english

Enduro : 320 pilotes pour l'ouverture à Saint Palais

Bellino, Larrieu, Guerrero, Bourgeois, Gauthier, Berrez...

Les 23 et 24 avril à Saint-Palais (64)

Enduro : 320 pilotes pour l'ouverture à Saint PalaisLe Championnat de France d’Enduro 24MX ouvrira ses portes le week-end prochain à Saint-Palais, dans les Pyrénées-Atlantiques. Difficile de trouver un décor plus somptueux pour lancer une nouvelle saison. Les collines de Basse Navarre regorgent en effet de paysages plus spectaculaires les uns que les autres. Et si les pilotes seront les mieux lotis pour profiter du panorama, les spectateurs pourront, eux, profiter de la généreuse gastronomie basque et de la légendaire hospitalité des habitants de ce petit coin de France, ambassadeurs du bien-vivre.

C’est le Moto-Club des 2 gaves qui est à l’œuvre depuis plusieurs mois pour préparer au mieux cet événement. C’est ce même moto club qui avait forcé le respect de tous en 2013, en sauvant de l’annulation une épreuve menacée par une météo dantesque. Fort de cette expérience, ils ont remanié quelque peu le tracé pour ouvrir environ 30% de nouvelles pistes, toutes au moins aussi belles qu'en 2013.

Coté pilotes, la cuvée 2016 devrait être exceptionnelle tant la liste des engagés dresse le panorama de ce qui ce fait de mieux en Enduro sur la scène internationale. Si les animateurs de ces dernières années tels que Pela Renet et Antoine Méo ont mis fin à leurs carrières d'enduriste, la relève est déjà en place. Preuve en est, l'ouverture du championnat du monde le week-end dernier à Agadir, au Maroc, a vu les pilotes français jouer les premiers rôles, avec la victoire notamment de Matthias Bellino. L’épreuve fait quasiment le plein avec un plateau de 320 pilotes engagés.

Premiers à s’élancer, les pilotes des catégories Elite qui revêtent pour certains de nouvelles couleurs cette saison.

Le profil du parcours

  • Elite : 3 tours / Nationaux : 2 tours)
  • Heure du premier départ : 8h00
  • Départ – Paddock A/B – St-Palais (GPS – 43°19′50" N / 1°01’50" O)
  • Liaison 10'
  • Spéciale 1 – (GPS – 43°19′50" N / 1°01’50" O): GARRIS – Spéciale banderolée tracée dans une prairie vallonnée –– Durée estimée : 5 min.
  • Liaison 50'
  • CH1 –Ravitaillement (GPS – 43°15′08" N / 1°02’21" O) LANTABAT
  • Liaison 25'
  • Spéciale 2 – (GPS – 43°17′08" N / 1°04’44" O) : ORSANCO - Spéciale banderolée – Durée estimée : 6 min.
  • Liaison 15'
  • Spéciale 3 – (GPS – Départ 43°18'50.42" N / 1°0'57.29" O - Arrivée – 43°18'52.34" N / 1°0'48.02" O) : Spéciale en ligne 30% prairie 70% sous-bois avec beaucoup de dénivelé – Durée estimée : 8 min.
  • Liaison 5'
  • CH2 - paddock -Ravitaillement

Deux points spectacles seront accessibles aux spectateurs, à Iholdy (GPS – 43°15′53.63" N / 1°08’55.08" O) et Lantabat (GPS – 43°15′11.10" N / 1°07’44.10" O).

Les forces en présence

Catégorie E1

En E1, Marc Bourgeois défendra son titre acquis la saison passée. Toujours pilote officiel Yamaha, il a pris de nouvelles fonctions au sein de la marque au diapason et manage désormais le team Outsiders Yamaha Racing. Il sera intéressant de voir si cette double responsabilité n’a pas trop entamé sa préparation et s’il parvient à conserver le rythme qu’il imprimait l’an dernier.

Face à lui, il aura du répondant. Julien Gauthier, vice-champion en titre, arbore pour une nouvelle saison les couleurs du team Yamaha B2R et sera de nouveau un sérieux candidat à la victoire. Très rapide en fin de saison dernière, le sudiste Anthony Boissiere devrait aussi jouer des coudes pour la gagne.

Du côté des outsiders, on voit arriver 2 pilotes qui vont radicalement faire baisser la moyenne d’âge de la catégorie. Fraichement débarqués d’une catégorie Junior qu’ils animaient par leurs duels, Jérémy Carpentier et Théo Bolley sont prêts à en découdre avec leurs ainés.

Un autre pilote Yamaha se lance dans l’aventure du team privé cette saison. Le Lozérien Romain Boucardey, un des pilotes les plus expérimentés du paddock, a intégré la structure créée par Antoine Letellier, le team Ridercamp Yamaha. Nicolas Deparrois sera quant à lui de nouveau au guidon de la 250 Husqvarna aux couleurs d’ Atomic Moto. Après une belle performance à la Val de Lorraine où il a pris la seconde place, on le verra lui aussi probablement sur les podiums.

Catégorie E2

La catégorie E2 sera sans nul doute la plus relevée de ce Championnat de France d’ Enduro 24MX. Nous y verrons Loïc Larrieu, le champion de France E2 en titre, affronter Mathias Bellino actuel leader du classement Enduro GP, nouvelle catégorie reine en championnat du monde. Jérémy Tarroux sera lui aussi un très sérieux candidat au titre cette saison. Très rapide en fin d'année dernière, il est probable qu'on voit le pilote tarnais aux avant-postes dès les premières spéciales.

Coéquipier de Loïc Larrieu, le pilote espagnol Christobal Guerrero participera lui aussi à l’intégralité du championnat et sera assurément un client pour la victoire.

Un tableau qui a de quoi faire rêver. Seule déception, le forfait de Christophe Nambotin. Blessé à la main lors de l’ouverture du mondial au Maroc, il ne sera pas suffisamment remis pour prendre le départ à Saint-Palais.

Représentant la marque Beta, le solide Ardéchois Alexandre Queyreyre tentera de tirer son épingle du jeu dans cette impitoyable catégorie E2.

Catégorie E3

Emmanuel Albepart a atteint l’un de ses objectifs en septembre dernier en remportant son premier titre Elite, à 36 ans. Pas de quoi cependant le pousser à prendre sa retraite. Malgré une blessure récente au dos qui ne lui a pas permis de se préparer correctement, le pilote Beta sera de nouveau sous l’arche de départ à Saint-Palais.

Et la tâche ne sera pas simple. Son dauphin au classement 2015, Antoine Basset, a fait un début de saison éclatant. Il est monté deux fois sur le podium lors du grand prix du Maroc le week-end dernier et sera un redoutable adversaire. Idem pour Jérémy Joly qui s’est récemment illustré sur la Val de Lorraine, en signant plusieurs scratchs en spéciale.

On pourra compter également sur Romain Dumontier qui se lance dans un nouveau challenge au guidon d’une 300WR, ou encore sur Pierre Vissac, actuel leader du championnat de France de cross-country.

Catégorie Junior

Un vent de fraicheur souffle sur la catégorie Junior. Après 2 saisons de domination du pilote Honda EC2M Jérémy Carpentier, la voie vers le titre est libre et la catégorie plus que jamais ouverte.

Parmi les prétendants les plus attendus, Quentin Delhaye De Maulde. On sait que l’auvergnat qui roule pour le compte du team TM Racing est extrêmement rapide et évolue au sein d’une structure très expérimentée. Il aura toutes les cartes en main pour réussir.

L’équipe de France armée de terre FFM alignera 3 pilotes dans cette catégorie. Anthony Geslin, qui roulera à domicile à Saint-Palais, David Abgrall et Jean-Baptiste Nicolot. Leur 4ème pilote, Bastien Mechin, est blessé et ne pourra pas participer à cette première épreuve.

Le team Sherco Academy comptera de son coté sur le jeune talent espagnol Kirian Mirabet. Il s’est déjà illustré le week-end dernier en montant sur la 3ème marche du podium lors de l’ouverture du mondial et on devrait le voir jouer la gagne. Il fera équipe avec Xavier Flick, qui découvrira la catégorie Junior après avoir été l’un des tout meilleurs espoirs.

Après une saison rythmée par les blessures, on assistera au retour de Jérémy Miroir. Pilote officiel Husqvarna, il entend bien enterrer l’année difficile qu’il vient de passer et renouer avec les joies de la victoire. On sait qu’il en est capable.

Catégorie Féminine

Juliette Berrez remettra son titre en jeu chez les filles et retrouvera une adversaire qui s’était absentée quelques années du championnat, Audrey Rossat. Elles devraient nous offrir de beaux duels, mais auront aussi à se méfier de pilotes comme Valérie Roche ou Caroline Duchêne.

Modifications dans les catégories

A noter, quelques changements dans les catégories du Championnat de France Enduro 24MX. La catégorie Elite Privé sera remplacée cette saison par la catégorie Néo-élite, qui opposera tous les pilotes qui ont accédé à l' élite par le biais de leur classement national de la saison précédente.

Le challenge team national est créé et récompensera la meilleure équipe de pilotes nationaux inscrite à ce challenge. Enfin, les marques s’affronteront encore cette saison pour le gain d'un trophée constructeur toujours aussi convoité.

Fort de son succès,le trophée Moraco (Elite et national), récompensera de nouveau, au terme de la saison, le pilote le plus rapide dans les spéciales en ligne.

Plus d'infos sur le championnat de France d'Enduro

Suzuki