english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

WSBK : Assen accueille la 300ème manche du Championnat

Rea, Checa, Biaggi, Sykes ou Melandri ?

Le 22 avril sur le circuit Dutch TT d'Assen

WSBK : Assen accueille la 300ème manche du ChampionnatCe week-end sur le célèbre circuit Dutch TT d’Assen au nord de la Hollande aura lieu la 300e manche du championnat du monde Superbike depuis la naissance de l’épreuve en 1988.

L’an passé, Jonathan Rea (Honda World Superbike Team) et Carlos Checa (Althea Racing) s’étaient partagés les victoires des deux courses et Max Biaggi (Aprilia Racing Team) avait terminé à chaque fois second. Cette année, on risque de retrouver ces trois pilotes aux avant postes.

Rea et Checa favoris

Avec son team Ten Kate qui évolue à domicile, Jonathan Rea a effectué deux jours de tests à Assen la semaine passée. Contrariés par des conditions météorologiques capricieuses, ces tests ont toutefois permis au pilote britannique de travailler sur les réglages électroniques de sa Honda. Assen reste toutefois un tracé où la Ducati 1098R est très à son aise. Avec trois victoires en quatre courses, l’actuel leader du championnat, Carlos Checa sera bien l’homme à battre du week-end.

Egalement pilote sur une Ducati, Sylvain Guintoli (Team Effenbert Liberty Racing) attend le rendez-vous d’Assen avec impatience. Le Français veut effacer le mauvais souvenir d’Imola où il avait chuté après un accrochage avec Leon Haslam (BMW Motorrad Motorsport) lors de la première course. Assen est un circuit qu’il affectionne et on peut compter sur lui pour être au rendez-vous.

BMW et Kawasaki continuent leur progression

Impressionnant depuis le début de la saison, Tom Sykes (Kawasaki Racing Team) démontre à quel point sa Kawasaki ZX-10R a progressé. L’Anglais et les membres de son team auront évidemment à cœur de rendre hommage à Joan Lascorz (Kawasaki Racing Team), toujours hospitalisé dans un état sérieux suite à sa chute lors de la journée de tests officiels qui se sont déroulés à Imola le lendemain de la course.

Comme Kawasaki, BMW progresse. Après la seconde place de Marco Melandri (BMW Motorrad Motorsport) en Australie, Leon Haslam (BMW Motorrad Motorsport) a réussi pour la première fois depuis l’engagement du constructeur allemand en Superbike, a obtenir deux podiums d’affilés sur les deux courses d’un même week-end. Il reste cependant des progrès à accomplir pour l’équipe technique emmenée par le team manager Andrea Dosoli.

Les deux pilotes de la S 1000 RR s’emploieront une nouvelle fois à conquérir les premiers lauriers tant attendus d’une victoire en Superbike pour BMW. D’autant que pour les deux pilotes, Assen fait parti de leurs tracés préférés.

Les outsiders

On surveillera évidemment, le retour en forme d’Eugene Laverty (Aprilia Racing Team) qui progresse petit à petit au guidon de la RSV4 et pourrait dès ce week-end venir se mêler à la lutte en tête aux côtés de son illustres coéquipier Max Biaggi.

Malgré un difficile début de championnat, Suzuki compte améliorer de façon significative ses performances en course. John Hopkins (Crescent Suzuki) aura sans doute récupérer de ses blessures et Leon Camier (Crescent Suzuki) voudra poursuivre le travaille de développement entamé cet hiver avec le team, soutenu par le motoriste Japonais Yoshimura.

Enfin, Assen étant un circuit favorable aux Ducati, on pourrait assez logiquement retrouver Maxime Berger (Team Effenbert Liberty Racing) approcher le top cinq dès les premières séances d’essai.

Le circuit Dutch TT d'Assen

WSBK : Assen accueille la 300ème manche du Championnat

Supersport : Foret doit confirmer

Beaucoup d’événements se sont passés depuis la victoire de Fabien Foret (Kawasaki Intermoto Step) il y a quinze jours à Imola. L’actuel leader du championnat qui a fait une excellente opération en remportant la course en Italie, est passé tout près de l’exploit le week-end dernier sur le circuit de Magny-Cours en France en se hissant avec son team sur la seconde marche du podium du Bol d’Or qui compte pour le championnat du monde d’endurance.

A peine remis, il doit maintenant faire face à ses principaux adversaires sur une piste d’Assen qu’il affectionne. A commencer par son plus sérieux rival au championnat, Kenan Sofuoglu (Kawasaki Deltafin Lorenzini) diminué en Italie pour cause de blessure au talon.

Mais le danger pourrait aussi venir de Broc Parkes (Ten Kate Honda) dont le team évolue à domicile. L’australien en prise avec des difficultés pneumatiques à Imola n’a pas réussi à marquer le moindre point en Italie et doit se rattraper. Tout comme Jules Cluzel (PTR Honda), pourtant très rapide en Italie, parti à la faute à Imola sur un circuit qu’il découvrait.

Le seul qui a réussi à soutenir le rythme de Foret fut finalement Sam Lowes (Bogdanka PTR Honda). Second du classement général provisoire, le pilote anglais coure toujours après sa première victoire en championnat du monde Supersport. Deux autres français prendront le départ de la course d’Assen. Les jeunes Romain Lanusse (Kawasaki Intermoto Step), coéquipier de Fabien Foret et Valentin Debise (SMS Racing) qui remplace Ondrej Jezek. Valentin qui vient de remporter à Magny-Cours la catégorie Superstock du Bol d’Or avec le team Kawasaki 3D Endurance.

Dimanche, pas moins de 33 pilotes prendront le départ d’une catégorie Supersport qui promet beaucoup de spectacle.

Superstock 1000 : Barrier et Baz aux avants postes

Malgré une course interrompue sur drapeau rouge, les français se sont illustrés à Imola avec la victoire de Sylvain Barrier (BMW Motorrad Italia) et la seconde place de Loris Baz (MRS). Sur la nouvelle Ducati Panigale, Eddi La Marra (Barni Racing Team Italia) qui menait la course avant son interruption aura soif de revanche et voudra apporter la première victoire à la grande nouveauté Ducati de l’année 2012.

Mais il ne faut pas compter sur les français pour lui faciliter la tache. Barrier est un solide concurrent au guidon d’une S 1000 RR qu’il connait parfaitement. Quant à Baz, il vient de s’illustrer lors du Bol d’Or à Magny-Cours en effectuant des chronos impressionnant au guidon d’une Kawasaki stock, avec son compère Jeremy Guarnoni (Team Pedercini).

Si la catégorie Superstock réserve souvent bien des surprises, on peut toutefois imaginer que le vainqueur d’Assen se trouve parmi ses pilotes. A moins que le coéquipier de Barrier, Lorenzo Baroni (BMW Motorrad Italia) ou encore le coéquipier de Guarnoni, Bryan Staring (Team Pedercini) ne vienne se mêler à la bagarre en tête.

Attention enfin à Fabio Massei (EAB Ten Kate Junior) dont le team évolue à domicile. Matthieu Lussiana (Team ASPI) et Randy Pagaud (Team OGP) complèteront un plateau tricolore de haute tenue dans cette catégorie toujours très spectaculaire.

Superstock 600 : Russo impressionne déjà

Difficile d’imaginer quel autre pilote que l’Italien Riccardo Russo (Team Italia FMI) comme principal favoris de la course d’Assen, tellement sa victoire a été éclatante à Imola. Cependant, il évoluait à domicile et Assen pourrait bien mieux convenir au local de l’étape, le néerlandais Michael Van Der Mark (EAB Ten Kate Junior). A moins que son coéquipier Bastien Cheseaux (EAB Ten Kate Junior) ne vienne brouiller les cartes. Il en a les moyens.

Catégorie traditionnellement très ouverte, on pense aussi retrouver le français Stéphane Egéa (Team Falcone Compétition) capable de se mêler à la lutte en tête. Quant aux autres pilotes tricolores engagés, on leur souhaite meilleure fortune qu’en Italie. Mathieu Marchal (Garnier Racing Team) n’avait pas pu prendre le départ pour raison médicale suite à une chute aux essais et Richard de Tournay (FP Racing) avait rencontré d’importantes difficultés techniques avec sa moto.

Plus d'infos sur le WSBK