english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

V-Twin Milwaukee-Eight Harley-Davidson

Une nouvelle motorisation Harley déclinée en 1.746 cm3 et 1.870 cm3

Plus de puissance et moins de consommation pour les modèles Touring 2017

Le Milwaukee-Eight est décliné dans trois variationsOn l'attendait et il vient finalement d'être dévoilé. Lui, c'est le nouveau V-Twin produit par Harley-Davidson, le Milwaukee-Eight. Neuvième génération de big twin américain, le Milwaukee-Eight est annoncé comme plus coupleux, plus puissant et plus économique. Que demander de plus ?

Scott Miller, Vice-président, Stratégie du développement des produits et du style :

Le moteur Milwaukee-Eight est basé sur un principe essentiel : les résultats de nos enquêtes clients dans toutes les régions du monde. Les motards nous ont demandé de créer un nouveau moteur capable de leur apporter une expérience du tourisme à moto améliorée à tous les niveaux. Ils nous ont aussi demandé de rester fidèles à notre patrimoine et de respecter les éléments qui définissent le bicylindre en V Harley-Davidson. Ils ont placé la barre très haut, mais nous avons relevé le défi. Avec le moteur Milwaukee-Eight, une nouvelle ère de puissance, de performance et d'innovation s'ouvre à vous.

Trois versions d'un même twin

Ce nouveau moteur est destiné à équiper tous les modèles Touring et Trike du constructeur dès le millésime 2017. En outre, il est décliné en deux cylindrées à travers trois versions bien distinctes :

  • Milwaukee-Eight 107 (1.746 cm3) : avec des culasses à refroidissement à huile à haute précision pour les modèles Street Glide Special, Road Glide Special, Road King / Road King Classic et Freewheeler
  • Twin-Cooled Milwaukee-Eight 107 (1.746 cm3) : avec des culasses à refroidissement liquide pour les modèles Ultra Limited / Ultra Limited Low, Road Glide Ultra et Tri Glide Ultra.
  • Twin-Cooled Milwaukee-Eight 114 (1.870 cm3) : avec des culasses à refroidissement liquide à haute précision pour les modèles CVO Limited et CVO Street Glide.

Le Milwaukee-Eight est décliné dans trois variations

Puissance et accélération

Une des principales évolutions du Milwaukee-Eight est le surplus de puissance apporté. Ainsi, chaque version développe jusqu'à 11% de couple en plus que le bicylindre qu'il remplace. Le rapport volumétrique se voit également augmenté tandis que les débits d'admission et d'échappement des culasses à 4 soupapes ont été augmentés de 50 %. On retrouve également des doubles bougies pour un meilleur rendement énergétique et une seule chaîne de transmission primaire qui permet de simplifier la mécanique et de générer moins de frictions.

L'optimisation des débits d'air et de la combustion permet ainsi de réduire la consommation moyenne des moteurs et d'offrir une meilleure autonomie.

La combustion optimisée a permis de réduire la consommation du V-twin

De façon générale, le poids du moteur reste identique à la précédente génération, mais gagne en puissance. Les performances d'accélérations se retrouvent ainsi directement améliorées. Le 107 est ainsi 11% plus rapide de 0 à 100 km/h par rapport au Twin Cam High Output 103. Même constat pour le 114 qui gagne 8% d'accélération jusqu'à 100 km/h par rapport au Twin Cam 110.

Alex Bozmoski, Ingénieur en chef des motopropulseurs Harley-Davidson :

Le moteur Milwaukee-Eight reprend la conception classique des bicylindres en V à 45 degrés Harley-Davidson. Il reprend aussi les caractéristiques de puissance qui forment le véritable patrimoine des gros bicylindres Harley-Davidson : couple puissant à bas régime et courbe de puissance plate et étendue à moyen régime, la formule idéale pour les pilotes de motos de tourisme.

En outre, d'autres aspects du bicylindre ont été améliorés, notamment au niveau de la gestion de la chaleur avec une meilleure dissipation thermique et une nouvelle conception du système d'échappement. L'équilibrage interne monté sur caoutchouc a également permis de réduire les vibrations du V-Twin sans pour autant annihiler le caractère emblématique de la marque. Enfin, le constructeur a également repensé le profil de son moteur pour offrir plus de place aux jambes du pilote et conservant une esthétique moderne. Le Milwaukee-Eight est également accompagné d'un embrayage Assist & Slip qui réduit l'effort sur la commande hydraulique.

Le nouveau design offre plus de place pour les jambes du pilote

Brad Richards, Directeur du stylisme Harley-Davidson :

L'esthétique du moteur Milwaukee-Eight est conçue pour exprimer sa puissance. Je le compare au dos d'un nageur olympique, très mince à la taille et très puissant et musclé des épaules.

Les cache-culbuteurs ressemblent à une peau tendue sur des muscles, comme si les culbuteurs se préparaient à jaillir du moteur. Pour la première fois depuis le Knucklehead, les cache-culbuteurs laissent apparaître l'action interne. Et ils sont massifs. Lorsque vous êtes assis sur la moto, le moteur est visuellement plus imposant.

Vidéo - Présentation du moteur Milwaukee-Eight

Plus d'infos sur Harley-Davidson

Commentaires

olivierzx

Et je suppose qu'il faut au minimum un Stage 1 pour que le moteur tourne correctement ... comme d'habitude.

24-08-2016 17:54 
Phil G

Faut peut-être laisser une chance au produit avant de le critiquer. Déjà, le Low Rider S marche super fort avec le moteur 110 en configuration d'origine (essai sur le Repaire ici : [www.lerepairedesmotards.com])

Ces nouvelles Harley 107 et 114 ci seront testées prochainement ; essai en ligne sur le Repaire à partir du 12 septembre. On débattra du Stage 1 à ce moment-là sourire

Philippe

25-08-2016 10:00 
TOM

Je ne suis pas un érudit de Harley; c'est quoi le stage 1 ?


question

25-08-2016 10:20 
Phil G

En fait les normes actuelles sont de plus en plus compliquées pour les gros moteurs refroidis par air (et encore plus gros monos et gros bicylindres - c'est pour ça qu'en auto la tendance est au downsizing, des petites cylindrées, avec des turbos, et des transmissions super longues pour passer les tests aux protocoles débiles qui sortent 3 l/100 - mais dans la vraie vie t'en fait 8).
Bref; le Stage 1 consiste à "libérer" un moteur qui a été castré pour passer les normes : filtre à air plus généreux, échappement plus libre (donc plus bruyant) et recalibrage de l'injection. Comptez de 1000 à 1500 ¤ pour qu'une HD retrouve son potentiel. D'où le surnom du stage 1 de "Harley Tax".

25-08-2016 17:11 
FANTOMAS

Il y a toujours des ronchons qui critiquent tout et n'importe quoi sans avoir même jamais posé leur cul sur la bécane !
Ras-le-bol de ces mal bai...
Pas content... va chez les Japy en plastique

28-10-2016 12:01 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous