english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Baja du Maroc : Zanotti s'impose dans la 1ère étape

Romero-Montoya s'impose en quad

David Casteu abandonne la baja dès la première journée

Baja du Maroc : Zanotti s'impose dans la 1ère étapeAu lendemain de la Super Spéciale, les concurrents de la première édition de la Baja du Maroc s’élançaient ce matin pour une première étape de 192 kilomètres autour d’Erfoud. Une étape fertile en rebondissements et dominée de la tête et des épaules par l’Italien Alessandro Zanotti (TM n°101) en catégorie motos et l’Espagnol Oscar Romero Montoya (Polaris n°143) chez les quads.

Motos : 192 km de rebondissements

Partis en liaison d’Erfoud au petit matin, les concurrents de la Baja du Maroc eurent l ‘honneur d’ouvrir la piste empruntée, pour partie, par les équipages du Rallye OiLibya du Maroc. Une étape longue de 192 km qui allait être d’emblée le théâtre d’un rebondissement spectaculaire.

Parti en tête après sa victoire de la veille en Super Spéciale, le Français David Casteu (Yamaha 450 n°102) était contraint de renoncer à la suite de problèmes électriques avant même le premier contrôle de passage. Secouru par son équipier Romain Souvignet (Yamaha 450 n°105), le grandissime favori de l’épreuve ralliait le parc d’assistance d’Erfoud par le goudron. Un coup dur qui le décida aussitôt d’effectuer la transition vers le rallye dès ce mardi…

La voie était donc toute tracée pour l’Italien Alessandro Zanotti (TM n°101) qui signe une victoire d’étape retentissante avec plus de 20 minutes d’avance sur les Français Alain Meylieu (KTM 450 n°112) et Laurent Legendre (KTM 450 n°114). En catégorie moto des plus de 450cc, c’est l’Italien Manuel Luchesse (KTM n°121) qui survole largement la mêlée avec, désormais plus d’une heure d’avance sur le Français David Marque (KTM n°123).

Quads : une première journée difficile

Baja du Maroc : Romero-Montoya s'impose en quadDu côté des quads, cette première étape a été largement dominée par l’Espagnol Oscar MRomero-Montoya (Polaris n°143). Arrivé dans le sillage de Zanotti, le pilote Ibère relègue l’Urugayen Luis Henderson (Honda n°142) à plus de 11 minutes. Quant à Patrick Sanchez (KTM n°148), parti le couteau entre les dents et pointé deuxième au scratch sur une bonne partie de l’étape, quelques belles erreurs de navigation lui coûtent près d’une demi-heure.

Mauvaise journée également pour Hicham Choufani (Honda n°146). Le pilote marocain, victime d’une chute à grande vitesse a du puiser dans ses ressources physiques et morales pour rallier l’arrivée. Chute spectaculaire également pour l’Espagnol Jose-Luis Espinosa-Garcia (Can Am n°141), surpris par une profonde saignée et que se présenta au finish avec une direction complètement faussée. Toujours dans la catégorie quad, soulignons la belle prestation de Stéphanie Sanchez (KTM n°147), l’épouse de Patrick, qui signe un superbe dixième chrono au scratch au terme d’une étape bouclée à son rythme, mais sans la moindre erreur…

Réactions des pilotes

Alessandro Zanotti (Ita/TM n°101) :

Ce fut une étape superbe et je n’ai pas connu le moindre souci. Je suis vraiment désolé pour David (Casteu) qu’il ait été contraint d’abandonner dans ces conditions. Demain, il ne faudra rester très attentif et, surtout, pas commettre la moindre erreur…

Oscar Romero-Montoya (Esp/Polaris n°143) :

Au départ, nous étions plusieurs à rouler dans le même rythme. Puis, j’ai remarqué que Henderson lâchait prise. J’ai remarqué que Sanchez était parti sur la mauvaise piste, donc j’ai mis les gaz à fond et je suis revenu dans le sillage de Zanotti en vue de l’arrivée…

Alain Meylieu (Fra/KTM 450 n°112) :

J’ai effectué deux Dakar en Afrique en voiture, notamment au sein du team Isuzu. Pour mes débuts à moto, je me suis dit que la Baja du Maroc était la meilleure manière d’appréhender cette technique spécifique. L’an prochain, je franchirai le pas vers l’Enduro Cup pour tenter, un jour, le Dakar en Amérique du Sud, mais à moto cette fois.

Laurent Legendre (Fra/KTM 450 n°114) :

Je suis là pour emmagasiner de l’expérience sur la moto. L’étape était vraiment superbe. Mon objectif ? Finir cette Baja pour pouvoir prendre part en Rallye l’an prochain…

Hicham Choufani (Mar/Honda n°146) :

Après avoir connu pas mal de problèmes de navigation l’an dernier lors du rallye, je me suis dit que je ne pouvais pas manquer cette première Baja organisée sur le sol africain, qui plus est, dans mon propre pays. Il n’empêche qu’il fallait être très attentif, car certains repères avaient disparus. Je n’ai pu éviter une chute à haute vitesse dans un trou. Il m’a fallu beaucoup de force pour poursuivre. Je l’ai fait pour le drapeau et pour mon pays…

Plus d'infos sur la Baja du Maroc