Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Décès du danseur motard Jean Babilée

Chorégraphe, danseur, acteur mais aussi passionné de motos

Encore au guidon à 85 ans passés

Décès du danseur motard Jean Babillée (Photo : DR)Le 30 janvier 2014, une étoile s'est éteinte, celle de Jean Babilée, danseur, chorégraphe, acteur mais aussi motard de talent. A quelques jours seulement de son 91ème anniversaire, Jean Babilée nous a donc quitté, emporté par la maladie.

Né le 3 février 1923, Jean Gutman de son vrai nom débute sa carrière de danseur à l'Opéra de Paris où il apprend l'art de la danse aux côtés de Gustave Ricaux et Boris Kniasseff. C'est ensuite aux Ballets de Cannes qu'il fait ses premiers pas de danseurs professionnels avant de revenir travailler à l'Opéra de Paris.
Lors de la Seconde Guerre mondiale, en raison de l'occupation nazie il opte pour le nom de sa mère et devient Jean Babilée. Impliqué dans la Résistance, il intègre dès la Libération les Ballets des Champs-Elysées.

Les motos, une longue histoire d'amour

Parallèlement, à ses débuts prometteurs, Jean Babilée se passionne pour les deux-roues motorisés. En 1937, il reçoit de la part de ses parents une Koehler-Escoffier de 125cm3 avec laquelle il arpente les rues parisiennes.
La suite de sa carrière ne sera que réussite et éclat avec entre autres "Le jeune homme et la mort" et "Life" de Maurice Béjart.

L'éternel jeune homme à l'allure élégante a toujours voué un amour sans borne à la moto et plus particulièrement aux machines japonaises de la marque Honda. Il n'était d'ailleurs pas rare de le voir, à 85 ans passés, rouler encore au guidon de sa Honda CBR 600.
Il posséda un grand nombre de machines et roula entre autre sur une 1000 Vincent, une 1300 Kawasaki, une Honda VFR 750 ou encore une Honda 400 Four.

Plus d'infos sur Jean Babilée