surtout, ils ne furent pas constructifs pour la course car dimanche, les conditions étaient nettement meilleures. Makoto a, de plus, souffert d'un manque de grip de la moto à la réaccélération. C'est dommage, car par ailleurs, ses réglages et son pneu avant semblaient très bien fonctionner. » Hervé PONCHARAL, manager de Dunlop Yamaha Tech 3 : « Nous sommes arrivés à Phillip Island avec de gros espoirs nés de nos performances de 2006. Malheureusement, nous n'avons jamais pu retrouver les sensations qui étaient les nôtres l'an passé. Sylvain a réussi une belle performance en qualifications en rentrant pour la quatrième fois dans le top-'0. Mais en course, il a rencontré trop de difficultés dans les premiers tours. Comme son équipier Makoto Tamada, il était alors condamné à une course sans relief. Nous sommes évidemment déçus. »

Dès dimanche soir, les équipe devait s'envoler pour Kuala Lumpur. Le Grand Prix de Malaisie se disputera en effet dimanche 2 octobre sur le circuit de Sepang.

Plus d'infos sur les Grands Prix moto

Suzuki