english

Autoroutes : nouvelle hausse des prix aux péages

Une augmentation moyenne de 1,12% pour l'ensemble des concessionnaires

Application de la hausse tarifaire au 1er février

Autoroutes : nouvelle hausse des prix aux péagesC'est un sujet largement débattu en 2015 qui revient sur le tapis en ce début 2016 : l'évolution des prix aux péages autoroutiers.

Fin 2014, la ministre de l'Ecologie Ségolène Royale s'était prononcée en faveur d'une baisse des tarifs alors que les concessions autoroutières tablaient sur une hausse de 0,57%. Le débat avait été marqué par la formation d'un groupe parlementaire en faveur d'une reprise en main de la gestion des concessions par l'Etat qui n'avait abouti qu'à un gel provisoire des tarifs.

Mi-mars, le gouvernement avait finalement accordé l'augmentation aux concessions en maintenant le gel sur 2015.

Mardi dernier, le Comité national des Usagers des autoroutes a été informé qu'une augmentation des tarifs des péages autoroutiers entrera en vigueur au 1er février 2016. Une hausse qui s'établira à +1,12% en moyenne et qui permettra aux sept grandes sociétés concessionnaires d'autoroutes de récupérer le manque à gagner lié au gel de 2015.

L'annonce n'a pas manqué de faire réagir les associations de défense des usagers à l'image de « 40 millions d'automobilistes » qui dénonce une "hausse abusive, lourde de conséquences sur le pouvoir d'achat des ménages et sur la sécurité des usagers de la route". En conséquence, l'association relance sa pétition en ligne sur le site stopauxpeagestropchers.

Daniel Quero, président de "40 millions d'automobilistes" :

Depuis 10 ans, le prix moyen du kilomètre parcouru sur les autoroutes françaises a augmenté de 16,4%, soit deux fois plus que l'inflation ! Depuis 2013, des organismes de contrôle comme la Cour des Comptes ou l'Autorité de la Concurrence dénoncent ces augmentations annuelles abusives. Des rapports parlementaires ont également été publiés, demandant une renégociation des contrats de concession pour mettre fin à ces dérives tarifaires. Mais le Gouvernement continue de faire la sourde oreille et ce sont les automobilistes qui en assument les conséquences.

Pierre Chasseray, délégué général de "40 millions d'automobilistes" :

Les contrats de concession prévoient une hausse minimale du prix des péages à hauteur de 70% de l'inflation. Mais pour 2015, l'inflation en France est très basse. La majeure partie de la hausse des tarifs est en fait une répercussion de la hausse de la taxe domaniale dont sont redevables les concessionnaires d'autoroutes. C'est parfaitement injuste pour l'usager, mais le pire, c'est que c'est légal, au sens où c'est une disposition contractuelle.

Plus d'infos sur les péages autoroutiers

Commentaires

olivierzx

Prendre l'autoroute n'est pas obligatoire, celui qui ne veut pas payer a le choix.

Au pire il perd un peu de temps, mais pas tant que ça vu le nombre de zones de travaux où la vitesse est limitée à 90 km/h sans raison sur des km et où il continue à payer plein tarif.

Le problème c'est la sécurité, et encore une fois c'est le plus riche qui peut améliorer ses chances de survie.

Le pauvre roule dans une vieille voiture et ne peut pas se payer l'autoroute ... que la sécurité routière ne cherche pas plus loin la raison de la hausse du nombre de morts.

Si on rajoute le moral général qui oblige les plus faibles à boire et à se droguer pour oublier, on a le cocktail parfait pour l'extinction de la civilisation ... ou la guerre civile.

28-01-2016 17:43 
BIG83

Salut

Citation
Si on rajoute le moral général qui oblige les plus faibles à boire et à se droguer pour oublier,
Ben au lieu de balancer leur fric dans les chichons et le whisky ( de mauvaise qualité de surcroît ) ils peuvent payer les péages, non ?
V

29-01-2016 12:30 
cajo

[mode Taquin]... c'est vrai qu'ils sont cons !! dingue

29-01-2016 16:49 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous

Rims