english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Pack Moto Chimirec : la collecte et le traitement des déchets du secteur moto

Collecte de 330 tonnes d'huiles, de 20 tonnes de filtres, de batteries ou liquide de refroidissement

5 packs forfaitaires de 30,85 € à 101,55 € par mois

Collecte et le traitement des déchets du secteur motoEn tant que spécialiste de la collecte et du traitement des déchets, Chimirec propose aux professionnels du secteur des 2 roues motorisées et des quads, une solution qui leur permet de se conformer légalement à la réglementation environnementale en vigueur.

Le Pack Moto garantit une réelle transparence dans la gestion des postes Déchets des ateliers, tout en la simplifiant.

Thomas Lehoucq, Chef de marché National du Groupe Chimirec

Le marché des déchets des 2 roues motorisées est une cible spécifique sur laquelle nous souhaitons apporter une solution [...]. Notre savoir-faire historique en matière de collecte des déchets d’atelier conforte notre légitimité en la matière et nous travaillons continuellement sur l’évolution de notre offre pour satisfaire au mieux les besoins et spécificités de l’activité 2RM, tout en répondant aux contraintes imposées par la loi environnementale et à ses évolutions.

Une solution de collecte et traitement simple et rapide

Des spécificités particulières aux deux-roues

Le marché des deux roues motorisés représente un volume important avec plus de 200.000 immatriculations annuelles en France (toutes cylindrées). Les spécificités d’un atelier moto répondent à des besoins bien particuliers et notamment dans la gestion de leurs déchets.

Après une analyse du marché et des besoins des professionnels du secteur, le Pack Moto a été développé afin de proposer une solution clé en main pour faciliter la gestion de quatre Déchets Industriels Dangereux (DID) : filtres à huile, liquide de refroidissement, aérosols et batteries au plomb.

Au-delà des déchets, le Groupe est actuellement l’unique spécialiste à tenir compte des spécificités de l’activité moto qui est souvent confrontée à des ateliers exigus et de faibles volumes générés par rapport aux autres activités de réparation. Ce service répond aux exigences du secteur en proposant aux professionnels la mise à disposition de contenants spécifiques et leur enlèvement.

Tri sélectifs des déchets industriels dangereux

Une offre sur-mesure

L’offre annuelle et forfaitaire permet aux clients d’avoir une visibilité d’un point de vue comptable. Sur la base du volume d’huiles neuves achetées à l’année (de 400 à 7.000 litres), ils ont le choix entre 5 packs différents en fonction de leurs besoins. Le groupe leur envoie ensuite gratuitement un ensemble de contenants vides adaptés aux 2-roues motorisés, pour la mise en place du tri sélectif, avec par exemple des fûts de 60 litres, plus petits que ceux proposés en auto.

Chimirec prend en charge la collecte et le traitement des déchets du secteur motoLes contenants sont accompagnés d’un kit de communication Environnement offert. Le kit permet de mettre en avant la démarche environnementale du magasin auprès des clients finaux ainsi que de sensibiliser et d’aider le personnel d’atelier grâce à un affichage interne de pictogrammes dans l’atelier.

Le client, quand il le souhaite, peut utiliser le bon de demande d’intervention pour initier l’enlèvement sous une dizaine de jours maximum. Il reçoit ensuite le Bordereau de Suivi des Déchets (BSD), document officiel CERFA à conserver pendant 5 ans, accompagné d’un état récapitulatif de l’avancée de son Pack Moto.

Les 5 packs, adaptés aux quantités de déchets à traiter, varient entre 30,85 € et 101,55 € par mois, soit entre 370,20 € et 1218,60 € par an. Bien entendu, d’autres déchets peuvent être pris en charge en complément du pack comme les huiles noires moteur, les emballages et matériels souillés, les dégraissants, etc.

La collecte et le recyclage de déchets

Chimirec prend en charge la collecte des déchets du secteur motoLeader dans son domaine et interlocuteur privilégié des réseaux et constructeurs moto, Chimirec a collecté en 2011 près de 330 tonnes d’huiles et 20 tonnes de filtres auprès de ses clients, soit environ 400 points de vente. Le nombre d'ateliers moto en France est estimé à 5.000, une très grande majorité de ceux-ci n'ont pas de solution de collecte adéquate.

Le Groupe gère déjà des comptes nationaux tels que Honda Moto, Yamaha, BMW Motorrad, Harley-Davidson, Dafy Moto, Moto Expert. Pour anticiper la nouvelle dynamique du milieu de la moto en matière d’écologie, l’effectif consacré à cette activité a doublé en 2012.

Au-delà du Pack Moto, le groupe propose aussi ses prestations de collecte et de traitement des déchets au marché de la déconstruction moto. De plus, les types de déchets collectés sont revus chaque année en fonction des besoins réels du marché. Ainsi, l'arrivée imminente des véhicules électrique

La réglementation environnementale

La loi du 15 Juillet 1975 complétée par la loi du 30 Décembre 1988, fixe le cadre législatif de l’élimination des déchets et de la récupération des matériaux. Elle concerne tous les types de déchets et l’ensemble des activités qui s’y rapportent.

Chimirec prend en charge la collecte et le traitement des déchets du secteur motoDans le cadre de cette loi, le producteur de déchets est responsable de ses déchets jusqu’à leur élimination finale. Cette loi est complétée par le décret du 30 mai 2005 qui prévoit que toute remise à un tiers d’un déchet dangereux doit donner lieu à l’édition d’un Bordereau de Suivi de Déchets.

En cas de non respect de la loi, l’élimination correcte est assurée aux frais du producteur de déchets par une procédure soit d’exécution d’office, soit de consignation. Ainsi, il est déjà arrivé qu'un professionnel souhaitant vendre son garage se retrouve à payer des frais d'assainissement supérieur à la vente elle-même.

En complément, la loi du 13 Juillet 1992 donne « obligation de séparer les Déchets Industriels Banals, des Déchets Industriels Dangereux et de traiter spécifiquement ces derniers » (Article 373.3 du code des communes). De plus, depuis le 1er juillet 2002, seuls les déchets ultimes peuvent aller en décharge. « Un déchet ultime est un déchet que l'on ne sait ou ne peut plus recycler, valoriser ou traiter ». Tous les autres déchets doivent être recyclés, valorisés ou traités en fonction de la meilleure technologie disponible.

Des sanctions pénales sont prévues pour toute personne qui aura contrevenu à cette loi : Amende de 305 à 76.225 €, Peine de 2 mois à 2 ans de prison.

Le groupe Chimirec

Spécialiste de la collecte et du traitement de déchets industriels issus de tous secteurs d’activités (administrations, automobile, collectivités, transport, aéronautique, énergie, BTP, chimie, pharmacie...), le Groupe Chimirec est présent en France, en Pologne, en Turquie et au Canada.

Créé en 1957, le Groupe Chimitec compte 925 collaborateurs dont 840 en France et 14 filiales. Il dispose de 34 sites composés de plates-formes de collecte et de regroupement, de centres de traitement et de dépôts d’huiles, offrant un service quotidien de proximité. Le groupe collecte en moyenne 320 000 tonnes de déchets par an dont 80 000 tonnes d’huiles noires. En 2011, il réalise un chiffre d’affaires de 120 millions d’euros.

Plus d'infos sur le traitement des déchets dans le secteur moto