english

Le centième radar mobile embarqué

300.000 conducteurs flashés en 2013

200 radars mobiles en place pour fin 2014 et 300 pour fin 2015

Radars mobiles : 300.000 flashs en 1 an - Photo : DRLe radar mobile embarqué souffle sa première bougie et affiche un palmarès de 300.000 conducteurs flashés, dont 180 000 ont donné suite à des contraventions sur les 19 millions de flashs en 2013.

Embarqués dans des Renault Mégane et des Peugeot 208 banalisées, ces radars nouvelle génération permettent de flasher les excès de vitesse dans les 2 sens de circulation tout en étant en mouvement. Ce dispositif a désormais le vent en poupe puisque le centième radar mobile embarqué a été délivré jeudi à la gendarmerie de Tarn-et-Garonne, caché dans une Peugeot 208.

L'intérêt de ces radars réside dans le fait qu'ils peuvent photographier sans flash, dans les deux sens de circulation, aussi bien en roulant que stationné sur le bord d'une voie. Il détecte entre autre tous les véhicules en infraction qui le dépasse par la gauche et les excès de vitesse passant à proximité ou sur 3 voies. 

Très efficace pour flasher à la chaîne, ce type de véhicule est en voie de devenir courant puisque l'objectif concernant ces radars est d'en augmenter le nombre à hauteur de cent par ans jusqu'à fin 2015. Ainsi on devrait trouver 200 radars embarqués en circulation pour la fin de l'année et 300 pour la fin 2015. De plus, un nouveau modèle de véhicule vient rejoindre les rend de la Mégane et de la 208 : à compter de juin ces radars seront mis en place dans des Citroën Berlingo.

La marge technique prise en compte pour les radars mobiles nouvelle génération est de 10 km/h jusqu'à 100 km/h et de 10 % au-delà. Ainsi les conducteurs flashés pour excès par ces appareils seront les suivants :

  • les usagers roulant à 146 km/h ou plus sur une autoroute
  • les usagers qui roulent à 124 km/h ou plus sur une voie express
  • les usagers qui roulent à 102 km/h ou plus  sur une route nationale ou départementale
  • les usagers qui roulent à 61 km/h en agglomération 

A terme, ces appareils sont destinés à remplacer d’autres radars, devenus moins performants. En effet le taux d'exploitation des clichés pris par les radars mobiles est de 66% contre 60% pour les autres radars et flasherait 1% des grands excès de vitesse contre 0,2% pour les radars classiques. De plus cette technologie prévoit d'évoluer puisqu'un modèle permettant de flasher avec une portée de 1 kilomètre est désormais utilisé par les brigades de Seine-et-Marne.

L'augmentation de ces dispositifs sur les routes devrait aider les forces de l'ordre à remplir leur quota...

Plus d'infos sur  les radars mobiles embarqués

MotoblouzMotoblouzMotoblouz